Parc National des Iles-de-Boucherville: des appuis à la démarche des groupes environnementaux



    QUEBEC, le 27 juin /CNW Telbec/ - Après avoir invité à la médiation les
intervenants concernés par le projet de développement immobilier de l'île
Charron, Nature Québec / UQCN, le CRE Montréal et le CRE Montérégie ont
demandé à plusieurs personnalités publiques de les appuyer dans leur démarche.
Soucieuses de la protection de l'environnement, ces personnalités ont signé
une lettre ouverte qui a été envoyée à la ministre du Développement durable,
de l'Environnement et des Parcs, madame Line Beauchamp, au président du
Mouvement Desjardins, monsieur Alban D'Amours et au maire de Longueuil,
monsieur Claude Gladu.
    Les signataires de la lettre ouverte demandant de trouver un moyen de
protéger ce qui reste de l'île Charron de tout développement et d'assurer une
protection complète du Parc national des Iles-de- Boucherville sont:

    
    - Gérard Beaudet, directeur, Institut de l'urbanisme de l'Université de
      Montréal
    - Claude Beaulac, urbaniste
    - Josée Blanchette, journaliste indépendante et chroniqueuse
    - Dinu Bumbaru, directeur des programmes, Héritage Montréal
    - Francine Gadbois, mairesse, Ville de Boucherville
    - Steven Guilbault, directeur, Greenpeace région du Québec
    - Florence Junca-Adenot, professeur en études urbaines, UQAM
    - Laurence Lepage, titulaire de la Chaire des écosystèmes urbains, UQAM
    - Richard Marois, président, Conseil régional de l'environnement de la
      Montérégie
    - Tommy Monpetit, président, Sauvons nos boisés et milieux humides
    - Robert Perreault, directeur général, Conseil régional de
      l'environnement de Montréal
    - Paul Piché, chanteur et artiste engagé
    - Denis Plante, président, Conseil régional de l'environnement de
      Montréal

    Le texte de la lettre signée par les personnalités est joint ci-après.

    Nature Québec / UQCN (www.naturequebec.org) est un organisme national à
but non lucratif qui regroupe près de 5 000 individus et 100 groupes affiliés
oeuvrant dans les domaines de l'environnement et du développement durable.
Fondé en 1981, l'organisme est intervenu publiquement au cours des années sur
un grand nombre de questions touchant les aires protégées, l'agriculture,
l'eau, l'exploitation forestière et le développement énergétique.

               PROJET IMMOBILIER SUR L'ILE CHARRON LIMITROPHE
                  AU PARC NATIONAL DES ILES-DE-BOUCHERVILLE

     Lettre ouverte à madame Line Beauchamp, ministre de l'Environnement,
                   du Développement durable et des Parcs,
         monsieur Alban D'Amours, président du Mouvement Desjardins
                 et monsieur Claude Gladu, maire de Longueuil

    Date:  27 juin 2007
    Objet: Projet immobilier sur l'île Charron limitrophe au parc national
           des Iles-de- Boucherville

    Madame la Ministre, Messieurs,

    Nous avons appris avec stupéfaction la vente des terrains de l'île Charron
par le propriétaire Desjardins Sécurité Financière à un promoteur qui projette
de transformer cette partie restante de l'île en développement résidentiel qui
pourrait accueillir jusqu'à 2500 logements. Un projet de cette nature
détruirait un espace déjà considérablement reboisé depuis 30 ans, devenu un
habitat naturel pour une population de cerf de virginie, tout en fragilisant
le Parc national des Iles-de-Boucherville, situé aux abords de Montréal et de
la Montérégie, le troisième plus fréquenté au Québec pour les activités à la
journée avec ses 250 000 visiteurs annuels. La concentration d'une population
résidentielle de haute densité à la porte de ce parc créera inévitablement une
pression dévastatrice à long terme sur l'écosystème du parc et de l'ensemble
insulaire.
    En juin 1989, un projet de même nature avait soulevé une vaste
contestation et généré une pétition en provenance des citoyens de plusieurs
municipalités. Le projet avait alors heureusement été abandonné par
Desjardins. Nous ne pouvons comprendre qu'en 2007, alors que la conscience
environnementale est plus éveillée, que les parcs sont considérés comme des
trésors à protéger dans le futur, qu'un projet semblable puisse encore surgir,
en particulier d'une entreprise dite communautaire et coopérative.
    Toutes les métropoles peuvent nous envier d'offrir à la population un tel
accès respectueux à la nature au centre des activités urbaines. Personne, nous
semble-t-il n'irait imaginer déverser directement au pont-tunnel
Louis- Hyppolite Lafontaine, chaque matin et soir, des milliers d'automobiles
captives de l'île Charron dans un axe déjà ultra congestionné. Il est
inconcevable de favoriser une enclave résidentielle qui utiliserait un parc
national à ses propres fins plutôt que de contribuer à la densification
urbaine autour des pôles de transport en commun.
    Nous vous demandons d'intervenir activement et concrètement pour arrêter
ce projet et protéger perpétuellement la porte d'entrée du Parc national des
Iles-de-Boucherville par une réglementation et une solution appropriée.

    Les signataires:

    - Gérard Beaudet, directeur, Institut de l'urbanisme de l'Université
      de Montréal
    - Claude Beaulac, urbaniste
    - Josée Blanchette, journaliste indépendante et chroniqueuse
    - Dinu Bumbaru, directeur des programmes, Héritage Montréal
    - Francine Gadbois, mairesse, Ville de Boucherville
    - Steven Guilbault, directeur, Greenpeace région du Québec
    - Florence Junca-Adenot, professeur en études urbaines, UQAM
    - Laurence Lepage, titulaire de la Chaire des écosystèmes urbains, UQAM
    - Richard Marois, président, Conseil régional de l'environnement
      de la Montérégie
    - Tommy Monpetit, président, Sauvons nos boisés et milieux humides
    - Robert Perreault, directeur général, Conseil régional de
      l'environnement de Montréal
    - Paul Piché, chanteur et artiste engagé
    - Denis Plante, président, Conseil régional de l'environnement
      de Montréal
    




Renseignements :

Renseignements: Mylène Bergeron, coordonnatrice aux communications et
aux sollicitations, (418) 648-2104 poste 2074,
communications@naturequebec.org


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.