Négociation dans l'industrie de la construction - Le comportement de l'APECQ est irresponsable



    QUEBEC, le 27 mars /CNW Telbec/ - L'Association des constructeurs de
routes et grands travaux du Québec (ACRGTQ) tient à réagir vivement aux propos
tenu par M. Jean Ratté, directeur général de l'Association patronale des
entreprises en construction du Québec (APECQ).
    Dans un communiqué émis le 27 mars par l'APECQ, M. Ratté affirme que
l'industrie de la construction est "prise en otage" au lendemain de l'entente
de principe conclue entre l'ACRGTQ et l'Alliance syndicale dans le cadre des
négociations sectorielles de l'industrie de la construction.
    L'ACRGTQ, qui détient le mandat de la négociation, de l'application et du
suivi de la convention collective du secteur génie civil et voirie selon la
loi R-20, se comporte de façon responsable depuis qu'elle détient ce mandat,
en 1996, et négocie dans l'intérêt de ses employeurs, des donneurs d'ouvrage
et des québécois. D'ailleurs, à ce titre, elle représente les intérêts de plus
de 2 000 employeurs de l'industrie de la construction qui compte plus de
25 000 salariés. L'ACRGTQ est la seule association québécoise représentative
du secteur génie civil et voirie de l'industrie de la construction.
    De plus, M. Ratté prétend que "Même dans le secteur du génie civil et de
la voirie, elles (les demandes de la partie syndicale) pourraient se traduire
par une augmentation des taxes foncières et des impôts." Or, il est faux de
prétendre que l'entente de principe, qui devrait être ratifiée en avril par
les employeurs du secteur génie civil et voirie, aura un impact sur les
contribuables québécois.
    En affirmant ces propos, l'APECQ se comporte de façon irresponsable. Elle
tient un propos déraisonnable auprès de la population du Québec et ce, au seul
bénéfice de ses demandes associatives. La fiscalité gouvernementale repose sur
plusieurs facteurs, bon nombre de ceux-ci sont externes à l'industrie de la
construction. De plus, les coûts relatifs aux travaux de construction
d'ouvrage de génie civil dépendent en grande partie de facteurs externes au
contenu de la convention collective.
    Il faut rappeler que l'ACRGTQ et l'Alliance syndicale, formée de la
CSD-Construction, la CSN-Construction et du Conseil provincial du Québec des
métiers de la construction, ont conclu une entente de principe concernant les
clauses générales et normatives pour le renouvellement de la convention
collective du secteur génie civil et voirie 2007-2010 de l'industrie de la
construction. L'ACRGTQ s'est dite satisfaite de cette entente de principe où
chacune des parties se retrouve gagnante.
    Cette entente de principe laisse donc entrevoir trois années de bonne
entente et d'harmonie sur les chantiers de génie civil et voirie au Québec au
plus grand bénéfice des citoyens du Québec.

    Partenaire des donneurs d'ouvrage dans la modernisation du Québec depuis
1944, l'ACRGTQ représente la majorité des principaux entrepreneurs et
fournisseurs oeuvrant dans la construction de routes, d'ouvrages de génie
civil et de grands travaux. L'ACRGTQ est aussi, selon la loi R-20,
l'association sectorielle d'employeurs mandataire de la négociation, de
l'application et du suivi de la convention collective du secteur génie civil
et voirie.




Renseignements :

Renseignements: Christian Croteau, conseiller en affaires publiques,
Association des constructeurs de routes et grands travaux du Québec (ACRGTQ);
(418) 529-2949, 1-800-463-4672


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.