Neuf travailleurs sont électrocutés au Québec depuis cinq ans - Un travailleur de Construction E. Huot est électrocuté : la CSST constate une dangereuse méthode de travail sous tension



    QUEBEC, le 5 juin /CNW Telbec/ - Une méthode de travail sous tension qui
est dangereuse, une supervision déficiente ainsi que le démantèlement des
installations électriques fait par du personnel non qualifié sont les causes
du décès d'un travailleur de Construction E. Huot.
    A la suite de l'enquête sur cet accident survenu le 18 janvier 2008, la
Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST) rappelle que des
moyens efficaces tel le fait de couper le courant et de s'assurer que personne
ne pourra le rétablir avant la fin des travaux et un équipement adéquat
permettent de prévenir les accidents et les décès. Depuis cinq ans, neuf
travailleurs de la construction sont électrocutés au Québec.

    Electrocution
    -------------

    Construction E. Huot entreprend des travaux de démolition et de
reconstruction dans un supermarché Métro situé sur la rue Champfleury à
Québec. Le jour de l'accident, vers 5 h, Dominic Huot est seul dans un espace
que l'on vient de démolir; il y met de l'ordre. Dans ce secteur, trois câbles
électriques pendent le long du mur et d'autres jonchent le sol. Soudainement,
son contremaître entend un cri. Il se précipite vers le menuisier qu'il
aperçoit étendu au sol. Près de lui, il y a une paire de pinces sur laquelle
on voit des marques de métal en fusion. Il est transporté à l'hôpital où son
décès est constaté.

    Mieux identifier les dangers
    ----------------------------

    L'enquête a permis à la CSST de retenir trois causes pour expliquer
l'accident. D'abord, la méthode de travail effectuée sous tension est
dangereuse. Puis, la supervision est déficiente et le démantèlement des
installations électriques est fait par du personnel non qualifié.

    La CSST ordonne l'arrêt des travaux
    -----------------------------------

    A la suite de l'accident, la CSST ordonne l'arrêt des travaux sur les
installations électriques et interdit l'accès à la zone où l'accident s'est
produit. De plus, le 21 janvier 2008, la CSST exige l'identification des
panneaux électriques et des disjoncteurs et la mise aux normes des
installations électriques. Les corrections ayant été faites, la CSST autorise
la poursuite des travaux le 24 janvier 2008.
    La CSST considère que Construction E. Huot a agi de manière à
compromettre la sécurité des travailleurs. En conséquence, un constat
d'infraction lui a été délivré. Pour cette infraction, l'amende peut varier de
5 000 $ à 20 000 $ pour une première offense ou de 10 000 $ à 50 000 $ en cas
de récidive.
    -%SU: LBR,SAN
    -%RE: 37




Renseignements :

Renseignements: Lucie Michaud, Direction régionale de Québec - CSST,
(418) 266-4000, poste 4162, cell.: (418) 254-2694

Profil de l'entreprise

Commission de la santé et de la sécurité du travail

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.