Négos rompues au Journal de Montréal - L'employeur quitte la table des négociations



    MONTREAL, le 23 janv. /CNW Telbec/ - Le Syndicat des travailleurs de
l'information du Journal de Montréal, affilié à la Fédération nationale des
communications (STIJM-CSN), déplore que l'employeur ait rompu les discussions
en quittant la table de négociation hier. "L'attitude patronale depuis le
début des négociations laissait présager qu'il agirait ainsi, a déclaré le
président du STIJM, Raynald Leblanc. En aucun moment, il a tenté de trouver
une solution négociée. Sa position est exactement la même que celle qu'il nous
avait déposée au début du processus, en octobre dernier."
    Hier matin, dans une ultime tentative pour relancer les pourparlers, le
syndicat s'est présenté à la séance de conciliation avec le mandat qu'il avait
reçu de son assemblée générale. La rencontre n'a duré que quelques minutes et
les représentants de l'employeur ne sont jamais revenus à la table. Vers 15 h
15, l'avocat de Quebecor, Me Hubert Graton, a communiqué avec le conciliateur
pour lui signifier qu'il n'avait plus rien à dire au comité syndical. Plus
tard en soirée, un représentant patronal intervenait publiquement, mettant
ainsi fin à la trêve qu'il avait pourtant signée le 30 décembre.
    "Nous dénonçons cette attitude irresponsable, a poursuivi le porte-parole
syndical. En demandant la conciliation, nous espérions que l'employeur
accepterait de négocier de bonne foi. Le seul but de l'exercice aura été pour
lui de tenter d'imposer au syndicat ses demandes : soit la mise à pied
d'environ 75 personnes, l'élimination du département de comptabilité, des
diminutions de salaire de 25% aux petites annonces, l'augmentation de la
semaine de travail de 25% sans rémunération, une réduction de 20% des
avantages sociaux pour tous et des clauses orphelins pour les nouveaux
employés. De plus, ses demandes mettent en danger le métier de journaliste
avec un plan de convergence illimitée."
    Pourtant, la situation financière du Journal de Montréal est excellente.
Le syndicat estime que l'entreprise a engrangé des profits de plus de 50
millions $ sur un chiffre d'affaires de 200 millions en 2008. Pour sa part, le
syndicat a fait preuve d'une grande ouverture au cours des trois dernières
semaines afin de renouveler la convention collective pour en arriver à une
entente satisfaisante pour les deux parties.
    Au cours de la fin de semaine, le comité de mobilisation sera à pied
d'oeuvre pour établir la stratégie.




Renseignements :

Renseignements: Louis-Serge Houle, Information-CSN, (514) 792-0795;
Source: Syndicat des travailleurs de l'information du Journal de Montréal
(FNC-CSN)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.