On souligne les progrès à l'occasion du Mois national de la sensibilisation au cancer colorectal, mais des changements importants restent nécessaires



    TORONTO, le 3 mars /CNW/ - Le Mois national de la sensibilisation au
cancer colorectal arrive à la suite d'une année marquée par des changements
positifs et encourageants en ce qui concerne la prévention et le traitement de
cette maladie au Canada. En effet, trois provinces canadiennes (l'Ontario, le
Manitoba et l'Alberta) ont officiellement annoncé en 2007 qu'elles mettraient
en oeuvre un programme de dépistage du cancer colorectal. Plusieurs autres
sont en train d'élaborer un tel programme (la Saskatchewan, la
Nouvelle-Ecosse, la Colombie-Britannique et le Québec). Le cancer colorectal,
une maladie évitable, ne fait pas encore l'objet d'un dépistage à la grandeur
du pays, mais l'Association canadienne du cancer colorectal (ACCC) met tout en
oeuvre pour qu'il en soit ainsi.
    En ce mois de mars, l'ACCC lance un appel à tous les gouvernements
provinciaux et territoriaux pour qu'ils suivent (s'ils ne l'ont pas encore
fait) l'exemple des provinces qui ont instauré le dépistage du cancer
colorectal sur leur territoire. Elle les exhorte à mettre rapidement en oeuvre
un programme de dépistage pour contribuer à la réduction du taux de mortalité
associé à cette maladie, qui occupe chez nous le deuxième rang parmi les
causes de décès par cancer. "L'ACCC s'est engagée à oeuvrer auprès des
décideurs de toutes les régions du pays afin de promouvoir l'instauration de
programmes de dépistage du cancer colorectal. Nous avons déployé cette année
de nombreux efforts en ce sens", déclare Barry Stein, président de l'ACCC.
    Par ailleurs, l'accès à des médicaments anticancéreux efficaces a connu
récemment une amélioration au Canada, mais ce n'est pas suffisant. La
Saskatchewan, la Colombie-Britannique, le Québec et Terre-Neuve remboursent
maintenant l'Avastin (bevacizumab), un médicament d'une grande efficacité dont
la capacité de prolonger la vie des personnes atteintes d'un cancer colorectal
de stade avancé a été démontrée. "Les Canadiens atteints de cancer colorectal
qui vivent ailleurs que dans ces provinces et n'ont pas d'assurance privée
sont obligées d'assumer le coût élevé de ce médicament ou de carrément
renoncer à ce traitement", explique M. Stein. "Nous estimons que tous les
Canadiens, peu importe leur lieu de résidence, devraient avoir accès à
l'Avastin, qui est devenu la norme pour traiter le cancer colorectal. Aucun
d'entre eux ne devrait être privé de ce médicament qui représente une percée
importante dans le traitement de cette maladie", ajoute-t-il.
    Durant le mois de mars, qui est le Mois national de la sensibilisation au
cancer colorectal, l'ACCC mènera diverses activités visant à sensibiliser la
population au cancer colorectal. Elle fera notamment diffuser des messages
d'intérêt public à la radio, à la télévision et dans la presse écrite. Elle
distribuera également de la documentation aux personnes atteintes ainsi que
dans les cabinets de médecin, les cliniques et les hôpitaux, partout au pays.
Enfin, elle tiendra à l'intention des personnes atteintes et du grand public
des séances d'information et des conférences sur le cancer colorectal qui
auront lieu dans toutes les régions du Canada et se poursuivront le reste de
l'année.
    L'ACCC recommande que tous les Canadiens (ceux pour qui le risque est
moyen) se soumettent au dépistage du cancer colorectal à partir de l'âge de
50 ans en passant un test de recherche de sang occulte dans les selles (RSOS)
au moins tous les deux ans. Quant à ceux qui présentent un risque élevé, par
exemple parce qu'ils ont des antécédents familiaux de cancer colorectal, ils
devraient consulter leur médecin et voir s'il y a lieu pour eux de commencer
plus tôt le dépistage et de passer des tests (notamment la coloscopie) plus
fréquemment.
    L'ACCC invite tous les Canadiens qui se préoccupent de leur santé et de
celles de leurs proches à visiter notre site Web (www.cancer-colorectal.ca)
afin d'obtenir de l'information à jour sur le cancer colorectal, ou encore
d'appeler notre ligne sans frais, au 1.877.50.COLON(26566), pour commander de
la documentation gratuite.

    Notes à l'intention des rédacteurs

    A propos du cancer colorectal

    Le cancer colorectal (CCR) - cancer du côlon ou du rectum - est la
deuxième cause de décès par cancer au Canada. Il devance le cancer du sein et
celui de la prostate au chapitre du taux de mortalité.
    Même s'il est évitable et guérissable dans 90 % des cas lorsqu'il est
découvert à un stade précoce, le cancer colorectal a été diagnostiqué chez
près de 20 800 Canadiens et a fait environ 8 500 victimes l'an dernier, selon
les estimations.
    Le cancer colorectal frappe les hommes et les femmes en nombre à peu près
égal. D'après les prévisions, un homme sur 14 et une femme sur 16 devront y
faire face au cours de leur vie, et il emportera un homme sur 28 et une femme
sur 31.

    A propos de l'ACCC

    L'Association canadienne du cancer colorectal (ACCC) est la principale
organisation canadienne sans but lucratif qui s'emploie à sensibiliser et
informer les Canadiens au sujet du cancer colorectal, à soutenir les personnes
atteintes et leur famille, et à oeuvrer en faveur d'un dépistage à la grandeur
du pays et d'un accès à des traitements efficaces.





Renseignements :

Renseignements: ou pour demander une entrevue avec Barry Stein, veuillez
communiquer avec: Hilary Christo, Agente de communications, Association
canadienne du cancer colorectal, (416) 920-4333, poste 27,
hilaryc@colorectal-cancer.ca

Profil de l'entreprise

Association canadienne du cancer colorectal

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.