Projet Montréal somme Denis Coderre de cesser de nuire aux services de sécurité publique

MONTRÉAL, le 20 janv. 2017 /CNW Telbec/ - Alors que le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) et le Service de sécurité incendie de Montréal (SIM) peinent à retenir leurs hauts gradés et à pourvoir des postes d'importance, Projet Montréal s'inquiète de voir ces deux services aux prises avec une crise organisationnelle. « La multiplication des départs au sein de la haute direction du SIM et l'échec d'une réforme organisationnelle au sein du SPVM dévoilent au grand jour la nocivité des interventions du maire Coderre dans les relations de travail à la Ville de Montréal », a déclaré Valérie Plante, cheffe de Projet Montréal.

Perte d'expertise inquiétante au SIM

Au cours de la dernière année, dix chefs ont quitté le SIM, qui n'a toujours pas été en mesure de remplacer le directeur François Massé, parti en septembre. Cela soulève d'importantes questions concernant la perte d'expertise interne au sein de l'organisation. « Alors que le SIM doit renouveler ses pratiques et s'adapter à de nouveaux défis, la haute direction s'est retrouvée embourbée par une vague de départs qui l'empêche aujourd'hui d'avancer. Selon les informations rapportées par les médias, les interventions du bureau du maire ont créé un climat de travail toxique qui gangrène l'organisation et éloigne les candidatures prestigieuses », a dénoncé Valérie Plante.

Projet Montréal rappelle que la Ville de Montréal compte désormais 40 pompiers de moins et que deux camions, à la caserne 44 de Rivière-des-Prairies et à la caserne 39 de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, ont été retirés de la circulation. « Le maire Coderre est parvenu, en trois ans, à mettre le feu aux relations de travail au SIM, le faisant passer du plus prestigieux service de sécurité incendie au Québec à une organisation que les candidats fuient. Cela nuit sérieusement à l'expertise du SIM et pourrait avoir des répercussions sur la sécurité publique à Montréal », a souligné Alex Norris, vice-président de la Commission de la sécurité publique.

Échec d'une réorganisation au SPVM

Annoncée en grande pompe en juin 2016, la « restructuration » du service des communications du SPVM bat de l'aile. Le SPVM est incapable de trouver un nouveau porte-parole, malgré une hausse importante, en cours de processus, du salaire offert. « Il est inquiétant de voir un service de police aussi important que le SPVM ne pas parvenir à embaucher un nouveau porte-parole malgré un salaire fort alléchant. Encore une fois, tout porte à croire que les interventions du maire Coderre ont créé un climat de travail malsain, que ce soit par la chasse aux sources journalistiques ou par ses interventions politiques au sein d'une organisation qui doit rester indépendante », a affirmé Alex Norris.

 

SOURCE Ville de Montréal - Opposition officielle à l'Hôtel de Ville de Montréal



Renseignements : Marie-Eve Gagnon, Directrice de cabinet, Opposition officielle à la Ville de Montréal, 514 872-0247 / 514 516-3120, marie-eve.gagnon@ville.montreal.qc.ca

LIENS CONNEXES
ville.montreal.qc.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.