Parmi les principales sociétés fermées du Canada, une sur quatre prévoit d'adopter les IFRS



    
    Une étude réalisée conjointement par KPMG Entreprise(MC) et la CFERF se
    penche sur l'information financière présentée par les sociétés fermées
    

    TORONTO, le 28 avr. /CNW/ - Le Conseil des normes comptables ("CNC") du
Canada prévoit de publier, d'ici le 30 avril, ses propositions quant à un
cadre d'information financière (soit des principes comptables généralement
reconnus, ou "PCGR") "élaboré au Canada" à l'intention des sociétés fermées.
Ainsi, d'ici 2011, les sociétés fermées canadiennes devront adopter soit les
Normes internationales d'information financière (International Financial
Reporting Standards, ou "IFRS"), soit le projet de PCGR à l'intention des
sociétés fermées.
    D'après les conclusions d'une étude réalisée conjointement par KPMG
Entreprise(MC), la Canadian Financial Executives Research Foundation ("CFERF")
et l'organisme Dirigeants financiers internationaux du Canada ("DFI Canada"),
les normes attendues reçoivent l'appui de la majorité des hauts dirigeants
financiers des sociétés fermées dans l'ensemble du Canada. Les dirigeants
financiers croient que les différences entre les PCGR à l'intention des
sociétés fermées et les IFRS, que les sociétés ouvertes adopteront d'ici 2011,
pourraient rendre plus difficile l'accès aux capitaux propres et aux capitaux
empruntés si les informations financières présentées selon ces deux
référentiels ne peuvent être comparées adéquatement. Cette étude révèle que,
parmi les principales sociétés fermées du Canada, une sur quatre prévoit
d'adopter les IFRS.
    "Les sociétés fermées exercent leurs activités dans un contexte unique"
affirme Bob Young, associé du Service national de la certification et de la
pratique professionnelle au sein du groupe KPMG Entreprise(MC). "Afin de mieux
gérer les attentes, nous devons comprendre l'incidence des modifications
proposées sur ces sociétés, sur la comparabilité de leurs informations
financières à celles de sociétés du même type, de même que sur la perception
globale de leur transparence."
    Cette étude démontre également que les petites sociétés se préoccupent
davantage des coûts liés à l'adoption des IFRS que de la comparabilité des
informations financières, et elles s'appuieront ultimement sur une évaluation
coûts-avantages approfondie avant de prendre une décision quant à l'adoption
des IFRS ou des nouvelles normes canadiennes. Quant aux sociétés planifiant de
faire un premier appel public à l'épargne, elles seront tenues d'adopter les
IFRS. Selon Ramona Dzinkowski, directrice générale de la CFERF, "la décision
d'adopter les IFRS devra être prise au cas par cas. Chacune des options
comportera des avantages et des inconvénients qui seront propres à chaque
entreprise."
    Cette étude démontre en outre que les chefs des finances craignent que
les simplifications intégrées aux PCGR à l'intention des sociétés fermées
canadiennes portent à croire que les chefs des finances des sociétés fermées
n'ont pas les mêmes compétences techniques en comptabilité que leurs
homologues de sociétés ouvertes, ce qui pourrait nuire à la capacité des
sociétés fermées de recruter et de retenir des ressources en comptabilité.
    D'après Bob Young, "les membres de la profession doivent s'assurer que
les hauts dirigeants financiers possèdent les connaissances et les outils
nécessaires pour s'acquitter de leur fonction, peu importe la taille et la
nature de leur entreprise et le cadre comptable qu'elle applique."
    Cette étude, réalisée conjointement par KPMG Entreprise(MC) et DFI
Canada, a été menée du jeudi 15 janvier 2009 au vendredi 6 février 2009, et un
Executive Research Forum s'est tenu à Toronto le 24 février 2009.

    A propos de KPMG Entreprise

    KPMG Entreprise est un réseau de professionnels au service exclusif des
sociétés fermées au Canada.

    A propos de KPMG

    KPMG s.r.l./S.E.N.C.R.L., société canadienne à responsabilité limitée
constituée en vertu des lois de l'Ontario, est le cabinet canadien affilié à
KPMG International, réseau mondial de cabinets offrant des services
professionnels en vérification et en fiscalité, ainsi que des
services-conseils. Les cabinets membres de KPMG sont exploités dans 144 pays
et emploient plus de 137 000 professionnels.
    Pour de plus amples renseignements, consultez le site Web
www.kpmg.ca/enterprise.

    A propos du CFERF

    Le CFERF est l'institut de recherche de DFI Canada, association
professionnelle composée uniquement d'intervenants du secteur qui s'adresse
aux hauts dirigeants financiers. Composé de onze sections régionales au Canada
et de plus de 2 000 membres, DFI Canada fournit à ses membres des services de
perfectionnement professionnel, de leadership éclairé et de représentation.
Les membres de cette association, qui occupent des fonctions de chefs des
finances, de directeurs de comités de vérification et de hauts dirigeants en
finance, en contrôle, en trésorerie et en fiscalité, représentent une part
significative des sociétés canadiennes les plus importantes et les plus
influentes. Vous trouverez de plus amples renseignements sur le site Web
www.feicanada.org.





Renseignements :

Renseignements: ou pour planifier un entretien, veuillez communiquer
avec les personnes-ressources suivantes: Shilpa Kotecha, Relations avec les
médias, KPMG Entreprise, (416) 777-8918, skotecha@kpmg.ca; Caroline Spivak,
Relations avec les médias, DFI Canada, (416) 371-9740,
caroline@profilecoms.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.