Nouvelles données: évaluation de l'ajout d'une statine au traitement optimisé des patients présentant une insuffisance cardiaque au stade avancé



    ORLANDO, Floride, le 5 nov. /CNW/ - Les nouvelles données de l'étude
CORONA présentées aujourd'hui lors de la réunion scientifique de l'American
Heart Association de 2007 ont montré que l'ajout d'une statine à un traitement
optimisé de l'insuffisance cardiaque n'améliorait pas le pronostic des
patients présentant une insuffisance cardiaque de stade avancé de façon
significative parce qu'il ne pouvait pas inverser ni empêcher la détérioration
du coeur défaillant(1).
    Les patients qui prenaient CRESTOR(MC) (rosuvastatine) à 10 mg, un
médicament d'AstraZeneca, ont connu une réduction de 8 % du paramètre
principal regroupant le décès d'origine cardiovasculaire, l'infarctus du
myocarde ou l'accident vasculaire cérébral (AVC)(1). Ce bienfait n'était pas
statistiquement significatif (p = 0,12). Dans cette étude, la majorité des
décès ont été causés par la mort subite ou des problèmes non ischémiques, soit
des facteurs que les statines n'ont pas semblé modifier. Cette réduction du
paramètre principal est principalement survenue grâce à la baisse des
événements d'origine athéroscléreuse, comme les AVC et les infarctus du
myocarde (analyse a posteriori, p = 0,05), c'est-à-dire les maladies où les
statines se sont avérées avantageuses(1). De plus, comparativement au placebo,
il y a eu moins d'hospitalisations chez les patients sous CRESTOR, que ces
hospitalisations aient eu lieu pour une cause quelconque (p = 0,007), une
cause d'origine cardiovasculaire (p moins que 0,001) ou l'aggravation de
l'insuffisance cardiaque (p = 0,01)(1).
    "Les résultats de l'étude CORONA sont importants", précise le Dr Jacques
Genest, Professeur de médecine à l'Université McGill, Chef de cardiologie à
McGill. "Plus particulièrement, cette étude fait ressortir l'importance
cruciale de reconnaître et de traiter rapidement et adéquatement
l'athérosclérose, bien avant que la maladie cardiovasculaire n'ait la chance
d'évoluer vers l'insuffisance cardiaque."
    "Les résultats de l'étude CORONA représentent une avancée majeure dans la
recherche médicale et la compréhension des patients atteints d'insuffisance
cardiaque de stade avancé. Ceux-ci sont très différents des patients qui n'ont
pas d'insuffisance cardiaque lorsqu'il s'agit de répondre au traitement par
statine", de dire le principal investigateur, le professeur John Kjekshus,
Département de cardiologie, Rikshospitalet University Hospital, Oslo, Norvège.
"Nous avons ajouté une statine très efficace au schéma thérapeutique optimal.
Selon nos résultats, la principale cause de décès chez ces patients n'était
probablement pas liée aux événements athéroscléreux, pour lesquels les
avantages de prendre une statine chez les patients qui ne sont pas atteints
d'insuffisance cardiaque ont été démontrés, mais la cause de décès serait
plutôt une détérioration du muscle cardiaque défaillant impossible à
corriger."
    "L'étude CORONA était une étude novatrice et exigeante. Elle nous a
permis de concrétiser notre engagement à faire avancer les connaissances
médicales en évaluant les effets de CRESTOR auprès de populations de patients
dont les besoins médicaux ne sont pas comblés", indique Elisabeth Bjork,
directrice internationale des sciences médicales pour CRESTOR.
    CORONA (COntrolled ROsuvastatin MultiNAtional Study in Heart Failure)
était une étude randomisée, contrôlée par placebo et de longue durée menée
auprès de plus de 5000 patients présentant une insuffisance cardiaque
systolique symptomatique chronique d'étiologie ischémique (de classes II-IV
selon la NYHA). L'étude a été conçue pour évaluer les effets de l'ajout de
CRESTOR à 10 mg au traitement optimisé (y compris la polythérapie) sur la
mortalité et la morbidité cardiovasculaires et la survie en général des
patients pour qui une statine n'était pas indiquée(1).
    CRESTOR à 10 mg a été bien toléré par plus de 2500 patients pendant
l'étude et son profil d'innocuité était semblable à celui du placebo. La
fréquence des manifestations indésirables et leur nature étaient comparables
pour tous les groupes de traitement tout au long de l'étude. L'étude CORONA a
été menée dans 21 pays(1).
    L'étude CORONA fait partie du programme GALAXY(2) d'AstraZeneca conçu
pour explorer les questions restées sans réponse dans la recherche sur les
statines. Jusqu'ici, plus de 69 000 patients ont été recrutés dans 55 pays
pour participer au Programme GALAXY.
    CRESTOR a maintenant reçu l'approbation des autorités réglementaires de
plus de 90 pays. CRESTOR a été prescrit à plus de 11 millions de patients dans
le monde. Les données des études cliniques et de l'utilisation en situation
réelle montrent que le profil d'innocuité de CRESTOR est comparable à celui
des autres statines commercialisées(3). Au Canada, CRESTOR est approuvé dans
les cas d'hyperlipidémie et de dyslipidémie pour réduire une valeur élevée du
cholestérol total, du C-LDL, de l'apo B, des triglycérides et du ratio
CT/C-HDL, de même que pour augmenter le C-HDL. CRESTOR n'est pas approuvé pour
le traitement de l'athérosclérose ni de l'insuffisance cardiaque.

    AstraZeneca Canada

    AstraZeneca est un chef de file mondial de l'industrie pharmaceutique,
comme en témoigne son imposante gamme de médicaments dans six domaines
thérapeutiques majeurs : gastro-entérologie, cardiologie, infectiologie,
neurosciences, oncologie et pneumologie. Le siège social canadien de
l'entreprise et les installations de conditionnement se trouvent à
Mississauga, en Ontario. Son centre ultramoderne de découverte de médicaments
est situé à Montréal, au Québec. Pour de plus amples renseignements, visitez
le site Web de la compagnie à www.astrazeneca.ca.

    
    VIDEOCONFERENCE PAR SATELLITE

    DATE:     Lundi 5 novembre 2007

    HEURE:    11h00 à 11h30 et encore de 14h30 à 15h00 HNE

    COORDONNEES ALIMENTATION SATELLITE:

    Anik F2, C-Band, Transponder 8B @111.1 West Vertical Polarization, D/L
    Freq. 3980MHz.
    Audio subcarriers 6.8 left, 6.2 right

    Also available at Toronto T.O.C. at the same times
    Magnacom NOVSXS 225340-002 (SDI Router Position No. 42)

    -----------------------
    (1) John Kjekshus, M.D., Ph.D. Rosuvastatin in Older Patients with
        Systolic Heart Failure. Cet article a été publié au www.nejm.com le 5
        novembre 2007. Il paraîtra dans l'édition du 29 novembre 2007 du New
        England Journal of Medicine.
    (2) Schuster H. The GALAXY Program: une mise a jour des études qui
        analysent l'efficacité et la tolérabilité de la rosuvastatine pour
        réduire le risque cardiovasculaire. Expert Rev Cardiovasc Ther. 2007
        5:177-93.
    (3) Shepherd J, et al. Safety of rosuvastatin. American Journal of
        Cardiology 2004; 94: 882-888.
    





Renseignements :

Renseignements: Sophie Merven, Fleishman-Hillard, (514) 866-6776 poste
240, sophie.merven@fleishman.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.