Négociations des agents de sécurité - Les grèves tournantes se poursuivent



    MONTREAL, le 26 mars /CNW Telbec/ - Les agents de sécurité de l'hôpital
Notre-Dame à Montréal et ceux affectés au stationnement pour le Ville de
Québec ont débrayé ce matin. "Nous déclencherons deux grèves par jour dans les
différentes régions du Québec. Hier, ce sont les agents de sécurité du Centre
Jeunesse à Joliette et ceux du Centre de tir de la base militaire de Farnham
qui ont débrayé. Nous réévaluerons notre stratégie vendredi. L'Association
provinciale des agences de sécurité (APAS) doit comprendre que les changements
qui sont apparus dans l'industrie ne touchent pas seulement le métier lui-même
mais aussi la détermination de nos membres à obtenir de meilleures conditions
de travail. Les employeurs doivent nous revenir avec une offre sérieuse et
bonifiée", a déclaré Robert Bernier, coordonnateur du Syndicat des Métallos
(FTQ) dans la région de Montréal et porte-parole du comité de négociation
syndical.
    Après avoir convoqué par la poste chacun et chacune des 14 000 agents et
agentes de sécurité, le Syndicat des Métallos (FTQ) et la section locale
composée 8922 ont entamé une série de vingt-huit assemblées dans toutes les
régions du Québec pour présenter les dernières offres patronales. "Notre
mandat est légitime. Le vote s'est tenu au scrutin secret. Il traduit la
volonté de ceux et celles qui ont participé aux assemblées. Les employeurs ont
une compréhension à géométrie variable de la démocratie. Par le passé, c'était
avec sensiblement le même nombre de membres que les offres patronales étaient
acceptées. Pourtant, nous ne les avons jamais entendus dénoncer le soi-disant
caractère non démocratique du vote. Le milieu patronal de cette industrie doit
faire un très sérieux examen de conscience", a poursuivi Michel Courcy,
permanent.
    Rappelons que les enjeux de cette négociation touchent non seulement les
salaires mais aussi les primes de soir, de nuit , de fin de semaine et une
augmentation ou un élargissement de l'application des autres primes
existantes. Depuis le 11 septembre 2001, le travail d'un agent de sécurité a
beaucoup changé : nouvelles méthodes de travail, nouvelles technologies,
nouveaux programmes de formation, nouvelles responsabilités. Le salaire
horaire moyen est actuellement de 13,64 $.




Renseignements :

Renseignements: Robert Bernier, Syndicat des Métallos (FTQ), (514)
599-2001; Michel Courcy, Syndicat des Métallos (FTQ), (514) 599-2016


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.