Négociation en santé et services sociaux - La FSSS-CSN dénonce les reculs exigés sur la question de l'équité salariale

SHERBROOKE, QC, le 13 janv. 2016 /CNW Telbec/ - La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) dénonce les reculs que le gouvernement Couillard exige sur la question de l'équité salariale. Cet enjeu est une des raisons qui expliquent que la FSSS-CSN veuille poursuivre la négociation.

Les droits des femmes dans le collimateur du gouvernement

Lors des dernières semaines, le gouvernement Couillard a tenté de profiter de la négociation du secteur public pour s'en prendre aux droits des travailleuses et travailleurs sur la question de l'équité salariale. Alors que les travaux sur les plaintes de maintien de l'équité salariale de 2010 suivaient leur cours en conciliation avec l'ensemble des organisations syndicales concernées, le gouvernement a signé une entente avec une seule organisation et tente depuis de l'imposer aux autres. Le gouvernement tente de profiter de la signature de cette entente pour retirer les recours syndicaux pour protéger le droit des travailleuses et travailleurs dans l'exercice de maintien de l'équité salariale de 2010 et 2015.

« La FSSS a toujours été au front pour que le travail des femmes soit reconnu à sa juste valeur. Nos interventions sur le maintien de l'équité salariale permettent de donner justice au personnel du réseau lorsque les décisions du gouvernement sont injustifiées. Dans le passé, nous avons réussi à améliorer les conditions salariales de milliers de travailleuses et travailleurs en menant à terme les travaux sur la question. Nous dénonçons le fait que le gouvernement tente de bafouer le droit des femmes dans le cadre de cette négociation », explique Josée Marcotte, vice-présidente de la FSSS-CSN.

Une négociation qui doit se poursuivre

Rappelons que les délégué-es des syndicats de la FSSS-CSN, représentant plus de 110 000 travailleuses et travailleurs dans le secteur public, ont pris la décision de recommander le rejet de l'entente de principe intervenue avec le gouvernement Couillard avant les Fêtes afin de poursuivre la négociation. La FSSS demandera à ses syndicats de faire les observations qui s'imposent pour mener à bien l'exercice de maintien de 2015. La réalité du travail du personnel du réseau de la santé et des services sociaux, composée à près de 80% de femmes, est en constante évolution et le maintien de l'équité salariale est un moment clé pour s'assurer que cette réalité se reflète dans les salaires.

« Le gouvernement Couillard a mis une pression énorme sur la FSSS-CSN avant les Fêtes, en prenant le prétexte de l'équité salariale pour nuire à la poursuite de la négociation du secteur public. Aujourd'hui, nous lui disons qu'il faut reprendre les pourparlers pour convenir d'une entente satisfaisante qui ne brime par les droits des travailleuses et travailleurs du réseau de la santé et des services sociaux. Nous sommes persuadés qu'une voie de passage est à portée de main », lance Jeff Begley, président de la FSSS-CSN.

À propos de la FSSS-CSN

La Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) compte près de 130 000 membres dans les secteurs publics et privés. La FSSS est la plus grande organisation syndicale dans le secteur de la santé et des services sociaux et dans les services de garde. La FSSS-CSN agit en faveur d'une société plus équitable, plus démocratique et plus solidaire.

 

SOURCE Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN)

Renseignements : Hubert Forcier, Conseiller à l'information, FSSS-CSN, 514-209-3311


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.