Nul besoin d'organisme mondial de réglementation et de surveillance: c'est aux pays de se prendre en main!



    OTTAWA, le 25 févr. /CNW Telbec/ - Les appels à une restructuration du
capitalisme mondial sont malvenus, mais un renforcement de la réglementation
et de la surveillance nationales s'impose pour éviter que la récente débâche
financière ne se reproduise, selon les recommandations d'un rapport que
diffuse aujourd'hui Le Confence Board du Canada, International Financial
Policy Reform and Options for Canada: Think Globally, Act Locally(1).
    "La crise financière actuelle incite à exiger une réglementation
financière plus stricte, entre autres par la création d'un organisme de
réglementation mondial, et à militer en faveur d'une nouvelle forme de
capitalisme, expliquent Paul Masson et John Pattison, auteurs du rapport.
Toutefois, les pays devraient accepter leur part de responsabilité dans leurs
échecs sur les plans de la réglementation et de la surveillance; la création
d'un organisme mondial ne serait ni utile, ni souhaitable. Les organismes
nationaux sont mieux placés pour exercer une surveillance et prendre les
mesures appropriées en matière de politiques."
    Publié au nom du Centre du commerce et des investissements internationaux
du Conference Board, le rapport recommande au Canada de défendre le maintien
de marchés financiers ouverts. Si des améliorations sont nécessaires en
matière de réglementation, l'intervention gouvernementale devrait être limitée
et gérée avec soin.
    Le Canada devrait se positionner contre une réglementation excessive et
résister aux appels à une "restructuration" du capitalisme mondial. Il a
souffert moins que d'autres pays grâce à son approche réglementaire plus
prudente et à la vigueur de son système bancaire. Aussi, ses établissements
financiers peuvent s'avérer plus concurrentiels dans cet environnement
mondial.
    Du côté des banques, il faut fixer des normes de capitalisation plus
élevées pour tenir compte des risques découlant de la titrisation ou des
opérations boursières. Le Canada doit appuyer les mesures visant à accroître
la transparence des produits financiers titrisés - c'est-à-dire ceux vendus
sous la forme d'éléments d'actif regroupés. Une meilleure divulgation des
risques figure parmi les mesures requises pour rétablir la confiance dans cet
important circuit financier. De plus, les émetteurs de produits financiers
titrisés devraient être tenus d'assumer une part des risques.
    Le secteur privé a également un rôle à jouer. Les institutions
financières devraient, par exemple, rémunérer les membres de la haute
direction et les employés clés en fonction de leur rendement sur trois à cinq
ans plutôt qu'un an, et décourager les prises de risques élevés pour des
bénéfices à court terme.

    Paul Masson est professeur adjoint et chargé de recherche à la Rotman
School of Management de l'Université de Toronto. John Pattison détient 40 ans
d'expérience dans le secteur financier.

    Le Centre du commerce et des investissements internationaux aide les
dirigeants canadiens à mieux saisir l'incidence de la dynamique économique
mondiale - notamment les chaînes d'approvisionnement mondiales et régionales,
les obstacles intérieurs au commerce et le resserrement de la sécurité aux
frontières - sur les politiques publiques et les stratégies commerciales.

    
    (1) Seule la version résumée du rapport est traduite en français, sous le
        titre Réforme internationale des politiques financières, et solutions
        offertes au Canada : Penser globalement, agir localement.
    




Renseignements :

Renseignements: Brent Dowdall, Relations avec les médias, (613)
526-3090, poste 448, corpcomm@conferenceboard.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.