Organismes en patrimoine, institutions muséales, centres et services d'archives - écart de financement significatif selon le domaine et la région



    QUEBEC, le 9 juin /CNW Telbec/ - En 2004, la moitié des organismes en
patrimoine consultés lors de l'Enquête auprès des établissements du
patrimoine, 2005 disposent de moins de 10 622 $ pour assurer leurs activités.
L'enquête révèle aussi que, cette même année, 50 % des institutions muséales
ont un budget inférieur à 122 937 $, tandis que 50 % des centres et services
d'archives historiques disposent de moins de 20 061 $ pour soutenir leur
fonctionnement. Ces résultats sont diffusés par l'Observatoire de la culture
et des communications du Québec (OCCQ) de l'Institut de la statistique du
Québec dans l'Etat des lieux du patrimoine, des institutions muséales et des
archives, cahier 5 : Territoires.
    Ce cahier traite du volet régional de l'Etat des lieux. Les données
régionales y sont présentées de manière à permettre différentes comparaisons.
Le cahier 5 est constitué de deux parties principales. La première présente
l'analyse de regroupements caractéristiques de régions, soit les régions
centrales, périphériques, intermédiaires et éloignées. La deuxième partie
présente le portrait de chaque région administrative mise en relation avec son
groupe d'appartenance et le Québec tout entier.
    L'OCCQ répond ainsi aux besoins d'information exprimés par les différents
acteurs du secteur du patrimoine, tant l'Etat que les municipalités et les
municipalités régionales de comté, les organismes nationaux de représentation,
les associations sectorielles et les organismes régionaux.
    Les sources de financement des établissements du domaine se répartissent
différemment, pour un secteur donné d'une région à l'autre, ou pour une région
donnée d'un secteur à l'autre. Par exemple, en ce qui concerne le secteur
muséal, le financement public compte pour 72,3 % des revenus dans les régions
intermédiaires et pour 38,8 % dans les régions périphériques. Un autre
exemple : en Montérégie, les revenus autonomes représentent 61,5 % des revenus
des organismes en patrimoine, mais 7,4 % de ceux des institutions muséales.
    Le caractère essentiel du bénévolat est un autre élément qui retient
l'attention. Dans chacun des trois secteurs et selon les régions ou les
regroupements de régions, au moins la moitié des établissements ont des
bénévoles à leur service. Encore une fois, cette proportion varie d'un secteur
à l'autre, d'une région à l'autre. Elle est particulièrement élevée dans le
secteur du patrimoine, car tous les établissements de sept régions bénéficient
du travail de bénévoles. En Mauricie, par exemple, 100,0 % des organismes en
patrimoine, 70,2 % des institutions muséales et 69,7 % des centres et services
d'archives profitent de l'apport de travailleurs bénévoles pour assurer leurs
activités.
    Cette cinquième publication sera suivie d'autres cahiers qui traiteront
de divers aspects du domaine culturel constitué par le patrimoine, les
institutions muséales et les archives.

    Autres résultats

    Des résultats plus complets sont publiés aujourd'hui dans l'Etat des
lieux du patrimoine, des institutions muséales et des archives, cahier 5 :
Territoires. On y trouve des données sur les revenus et les dépenses de
fonctionnement, sur la main-d'oeuvre rémunérée et bénévole des organismes en
patrimoine, des institutions muséales et des centres et services d'archives,
compilées selon le découpage des régions administratives et les regroupements
de régions. Trois cartes illustrent la distribution des établissements de
chacun des secteurs d'activité par municipalité régionale de comté.

    -------------------------------------------------------------------------

    L'Institut de la statistique du Québec produit et diffuse une information
statistique pertinente, fiable et actuelle sur l'évolution socioéconomique du
Québec et de la société québécoise. Il constitue le lieu privilégié de
production et de diffusion de l'information statistique officielle pour les
ministères et organismes du gouvernement, et il est responsable de toutes les
enquêtes d'intérêt général.

    
    Sources :  Claude Fortier, chargé de projet
               Observatoire de la culture et des communications du Québec
               Institut de la statistique du Québec
               Tél. : 418 691-2414, poste 3177

               Centre d'information et de documentation
               Tél. : 418 691-2401
               ou 1 800 463-4090 (sans frais d'appel au Canada
               et aux Etats-Unis)
               Site Web de l'Institut : www.stat.gouv.qc.ca
    
    -%SU: CLT,INF
    -%RE: 1




Renseignements :

Renseignements: Claude Fortier, chargé de projet, Observatoire de la
culture et des communications du Québec, Institut de la statistique du Québec,
(418) 691-2414, poste 3177; Centre d'information et de documentation, (418)
691-2401, 1 800 463-4090 (sans frais d'appel au Canada et aux Etats-Unis),
www.stat.gouv.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.