Ne pas soutenir les services de réduction des méfaits au Canada : à quel prix? - La Société canadienne du sida et le Réseau canadien de la réduction des méfaits publient un nouveau rapport sur la réduction des méfaits au Canada



    OTTAWA, le 17 juin /CNW Telbec/ - La Société canadienne du sida, en
partenariat avec le Réseau canadien de la réduction des méfaits, a annoncé
aujourd'hui le lancement d'une nouvelle publication intitulée Partager nos
connaissances : améliorer les programmes et pratiques de la réduction des
méfaits au Canada. Le rapport couronne une étude de 17 mois fondée sur les
résultats d'un symposium sur la réduction des méfaits ainsi qu'une série de
groupes de discussion et de visites de sites dans neuf villes de taille
moyenne du Canada. L'étude a été financée par le Fonds des initiatives
communautaires de la Stratégie antidrogue du gouvernement fédéral.
    "Le jugement récent qu'a rendu la Cour suprême de la Colombie-Britannique
au sujet de l'exploitation d'Insite, le site d'injection supervisée de
Vancouver, nous rappelle que les services de réduction des méfaits sont des
droits de santé fondamentaux et que d'interdire de tels services est en fait
une violation du droit à la vie, à la liberté et à la sécurité de la personne.
Notre rapport démontre comment les programmes canadiens de réduction des
méfaits sont indispensables à nos collectivités du fait de leur service à une
population souvent marginalisée et aliénée", dit Monique Doolittle-Romas,
directrice générale de la Société canadienne du sida. "Ces programmes font une
différence appréciable dans la vie des personnes et pour la société en
contribuant à protéger la santé et le bien-être de ceux qui en ont le plus
besoin. Et ils fonctionnent habituellement sous la contrainte d'un financement
insuffisant ou incertain."
    Destiné aux professionnels de la santé, aux travailleurs de service
d'approche et aux prestataires de services oeuvrant dans le domaine de la
réduction des méfaits au Canada, le rapport décrit la façon dont divers
programmes ont été développés et mis en oeuvre, les problèmes rencontrés, et
les leçons apprises en cours de route. Il offre aussi des témoignages en
profondeur de personnes ayant l'expérience de l'usage de drogues à propos de
ce qui fonctionne bien, ou pas, de l'effet qu'ont les programmes et services
de réduction des méfaits sur leur vie, et de ce qui peut être fait pour
améliorer les programmes.
    "Les personnes qui travaillent à la réduction des méfaits et les
personnes qui utilisent des drogues nous ont dit, lors de diverses réunions,
qu'elles ne savent pas ce qui se passe dans d'autres villes. Le besoin de
partager l'information est essentiel", dit Gail Flintoft, présidente du
conseil d'administration de la Société canadienne du sida. "Nous avons
entrepris ce projet pour faire en sorte que les gens n'aient pas à réinventer
la roue. Partager cette information améliorera les services de réduction des
méfaits en permettant aux gens d'apprendre de leurs expériences réciproques."
    "Tant les prestataires que les utilisateurs des services nous ont dit
qu'obtenir de l'information sur la réduction des méfaits "inconnue" - ce qui
se passe hors des grandes villes du Canada - les aiderait à sauver des vies et
à épargner", a dit Walter Cavalieri du Réseau canadien de la réduction des
méfaits. "Maintenant, ils l'ont."
    Le rapport illustre comment les organismes communautaires et de santé
préviennent les méfaits liés à l'utilisation de drogues, principalement la
transmission du VIH et de l'hépatite C. Il dépeint aussi les principes
holistiques sous-jacents des programmes; qui soignent tant la santé de base
que le bien-être émotionnel des personnes qui utilisent des drogues.
    Surtout, le rapport montre l'aspect humain de la réduction des méfaits, y
compris les témoignages et perspectives des nombreuses personnes que
desservent les programmes de réduction des méfaits. C'est une célébration des
pionniers et intervenants dévoués de la réduction des méfaits qui travaillent
à protéger la vie des personnes qui utilisent des drogues. Discutant souvent
d'enjeux qui dépassent le cadre de la réduction des méfaits, il offre aussi un
regard lucide sur les problèmes sociétaux, dont la pauvreté, l'itinérance et
la gentrification des centres urbains.

    On peut à présent consulter le rapport au site Web de la Société
canadienne du sida, à l'adresse
http://www.cdnaids.ca/web/casmisc.nsf/pages/cas-gen-0150---Fre!OpenDocument&la
nguage=french, et au site du Réseau canadien de la réduction des méfaits, à
l'adresse www.canadianharmreduction.com/project .

    La Société canadienne du sida

    La Société canadienne du sida (SCS) est une coalition nationale de plus
de 125 organismes communautaires de toutes les régions du Canada. La SCS s'est
donné pour mission de renforcer la réaction au VIH/sida dans tous les secteurs
de la société et d'enrichir la vie des personnes et des communautés touchées
par cette maladie. Elle défend les droits et intérêts des personnes et des
communautés touchées par le VIH/sida, facilite le développement des
programmes, services et ressources de ses organismes affiliés, et favorise la
participation communautaire aux programmes de lutte contre le VIH/sida partout
au pays.

    Le Réseau canadien de la réduction des méfaits

    Le Réseau canadien de la réduction des méfaits a été fondé à la fin de
1999, par un groupe de Canadiens qui travaillent à l'échelle locale, nationale
et internationale à la réduction des méfaits et à la réforme des politiques
sur les drogues. Le Réseau offre une tribune aux activistes, adeptes et
travailleurs, aux personnes qui utilisent des drogues et aux organismes
d'utilisateurs de drogues pour discuter de leurs besoins et de leurs
problèmes, échanger de l'information, s'entraider et catalyser l'élaboration
de politiques et pratiques de réduction des méfaits ainsi que de lois sur les
drogues efficaces au Canada.




Renseignements :

Renseignements: Tricia Diduch, Conseillère des communications, Société
canadienne du sida, (613) 230-3580 (poste 130), Téléc.: (613) 563-4998,
triciad@cdnaids.ca; www.cdnaids.ca

Profil de l'entreprise

SOCIETE CANADIENNE DU SIDA

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.