Neurochem annonce ses résultats pour le quatrième trimestre de l'exercice financier 2007 et des avancées importantes sur les objectifs de la société



    Neurochem tiendra une conférence téléphonique le  jeudi 21 février 2008 à
    8h30 HE.

    LAVAL, QC, le 20 fév. /CNW Telbec/ - Neurochem Inc. (NASDAQ:   NRMX;
TSX: NRM) a annoncé aujourd'hui ses résultats pour le quatrième trimestre et
l'exercice terminé le 31 décembre 2007, ainsi que des avancées importantes
concernant les activités pharmaceutiques et nutraceutiques de la société. La
société a fait part, pour le quatrième trimestre, d'une perte nette de       
16 097 000 $ (0,33 $ par action) comparativement à une perte nette de        
17 011 000 $ (0,44 $ par action) pour la même période l'année précédente. Pour
l'exercice financier terminé le 31 décembre 2007, la perte nette s'est élevée
à 81 486 000 $ (1,85 $ par action), par rapport à 66 469 000 $ (1,72 $ par
action) pour l'exercice précédent. Pour l'exercice terminé le 31 décembre
2007, la perte nette comprend une charge non récurrente de 10 430 000 $ en
vertu des PCGR canadiens enregistrée au cours du deuxième trimestre de 2007,
laquelle se rapporte aux billets convertibles subordonnés de premier rang à 5%
d'un capital global de 40 millions de dollars, qui ont été convertis en
totalité en actions ordinaires au cours du deuxième trimestre de 2007. Pour
l'exercice terminé le 31 décembre 2007, la charge de désactualisation s'est
élevée à 15 751 000 $. Au 31 décembre 2007, la société disposait d'espèces, de
quasi-espèces et de titres négociables d'une valeur 58 672 000 $, contre     
48 758 000 $ au 31 décembre 2006. Sauf indication contraire, les données sont
présentées en dollars américains.
    De plus, la société a le plaisir d'annoncer les développements importants
suivants :

    
    - La demande d'autorisation pour l'initiation de l'essai clinique auprès
      des autorités réglementaire pour le début de l'essai clinique de phase
      II du produit candidat de recherche NC-503 sur les patients atteints de
      diabète de type II ainsi que certaines caractéristiques du syndrome
      métabolique a été acceptée par la Direction des produits thérapeutiques
      de Santé Canada. En conséquence, il est prévu que le premier patient
      sera recruté sous peu. Les objectifs clés de cette étude comprennent
      l'examen de l'innocuité et la validation de concept d'efficacité du NC-
      503 pour les mesures glycémiques.

    - A la suite de l'approbation du conseil d'administration de Neurochem,
      la société demandera aux actionnaires, lors de la prochaine assemblée
      annuelle des actionnaires, de changer la dénomination sociale de
      Neurochem pour BELLUS HEALTH(MC), afin de refléter la stratégie
      d'expansion des affaires de la société ainsi que de ses programmes de
      développement touchant à la fois les produits thérapeutiques et les
      produits nutraceutiques de marque.

    - Le conseil d'administration de Neurochem a approuvé la création de
      filiales pour les nouvelles activités nutraceutiques. Dans le cadre de
      ces développements, les activités nutraceutiques se feront sous la
      dénomination sociale d'OVOS NATURAL HEALTH(MC).

    - La société a négocié un avenant à sa facilité de crédit. L'échéance
      dont cette facilité est assortie a été prorogée jusqu'en février 2010.
      L'obligation minimale en termes de prélèvement a été réduite à
      15 000 000 $ sur la durée de la facilité de crédit. Le montant maximal
      de chaque prélèvement mensuel est limité à 6 000 000 $ ou à 12,5 % du
      prix pondéré en fonction du volume des actions ordinaires au moment du
      prélèvement, si ce montant est inférieur. Les actions ordinaires seront
      émises à un escompte de 4 % du cours du marché si le prix moyen pondéré
      en fonction du volume par action est de 6 $ ou plus, et de 7 % si le
      prix moyen pondéré en fonction du volume est inférieur à 6 $ au moment
      du prélèvement.

    "Neurochem progresse dans la mise en place de la stratégie destinée à
mettre l'homotaurine à la disposition des consommateurs. Notre but, en ce qui
concerne la commercialisation de ce produit de marque, sous la responsabilité
de M. Gary Schmid, chef de la direction de nos activités nutraceutiques, est
de pouvoir vendre homotaurine par Internet dès le second trimestre de 2008 et
d'être disponible pour la vente au détail pendant le troisième trimestre de
2008", a déclaré le Dr Francesco Bellini, président du conseil, président et
chef de la direction de Neurochem. "Concernant nos activités pharmaceutiques,
nous continuons d'accélérer le développement de nos produits candidats pour le
diabète et la maladie d'Alzheimer. Nous travaillons en étroite collaboration
avec les agences de réglementation en Europe et aux Etats-Unis afin d'être en
mesure de rendre KIACTA(MC) disponible pour les patients souffrant d'amylose
amyloide A (AA). Le lancement de l'étude de phase II sur NC-503 comme
traitement du diabète de type II ainsi que certaines caractéristiques du
syndrome métabolique est très encourageant. En prolongeant naturellement notre
travail de recherche et de développement sur l'amylose AA, nous avons commencé
ce nouvel essai clinique sur une solide base de connaissances et d'études déjà
complétées", a conclu le Dr Bellini.

    L'étude de phase II sur le diabète de type II ainsi que certaines
    caractéristiques du syndrome métabolique est en cours

    La phase II de l'essai clinique consiste en une étude de 26 semaines
multicentrique, randomisée, réalisée en parallèle, en double aveugle et
contrôlée contre placebo, qui implique environ 200 patients souffrant du
diabète de type II ainsi que certaines caractéristiques du syndrome
métabolique, dans près de 15 centres cliniques au Canada.

    Téléconférence

    Neurochem tiendra une téléconférence le jeudi 21 février 2008 à 8 h 30 HE.
Les numéros de téléphone pour participer à la téléconférence sont le
1-416-644-3416 ou le 1-800-732-9303. Une reprise de l'appel sera disponible
jusqu'au jeudi 28 février 2008. Les numéros de téléphone pour accéder à la
reprise sont le 1-416-640-1917 ou le 1-877-289-8525, code d'accès 21263770#.
Veuillez établir le contact environ 15 minutes avant le début de l'heure
prévue pour la téléconférence.

    Points saillants des résultats financiers consolidés

    Le présent rapport de gestion doit être lu à la lumière des états
financiers consolidés vérifiés de la société pour l'exercice terminé le 31
décembre 2007, lesquels états ont été dressés selon les principes comptables
généralement reconnus (PCGR) du Canada.

    Résultats d'exploitation

    Comme il a été mentionné précédemment, à compter du 1er juillet 2007, la
société a adopté le dollar américain en tant que monnaie fonctionnelle et de
présentation de l'information financière étant donné qu'une proportion élevée
de ses produits, de ses charges, de ses actifs, de ses passifs et de son
financement est libellée en dollars américains. Sauf indication contraire, les
devises contenues dans le présent document, incluant les données comparatives,
sont présentées en dollars américains.
    Pour la période de trois mois terminée le 31 décembre 2007, la perte nette
s'est élevée à 16 097 000 $ (0,33 $ par action), contre 17 011 000 $ (0,44 $
par action) pour la période correspondante de l'exercice précédent. Pour
l'exercice terminé le 31 décembre 2007, la perte nette s'est élevée à   81 486
000 $ (1,85 $ par action), par rapport à la perte nette de            66 469
000 $ (1,72 $ par action) pour la même période de l'exercice précédent.
    Pour l'exercice terminé le 31 décembre 2007, la perte nette comprend une
charge non récurrente de 10 430 000 $ en vertu des PCGR canadiens enregistrée
au cours du deuxième trimestre de 2007, laquelle se rapporte aux billets
convertibles subordonnés de premier rang à 5% d'un capital global de         
40 millions de dollars, qui ont été convertis en totalité en actions
ordinaires au cours du deuxième trimestre de 2007. Pour l'exercice terminé le
31 décembre 2007, la charge de désactualisation s'est élevée à 15 751 000 $.
    Les produits tirés de l'entente de coopération se sont chiffrés à       
206 000 $ pour le trimestre à l'étude (1 119 000 $ pour l'exercice) contre   
497 000 $ pour la même période de l'exercice précédent (2 106 000 $ pour
l'exercice). Ces produits découlent de l'entente conclue avec Centocor, Inc.
(Centocor) portant sur l'eprodisate (KIACTA(MC)), produit candidat de
recherche administré par voie orale destiné au traitement de l'amylose
amyloide A (amylose AA). Les produits constatés sont liés au paiement initial
et non remboursable de Centocor, lequel est amorti sur la période estimative
résiduelle allant jusqu'à la date anticipée de l'obtention des autorisations
réglementaires pour le produit candidat de recherche. La durée de la période
estimée peut être révisée en fonction des informations complémentaires que la
société peut recevoir périodiquement. L'autre tranche du paiement initial
reçue de Centocor (6 000 000 $) a été classée dans les produits reportés et
elle n'est pas amortie à titre de produits gagnés, étant donné qu'elle
pourrait être remboursée. Si la société devait recevoir une lettre
d'approbation de la part de la Food and Drug Administration (FDA) des
Etats-Unis, le montant ne serait plus remboursable et serait amorti à titre de
produits gagnés. En décembre 2007, la société a reçu la reconnaissance de la
FDA que la réponse de Neurochem à sa lettre d'approuvabilité de juillet 2007
était une réponse complète de Classe 2. La lettre d'approuvabilité portait sur
la demande de nouveau médicament (NDA) sur l'eprodisate (KIACTA(MC)) pour le
traitement de l'amylose amyloide AA. En vertu de la PDUFA (Prescription Drug
User Fee Act), la date cible à laquelle une décision devrait être rendue par
la FDA se situe au 2 avril 2008. Dans la deuxième lettre d'approuvabilité
(juillet 2007), la FDA indiquait qu'un essai clinique d'efficacité
supplémentaire serait nécessaire pour approuver ce produit candidat de
recherche. La lettre d'approuvabilité indiquait également que des soumissions
supplémentaires, faisant partie de la réponse de Neurochem à cette lettre
d'approuvabilité, pourraient répondre aux questions contenues dans cette
lettre. La FDA a indiqué que ces soumissions supplémentaires pourraient la
persuader d'annuler la demande d'un essai clinique additionnel. La FDA a
également demandé un complément d'information incluant des études
pharmacocinétiques additionnelles, et a réitéré sa requête d'étude clinique QT
devant être soumise dans le cadre d'un engagement pour une étude de phase IV
(après approbation). Neurochem a également déposé une demande d'autorisation
de mise sur le marché (AMM) de l'eprodisate (KIACTA(MC)) pour le traitement de
l'amylose AA dans l'Union européenne et en Suisse. En décembre 2007, le Comité
des médicaments à usage humain (CHMP), le comité scientifique de l'Agence
européenne des médicaments (EMEA), a émis une opinion négative recommandant le
refus de l'AMM de l'eprodisate (KIACTA(MC)) pour le traitement de l'amylose AA
dans l'Union européenne et a conclu qu'une nouvelle étude serait nécessaire
pour démontrer l'efficacité de l'eprodisate (KIACTA(MC)). La société a demandé
un réexamen de cet avis par le CHMP. Comme le prévoient les règlements de la
Commission européenne, Neurochem a demandé au CHMP de consulter un panel
d'experts (Scientific Advisory Group) par rapport à ce réexamen. L'AMM est
revue selon la procédure centralisée de l'EMEA. Une autorisation accordée par
l'EMEA serait applicable aux 27 Etats membres de l'Union européenne ainsi qu'à
la Norvège et à l'Islande. La diminution des produits tirés de l'entente de
coopération dans les périodes à l'étude comparativement aux périodes
correspondantes de l'exercice précédent est essentiellement attribuable à une
variation de la période estimative sur laquelle est amorti le paiement initial
et non remboursable reçu de Centocor à l'égard de l'eprodisate (KIACTA(MC)).
    Les produits tirés des coûts remboursables se sont élevés à 64 000 $ pour
le trimestre à l'étude (396 000 $ pour l'exercice), contre 178 000 $ pour la
même période de l'exercice précédent (712 000 $ pour l'exercice). Ces produits
se composent des coûts remboursables par Centocor dans le cadre des activités
liées à l'eprodisate (KIACTA(MC)). La société ne gagne aucune marge sur ces
coûts remboursables.
    Les frais de recherche et de développement, avant les crédits d'impôt à la
recherche et les subventions, se sont chiffrés à 12 199 000 $ pour le
trimestre à l'étude (55 732 000 $ pour l'exercice) contre 14 142 000 $ pour la
même période de l'exercice précédent (51 688 000 $ pour l'exercice). La
diminution pour le trimestre à l'étude comparativement à la période
correspondante de l'exercice précédent est en grande partie attribuable à une
réduction des charges engagées dans le développement du tramiprosate  
(ALZHEMED(MC)), essentiellement à l'égard de l'essai clinique de phase III en
Amérique du Nord. De plus, au cours du deuxième trimestre de 2007, l'effectif
de la société a été réduit en raison des retards dans les programmes de
développement de produits. L'augmentation constatée au cours de l'exercice à
l'étude par rapport à la période correspondante de l'exercice précédent est
attribuable aux dépenses engagées dans le développement du tramiprosate
(ALZHEMED(MC)), essentiellement pour l'essai clinique de phase III en Europe
et l'étude de prolongation ouverte de phase III en Amérique du Nord, ainsi que
pour la conduite d'une étude clinique de phase I portant sur l'intervalle
cardiaque QT. Pour l'exercice terminé le 31 décembre 2007, les frais de
recherche et de développement comprennent également les frais engagés pour
soutenir l'essai clinique de phase III en Amérique du Nord sur le tramiprosate
(ALZHEMED(MC)), l'étude de prolongation ouverte de phase II/III sur
l'eprodisate (KIACTA(MC)), ainsi que les programmes de recherche sur les
médicaments en cours.
    En novembre 2007, la société a annoncé d'importantes initiatives à la
suite d'événements clés survenus au cours de l'année précédente. La société a
annoncé la fin du programme de développement pharmaceutique du tramiprosate
(ALZHEMED(MC); homotaurine), incluant la fin avant terme de son essai clinique
européen de phase III, ainsi que l'avancement de son produit candidat de
nouvelle génération prodrogue du tramiprosate (ALZHEMED(MC)) à l'étape du
développement préclinique dans le traitement de la maladie d'Alzheimer (MA).
De plus, la société a annoncé sa décision d'initier une démarche menant à la
commercialisation de l'homotaurine comme nutraceutique de marque,
potentiellement dès 2008.
    Les crédits d'impôt et subventions à la recherche se sont chiffrés à   727
000 $ pour le trimestre à l'étude (2 161 000 $ pour l'exercice), contre 607
000 $ pour la période correspondante de l'exercice précédent (1 899 000 $ pour
l'exercice). Les crédits d'impôt à la recherche représentent les crédits
d'impôt remboursables obtenus en vertu du Programme de la recherche
scientifique et du développement expérimental du Québec, pour les dépenses
engagées au Québec. L'augmentation s'explique par la hausse des dépenses
admissibles au cours des périodes à l'étude ainsi que par la réalisation de
crédits d'impôts d'exercices antérieurs qui ont rencontré les critères de
constatation au cours de l'exercice à l'étude.
    Les autres charges de recherche et développement se sont chiffrés à nil
pour le trimestre et l'exercice à l'étude, contre 1 127 000 $ pour le
trimestre et l'exercice terminé le 31 décembre 2006. En 2006, les autorités
fiscales du Québec ont confirmé leur position dans l'application du programme
de crédits d'impôt selon laquelle les crédits d'impôt étaient refusés pour les
avantages imposables liés aux activités de recherche et de développement et
qui ont trait aux options sur actions pour 2005 et les exercices antérieurs.
En conséquence, la direction a établi que les critères de constatation de ces
crédits n'étaient plus satisfaits et elle a donc constaté une provision pour
ces crédits d'impôts à la recherche.
    Les frais généraux et administratifs ont totalisé 1 397 000 $ pour le
trimestre à l'étude (10 581 000 $ pour l'exercice), contre 2 819 000 $ pour la
même période de l'exercice précédent (11 522 000 $ pour l'exercice). Ces frais
sont encourus afin de supporter l'ensemble des activités de la société La
diminution est essentiellement attribuable à la réduction des bonis de la
haute direction et de la rémunération liée au rendement payable à Picchio
International Inc.
    Le montant de la décision arbitrale s'est chiffré à nil pour le trimestre
et l'exercice à l'étude comparativement à nil pour le trimestre terminé le 31
décembre 2006 et 1 835 000 $ pour l'exercice terminé le 31 décembre 2006.
Cette charge a trait au litige avec Immtech Pharmaceuticals, Inc., auparavant
Immtech International, Inc. (Immtech), qui a pris fin en janvier 2007,
lorsqu'Immtech, la University of North Carolina at Chapel Hill (UNC) et la
Georgia State University Research Foundation, Inc. ont déposé un avis de
désistement auprès de la Cour fédérale du district sud de l'Etat de New York,
aux Etats-Unis. Les plaignants se sont désistés volontairement de leur plainte
contre Neurochem auprès de la Cour fédérale sans obtenir de paiement, de
licence, d'entente commerciale, de concession ou de compromis de la part de
Neurochem.
    Les coûts remboursables se sont chiffrés à 64 000 $ pour le trimestre à
l'étude (396 000 $ pour l'exercice), contre 178 000 $ pour la période
correspondante de l'exercice précédent (712 000 $ pour l'exercice). Ces coûts
remboursables se composent des coûts engagés au nom de Centocor et
remboursables par cette dernière pour les activités relatives à l'eprodisate
(KIACTA(MC)).
    La rémunération à base d'actions s'est chiffrée à 1 421 000 $ pour le
trimestre à l'étude (4 275 000 $ pour l'exercice), contre 924 000 $ pour la
période correspondante de l'exercice précédent (3 569 000 $ pour l'exercice).
Cette charge se rapporte aux options sur actions ainsi qu'aux primes
d'encouragement à base d'actions; la charge de rémunération relative aux
options est mesurée à la juste valeur à la date d'attribution et elle est
passée en charges au cours du délai d'acquisition des droits. L'augmentation
est imputable à l'attribution de nouvelles options sur actions au cours de la
dernière année.
    L'amortissement et la radiation des brevets se sont chiffrés à 611 000 $
pour le trimestre à l'étude (1 698 000 $ pour l'exercice), contre 386 000 $
pour la même période de l'exercice précédent (1 556 000 $ pour l'exercice).
L'augmentation est attribuable à la radiation des coûts de brevets de        
239 000 $, constatée au cours de l'exercice, pour lesquels aucun avantage
futur ne devait être réalisé.
    Les intérêts créditeurs se sont élevés à 756 000 $ pour le trimestre à
l'étude (3 341 000 $ pour l'exercice), contre 574 000 $ pour la période
correspondante de l'exercice précédent (2 077 000 $ pour l'exercice).
L'augmentation découle principalement de soldes d'encaisse moyens plus élevés
au cours des périodes à l'étude par rapport à leur niveau au cours des
périodes correspondantes de l'exercice précédent.
    La charge de désactualisation s'est élevée à 1 183 000 $ pour le trimestre
à l'étude (15 751 000 $ pour l'exercice), contre 550 000 $ pour la même
période de l'exercice précédent (550 000 $ pour l'exercice). La charge de
désactualisation représente les intérêts théoriques en vertu des PCGR sur les
billets convertibles de premier rang à 6 % d'un capital global de            
42 085 000 $ émis en novembre 2006 ainsi que sur les billets convertibles de
premier rang à 6 % d'un capital global de 40 000 000 $ (billets de premier
rang) et sur les billets convertibles subordonnés de premier rang à 5 % d'un
capital global de 40 000 000 $ (billets subordonnés) émis en mai 2007. La
société accumule la valeur comptable des billets convertibles à leur valeur
nominale par une imputation au bénéfice échelonnée sur leur durée de vie
prévue qui est de 60 mois, 54 mois et un mois, respectivement. La charge de
désactualisation pour l'exercice terminé le 31 décembre 2007 comprend un
montant de 10 430 000 $ qui a trait à l'accroissement des billets subordonnés,
qui ont été convertis en totalité au cours du deuxième trimestre de 2007. Il y
a lieu de se reporter à la section Liquidités et ressources en capital pour
plus de détails sur les notes convertibles.
    La variation de la juste valeur des dérivés incorporés a donné lieu à un
gain de 28 000 $ pour le trimestre à l'étude (perte de 870 000 $ pour
l'exercice) et représente la variation de la juste valeur des dérivés
incorporés inclus dans les billets de premier rang et billets subordonnés d'un
capital global de 80 000 000 $ émis en mai 2007.
    La variation de la juste valeur des effets de commerce adossés à des
créances mobilières de tiers a donné lieu à une perte de 1 184 000 $ pour le
trimestre et l'exercice terminé le 31 décembre 2007. Ce montant correspond à
la provision comptabilisée au moment de l'évaluation des effets de commerce
adossés à des créances mobilières détenus par la société. Il y a lieu de se
reporter à la section Liquidités et ressources en capital pour avoir plus de
détails.
    La perte de change s'est élevée à 54 000 $ pour le trimestre à l'étude
(gain de 1 130 000 $ pour l'exercice), comparativement à un gain de 245 000 $
pour la période correspondante de l'exercice précédent (perte de 280 000 $
pour l'exercice). Les gains et les pertes de change découlent des fluctuations
des taux de change se rapportant aux actifs monétaires nets libellés en
devises, autres qu'en dollars américains qui est la monnaie fonctionnelle et
de présentation de la société, et consiste principalement d'actifs et passifs
monétaires libellés en dollars canadiens. Les gains de change réalisés au
cours de l'exercice terminé le 31 décembre 2007 sont principalement
attribuables au raffermissement du dollar canadien par rapport au dollar
américain au cours de l'exercice.
    Les autres produits se sont élevés à 287 000 $ pour le trimestre à l'étude
(1 274 000 $ pour l'exercice), contre 282 000 $ pour la période correspondante
de l'exercice précédent (1 348 000 $ pour l'exercice). Les autres produits
sont constitués de produits non liés à l'exploitation, principalement des
revenus de sous-location. Les autres produits de l'exercice 2006 comprennent
un montant de 293 000$ qui a trait au recouvrement d'impôts fonciers
d'exercices antérieurs.
    La quote-part de la perte d'une société sous influence notable s'est
élevée à néant pour le trimestre à l'étude (327 000 $ pour l'exercice), contre
489 000 $ pour la période correspondante de l'exercice précédent (2 440 000 $
pour l'exercice). La part des actionnaires sans contrôle s'est chiffrée à
néant pour le trimestre à l'étude (109 000 $ pour l'exercice), contre        
162 000 $ pour la période correspondante de l'exercice précédent (801 000 $
pour l'exercice). Ces éléments découlent de la consolidation de la
participation de la société dans une société de portefeuille (Innodia Holding)
qui détient les actions d'Innodia Inc., dont Neurochem est le principal
bénéficiaire. La quote-part de la perte enregistrée au cours de l'exercice à
l'étude a réduit à une valeur nominale le placement à long terme de la société
dans Innodia Holding. Innodia Inc. est une société fermée en phase de
démarrage qui a pour mission le développement de nouveaux médicaments pour le
traitement du diabète de type II et de ses pathologies associées.

    Liquidités et ressources en capital

    Au 31 décembre 2007, la société disposait d'espèces, de quasi-espèces et
de titres négociables d'une valeur 58 672 000 $, contre 48 758 000 $ au 31
décembre 2006. Cette augmentation est principalement attribuable à l'émission
de billets convertibles en mai 2007 et est partiellement compensée par les
sorties de fonds liées aux activités d'exploitation.
    Le 2 mai 2007, la société a conclu un placement privé d'un capital global
de 80 000 000 $, à savoir 40 000 000 $ de billets convertibles de premier rang
à 6 % échéant en 2027 et 40 000 000 $ de billets convertibles subordonnés de
premier rang à 5 % échéant en 2012. Le prix de conversion initial des billets
convertibles de premier rang à 6 % est de 12,68 $ ou égal, s'il est moins
élevé, au cours moyen pondéré des actions ordinaires sur la période de cinq
jours précédant la conversion, sous réserve d'ajustements dans certaines
circonstances. Jusqu'à l'échéance du 2 mai 2027, la société versera l'intérêt
sur les billets convertibles de premier rang à 6 %, sous réserve de toute
conversion ou de tout rachat ou d'encaissement antérieurs. Les billets
convertibles subordonnés de premier rang à 5 % devaient être obligatoirement
convertis en actions ordinaires dans certaines circonstances. En lien avec
cette transaction, la société a émis des bons de souscription permettant,
jusqu'au 2 mai 2012, de souscrire un total de 2 250 645 actions ordinaires au
prix initial de 12,68 $ l'action, sous réserve d'ajustements dans certaines
circonstances. Au cours de l'exercice terminé le 31 décembre 2007, des billets
convertibles de premier rang à 6 % au montant de 35 500 000 $ ont été
convertis en 5 619 321 actions ordinaires et la totalité des billets
convertibles subordonnés de premier rang à 5 % ont été convertis en          
4 444 449 actions ordinaires. Le produit net tiré du placement s'est établi à
74 279 000 $ et, au 31 décembre 2007, une somme de 34 274 000 $ n'avait pas
encore été engagée. Au 31 décembre 2007, l'emploi du produit est conforme, à
tous les égards importants, aux attentes indiquées dans le prospectus déposé
auprès des organismes de règlementation.
    En août 2006, la société a conclu une convention d'achat de titres à
l'égard d'une facilité de crédit avec Cityplatz Limited (Cityplatz), qui met à
la disposition de la société des fonds pouvant totaliser 60 000 000 $ en
échange de l'émission d'actions ordinaires à un escompte de 3,0 % par rapport
au cours du marché au moment des prélèvements, déduction faite d'une
commission de placement correspondant à 2,4 % du produit brut payable à
l'agent de placement, Rodman & Renshaw, LLC. La facilité de crédit établie par
la convention d'achat de titres prendra fin le 9 février 2009. La facilité de
crédit prendra également fin si (i) les actions ordinaires de la société sont
radiées de la cote du NASDAQ, à moins que les actions ordinaires ne soient
alors inscrites à la cote d'un autre marché boursier spécifié à l'entente et
que cette radiation ne soit liée à une inscription subséquente à un autre
marché boursier spécifié à l'entente, (ii) la société fait l'objet d'une
opération de changement de contrôle ou (iii) la société subit un effet
défavorable important auquel il est impossible de remédier avant l'avis de
prélèvement suivant. La société peut résilier la convention d'achat de titres
(i) si Cityplatz ne parvient pas à financer un prélèvement ayant fait l'objet
d'un avis approprié dans les cinq jours de bourse suivant la fin de la période
de règlement applicable ou (ii) après avoir prélevé au moins 25 000 000 $ sur
la facilité de crédit. Chaque partie peut également résilier la convention
d'achat de titres si le cours moyen pondéré en fonction du volume des actions
ordinaires est inférieur à 5 $ l'action durant plus de 30 jours de bourse
consécutifs, après rajustements. Etant donné que le prix par action actuel se
situe en dessous du prix minimum stipulé dans l'entente, l'entente peut être
résiliée en tout temps. Au 31 décembre 2007, la société n'avait pas effectué
de prélèvements sur sa facilité de crédit. Se reporter à la note sur les
événements postérieurs pour les conditions de l'amendement.
    L'"encaisse affectée" présentée au bilan consolidé consiste en placements
à court terme donnés en nantissement à une banque afin de garantir deux
lettres de crédit; la première, d'un montant de 6 000 000 $, a trait au
paiement initial potentiellement remboursable reçu aux termes de l'entente de
coopération avec Centocor et la deuxième, d'un montant de 640 000 $ CA, a été
émise au profit d'un propriétaire relativement à la location d'un immeuble. Au
31 décembre 2007, l'encaisse affectée se composait d'effets de commerce
adossés à des créances mobilières (ECACM) de tiers. Ces placements devaient
venir à échéance au cours du deuxième trimestre de 2007 mais, en raison d'une
perturbation des marchés du crédit, notamment du marché des ECACM, ces
placements n'ont pas été réglés à l'échéance et ils demeurent en cours. Au
moment où ces placements ont été acquis, les ECACM étaient assortis d'une cote
de R1-élevé attribuée par Dominion Bond Rating Service, soit la plus haute
notation possible pour ce type de placement. Les ECACM font actuellement
l'objet d'une proposition de restructuration aux termes d'un accord de
moratoire qui devrait donner lieu à la conversion des ECACM en des instruments
financiers à plus long terme assortis d'échéances correspondant à celles des
actifs sous-jacents. Un comité pancanadien d'investisseurs (le Comité) a été
mis sur pied afin de superviser le déroulement ordonné de la restructuration
de ces instruments au cours de la période du moratoire. Le 23 décembre 2007,
le comité a fait l'annonce d'un plan de restructuration dont la clôture est
prévue pour la fin mars 2008. La société a comptabilisé une provision pour
pertes d'un montant de 1 184 000 $ à l'égard des ECACM, qui traduit
l'estimation de la société quant à la diminution de la juste valeur de ces
placements au 31 décembre 2007. La société a estimé la juste valeur des ECACM
à l'aide d'une méthode fondée sur les flux de trésorerie actualisés pondérés
selon les probabilités, qui se fonde sur les meilleures estimations de la
période pendant laquelle les actifs vont générer des flux de trésorerie, soit
pendant une période allant de 7 à 30 ans selon la restructuration proposée, le
taux d'intérêt nominal, le taux d'actualisation à appliquer aux flux de
trésorerie nets correspondant à celui des billets de grande qualité et
d'autres facteurs qualitatifs. Cette estimation de la juste valeur des ECACM
n'est pas étayée par les cours ou les taux pouvant être obtenus sur le marché,
et par conséquent, fait l'objet d'incertitudes, notamment en ce qui concerne
l'issue du plan de restructuration envisagé, les montants estimatifs devant
être recouvrés, le rendement des instruments financiers de rechange et le
calendrier des flux de trésorerie futurs. Le dénouement de ces incertitudes
pourrait faire en sorte que la juste valeur définitive de ces placements varie
par rapport à la meilleure estimation de la société figurant aux présentes.
Des variations à court terme pourraient donner lieu à une modification du
montant constaté à l'égard de ces actifs. La société estime que les problèmes
de liquidités engendrés par les ECACM de tiers n'auront pas de répercussions
négatives importantes sur ses activités. Au cours des troisièmes et quatrième
trimestres de 2007, les deux lettres de crédit ont été renouvelées au moment
de leur échéance annuelle, et les ECACM ont été donnés en garantie.

    Au 31 décembre 2007, l'effectif de la société comprenait 170 employés.

    Au 31 janvier 2008, 48 848 095 actions ordinaires de la société étaient en
circulation, 220 000 actions ordinaires pouvaient être émises au chef de la
direction à l'atteinte de certains objectifs de rendement déterminés,        
2 815 233 options avaient été attribuées dans le cadre du régime d'options sur
actions de la société, 2 884 471 actions pourraient présentement être émises
en vertu des billets convertibles et 2 250 645 bons de souscriptions étaient
en circulation, pour un total de 57 018 444 actions ordinaires, sur une base
pleinement diluée.
    La société est d'avis que les espèces et les placements à court terme dont
elle dispose, les intérêts créditeurs prévus, le financement potentiel
provenant des partenariats, des contrats de recherche et des contrats de
licence, le produit potentiel tiré de la convention d'achat de titres, les
revenus potentiels tirés de la commercialisation des produits nutraceutiques,
les crédits d'impôt à la recherche, les subventions et les fonds qu'elle peut
recueillir sur les marchés des capitaux devraient suffire à financer son
exploitation et ses besoins en capitaux au cours de l'exercice à venir.
Toutefois, compte tenu des incertitudes liées au processus d'homologation, aux
résultats des essais cliniques, à la commercialisation des produits
nutraceutiques et à la capacité de la société de conclure des contrats de
licences, de partenariat et/ou d'autres natures, la société devra peut-être
entreprendre d'autres opérations de financement afin de soutenir ses activités
dans l'avenir.

    Changement de monnaie fonctionnelle et de présentation

    A compter du 1er juillet 2007, la société a adopté le dollar américain en
tant que monnaie fonctionnelle et de présentation de l'information financière
étant donné qu'une proportion élevée de ses produits, de ses charges, de ses
actifs, de ses passifs et de son financement est libellée en dollars
américains. Avant cette date, les activités de la société étaient mesurées en
dollars canadiens et les états financiers consolidés étaient exprimés en
dollars canadiens. La société a suivi les recommandations du Comité sur les
problèmes nouveaux (CPN) de l'Institut Canadien des Comptables Agréés (ICCA)
énoncées dans le CPN-130, "Méthode de conversion applicable lorsque la monnaie
de présentation est différente de la monnaie de mesure ou que la monnaie de
présentation est changée". Conformément au CPN-130, le solde des actifs et des
passifs au 30 juin 2007 a été converti en dollars US au taux de change en
vigueur à cette date; les produits, les charges et les flux de trésorerie ont
été convertis au taux moyen en vigueur au cours du semestre terminé le 30 juin
2007; et les opérations sur les capitaux propres ont été converties aux taux
historiques. A des fins de comparaison, les états financiers historiques ont
été retraités et présentés en dollars US, selon la méthode du cours de
clôture. Selon cette méthode, les actifs et les passifs sont convertis au
cours de clôture en vigueur à la fin de la période visée; les produits, les
charges et les flux de trésorerie sont convertis au taux moyen en vigueur au
cours de la période visée; et les opérations sur capitaux propres sont
converties aux taux historiques. Tout écart de change découlant de la
conversion est inclus au poste Cumul des autres éléments du résultat étendu
présenté dans les capitaux propres.

    EVENEMENTS POSTERIEURS

    Le 20 février 2008, le conseil d'administration a approuvé les opérations
suivantes :

    (a) L'émission de 2 445 000 options visant l'achat d'actions ordinaires
        qui seront émises aux termes du régime d'options sur actions de la
        société. Le prix par action des options sera fixé en fonction du
        cours moyen pondéré des actions ordinaires durant les cinq jours
        précédant la date d'octroi au cours desquels les actions ordinaires
        auront été négociées à la Bourse de Toronto.

    (b) La société a reconduit jusqu'au 30 novembre 2008 la convention de
        services de gestion qu'elle avait conclu avec Picchio
        International Inc.

    (c) La société a négocié un avenant à sa facilité de crédit. L'échéance
        dont cette facilité est assortie a été prorogée jusqu'en février
        2010. L'obligation minimale en termes de prélèvement a été réduite à
        15 000 000 $ sur la durée de la facilité de crédit. Le montant
        maximal de chaque prélèvement est limité à 6 000 000 $ ou à 12,5 % du
        prix moyen pondéré en fonction du volume des actions ordinaires au
        moment du prélèvement, si ce montant est inférieur. Les actions
        ordinaires seront émises à un escompte de 4 % du cours du marché si
        le prix moyen pondéré en fonction du volume par action est de 6 $ ou
        plus, et de 7 % si le prix moyen pondéré en fonction du volume est
        inférieur à 6 $ au moment du prélèvement.


                               Neurochem Inc.
                     Données financières consolidées(1)
          (en milliers de dollars US, sauf les montants par action)

                                  Trois mois                 Exercise
                                  arrêtés le                arrêté le
                                  31 décembre              31 décembre
    -------------------------------------------------------------------------
    Etats consolidés des
     résultats                 2007         2006         2007         2006
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
                               (non         (non
                           vérifiés)    vérifiés)

    Produits:
      Entente de
       coopération              206 $        497 $      1 119 $      2 106 $
      Coûts
       remboursables             64          178          396          712
    -------------------------------------------------------------------------
                                270          675        1 515        2 818
    -------------------------------------------------------------------------

    Charges:
      Recherche et
       développement         12 199       14 142       55 732       51 688
      Crédits d'impôt
       et subventions
       à la recherche          (727)        (607)      (2 161)      (1 899)
      Autres charges
       de recherche et
       développement              -            -            -        1 127
    -------------------------------------------------------------------------
                             11 472       13 535       53 571       50 916
      Frais généraux et
       administratifs         1 397        2 819       10 581       11 522
      Décision arbitrale          -            -            -        1 835
      Coûts
       remboursables             64          178          396          712
      Rémunération à
       base d'actions         1 421          924        4 275        3 569
      Amortissements
       et radiation des
       brevets                  611          386        1 698        1 556
    -------------------------------------------------------------------------
                             14 965       17 842       70 521       70 110
    -------------------------------------------------------------------------
      Perte avant
       les éléments
       ci-dessous           (14 695)     (17 167)     (69 006)     (67 292)

      Intérêts
       créditeurs               756          574        3 341        2 077
      Intérêts
       débiteurs et
       charges
       bancaires                (52)         (68)        (202)        (133)
      Charge de
       désactualisation      (1 183)        (550)     (15 751)        (550)
      Variation de la
       juste valeur
       des dérivés
       incorporés                28            -         (870)           -
      Variation de la
       juste valeur
       des effets
       de commerce
       adossés à
       des créances
       mobilières            (1 184)           -       (1 184)           -
      Gain (perte)
       de change                (54)         245        1 130         (280)
      Autres produits           287          282        1 274        1 348
      Quote-part de
       la perte d'une
       société sous
       influence
       notable                    -         (489)        (327)      (2 440)
      Part des
       actionnaires
       sans contrôle              -          162          109          801
    -------------------------------------------------------------------------
      Perte nette           (16 097 $)   (17 011 $)   (81 486 $)   (66 469 $)
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
      Perte nette
       par action:
        De base et diluée     (0.33 $)     (0.44 $)     (1.85 $)     (1.72 $)
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

      Nombre moyen
       pondéré d'actions
       ordinaires
       en circulation    48 896 595   38 845 937   44 030 474   38 654 063
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------


                                                           Au           Au
                                                  31 décembre  31 décembre
    Bilans consolidés                                    2007         2006
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

      Espèces, quasi-espèces et titres
       négociables                                     58 672 $     48 758 $
      Autres actifs à court terme                       3 933       10 460
    -------------------------------------------------------------------------
      Total actif à court terme                        62 605       59 218
      Immobilisations et brevets                        9 996        8 992
      Autres actifs à long terme                        5 830        3 192
    -------------------------------------------------------------------------
      Total de l'actif                                 78 431 $     71 402 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------

      Passif à court terme                             21 240 $     22 377 $
      Passif à long terme                              52 602       50 017
      Part des actionnaires sans contrôle                 680          725
      Capitaux propres                                  3 909       (1 717)
    -------------------------------------------------------------------------
      Total du passif et capitaux propres              78 431 $     71 402 $
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Données provenant des états financiers consolidés trimestriels non
        vérifiés ainsi que des états financiers consolidés vérifés de la
        Société disponibles sur SEDAR et EDGAR.
    

    A propos de Neurochem

    Neurochem Inc. est une société mondiale du domaine de la santé qui se
spécialise dans la recherche, le développement et la commercialisation de
produits afin d'apporter des solutions novatrices en santé destinées à
répondre à des besoins médicaux critiques non satisfaits.

    Pour communiquer avec Neurochem

    Pour obtenir plus de renseignements sur Neurochem et son programme de
développement de médicaments, veuillez composer le 1(877) 680-4500, notre
numéro de téléphone sans frais pour l'Amérique du Nord, ou consulter notre
site web : www.neurochem.com.

    Certaines déclarations contenues dans ce communiqué, à l'exception des
déclarations de fait - qui sont vérifiables indépendamment à la date des
présentes - peuvent constituer des déclarations prospectives. De telles
déclarations, formulées d'après les attentes actuelles de la direction de
l'entreprise, comportent de nombreux risques et incertitudes, connus ou
inconnus, dont bon nombre échappent au contrôle de Neurochem Inc. De tels
risques comprennent, notamment : l'effet de la conjoncture économique en
général, la conjoncture dans l'industrie pharmaceutique et/ou nutraceutique,
les changements réglementaires dans les territoires où le groupe Neurochem
fait affaire, la volatilité du marché boursier, les fluctuations de coûts, les
changements dans l'environnement concurrentiel découlant des fusions, le fait
que les résultats réels puissent différer à la suite de l'exécution de la
vérification définitive et de qualité contrôlée des données et des analyses,
ainsi que les autres risques dont il est question dans les documents publics
de Neurochem Inc. En conséquence, les résultats réels peuvent différer
substantiellement de ceux prévus exprimés dans les déclarations prospectives.
Le lecteur ne doit pas accorder une confiance exagérée à toute déclaration
prospective incluse dans ce communiqué. Ces déclarations ne sont valables qu'à
la date où elles sont faites et Neurochem Inc. n'a pas l'obligation et nie
toute intention de mettre à jour ou de revoir ces déclarations à la suite de
quelque événement ou circonstance que ce soit, à moins qu'elle n'y soit tenue
en vertu de la législation ou de la réglementation applicable. Veuillez
consulter notre notice annuelle d'information de Neurochem Inc. pour connaître
plus de facteurs de risque susceptibles d'affecter le groupe Neurochem et ses
affaires.




Renseignements :

Renseignements: Lise Hébert, Ph.D., Vice-présidente, Communications
d'entreprise, (450) 680-4572, lhebert@neurochem.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.