Pas question de lock-out pour l'Association de la construction du Québec

MONTRÉAL, le 22 juin /CNW Telbec/ - Malgré toutes les rumeurs qui circulent sur les chantiers, l'Association de la construction du Québec (ACQ) confirme qu'elle ne fera pas de lock-out. "S'il devait y avoir arrêt de travail, ce ne sera pas nous qui allons le provoquer", a laissé savoir Lyne Marcoux, négociatrice en chef pour l'ACQ.

Pour la partie patronale, il est clair que les syndicats font de la désinformation en colportant des faussetés. "Nous remarquons depuis quelques semaines à la table de négociation que le discours de l'Alliance syndicale s'oriente de plus en plus vers un conflit de travail", de poursuivre Mme Marcoux. Malgré ce fait, le président de l'ACQ, M. Gibert Grimard confirme également que pour l'instant, il n'est pas question de lock-out.

Difficiles négos

La porte-parole de l'Association de la construction du Québec admet que les négociations ne se déroulent pas dans un climat propice au dialogue : "Nous avons demandé la médiation et la conciliation pour tenter de faire bouger les choses, mais après plusieurs rencontres, force est de constater que les choses ne progressent pas. Les syndicats se butent au fait d'adapter les conventions de travail aux années 2010."

La négociatrice en chef tient à souligner que les discussions ont été entamées en décembre dernier dans le but de renouveler les conventions collectives des secteurs institutionnel-commercial et industriel. Le mandat de négociations, reçu des entrepreneurs, vise essentiellement des gains de productivité afin d'adapter l'industrie de la construction aux nouvelles réalités de l'économie.

Les représentants de l'ACQ à la table des négociations refusent de refiler la facture aux clients, pour des coûts de construction qui n'ont plus leur raison d'être, comme la prime de présentation dans le secteur industriel. "Les secteurs que nous représentons ont besoin d'investissements privés et nous obligent à nous adapter. Il en va de la survie de notre industrie, de renchérir Mme Marcoux. Nos clients n'ayant plus la capacité de payer ce que nous facturons, il faut donc que nous changions notre façon de voir les choses. La stratégie de l'ACQ se concentre sur une négociation ouverte, avec une vision d'avenir pour notre industrie."

À propos de l'ACQ

À travers ses différents mandats de promotion et de défense des intérêts des entrepreneurs en construction, l'ACQ représente quelque 15 000 entreprises, qui emploient plus de 100 000 travailleurs. Ses membres, œuvrant principalement dans les secteurs institutionnel-commercial et industriel (IC/I), comptent plus de 55 % des 137 millions d'heures travaillées prévues dans l'industrie en 2010. Selon la Loi R-20, l'ACQ est l'agent patronal négociateur pour tous les employeurs des secteurs IC/I. Elle est également présente dans le secteur résidentiel par l'entremise de ses plans de garantie Qualité Habitation et Qualité Rénovation. Pour en savoir plus sur l'ACQ : www.acq.org

SOURCE Association de la construction du Québec

Renseignements : Renseignements: Gisèle Bélanger, responsable des communications, Direction des communications et affaires publiques, 514 354-0609, poste 262, belangerg@prov.acq.org; Source: Association de la construction du Québec


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.