"Nous devons transformer la recherche en richesse économique" - André Boisclair



    QUEBEC, le 15 mars /CNW Telbec/ - Devant les membres de la Chambre de
commerce de Québec réunis au Château Frontenac, le chef du Parti Québécois,
André Boisclair, s'est engagé à investir 150 millions $ pour stimuler
l'innovation, dont une part de 45 millions $ serait allouée à la région de
Québec.
    "Dans une économie basée sur le savoir comme celle du Québec, la
recherche, l'innovation et la mise en valeur des résultats obtenus sont des
sources de richesse. C'est pourquoi un gouvernement du Parti Québécois veut
stimuler l'innovation et transformer la recherche québécoise en richesse
économique. C'est tout un défi, mais nous pouvons le relever en créant des
liens entre le privé, le public, le monde universitaire et celui de l'économie
sociale et communautaire", a déclaré André Boisclair.
    Selon le chef du Parti Québécois, ces secteurs peuvent tous contribuer à
la création de la richesse, qu'une intervention intelligente de l'Etat
permettra de redistribuer correctement.

    Donner au Québec les moyens de ses ambitions

    Alors que toutes les entreprises n'ont pas les moyens d'investir dans un
procédé ou une technologie dont la viabilité n'a été testée qu'en laboratoire,
un gouvernement du Parti Québécois s'engage à faire de l'Etat un partenaire
qui assumera une partie du risque inhérent à ces activités de développement
pratique.
    "Au début des années 2000, le Québec s'est démarqué par différentes
mesures de valorisation de la recherche, notamment avec la création de
Valorisation-Recherche Québec. Voilà qui démontre que l'Etat peut participer à
la création de richesses. D'ailleurs nous ne sommes pas les seuls à
reconnaître la valeur de ce principe : l'Ontario a annoncé un plan
d'innovation de 1,7 milliard $ sur 5 ans et l'Alberta n'hésite pas à utiliser
ses pétrodollars pour attirer les meilleurs chercheurs", a ajouté André
Boisclair.
    Pour un gouvernement du Parti Québécois, nos universités doivent former
des professionnels de qualité, peu importe leur domaine d'activités. Nos
entrepreneurs doivent bénéficier de conditions favorables au démarrage
d'entreprises et à l'innovation. Enfin, nos entreprises doivent bénéficier des
meilleurs outils fiscaux qui soient et d'un environnement compétitif, propice
à l'investissement.
    "Contrairement à Jean Charest, je ne crois pas que seuls les forts
doivent survivre, ni que la création d'emplois doit reposer uniquement sur
l'initiative privée. L'Etat québécois peut appuyer l'entreprise avec mesure et
intelligence. Il en va de notre prospérité, de l'habileté avec laquelle notre
nation parviendra à tirer son épingle du jeu sur les marchés mondiaux", a
conclu André Boisclair.

    Payé et autorisé par Pierre-Luc Paquette, agent officiel du Parti
    Québécois.




Renseignements :

Renseignements: Bureau de presse du Parti Québécois, Permanence
nationale du Parti Québécois, (514) 526-0020

Profil de l'entreprise

Parti Québécois

Renseignements sur cet organisme

QUEBEC : ELECTIONS 2007

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.