Ne les oublions pas - 28 avril - La CSN honore la mémoire des personnes tuées ou blessées au travail - La CSST doit augmenter le nombre d'inspecteurs - La loi doit être appliquée dans son ensemble



    MONTREAL, le 25 avril /CNW Telbec/ - "Dans le monde entier, des femmes et
des hommes décèdent à chaque année dans l'anonymat et l'indifférence à la
suite d'un accident du travail ou d'une maladie professionnelle. D'autres se
blessent ou tombent malades. Il est révoltant de constater que des
travailleuses et des travailleurs perdent la vie ou hypothèquent leur avenir
alors que des mesures préventives pourraient être prises pour mieux les
protéger. Et le 28 avril, nous avons l'occasion d'honorer la mémoire de toutes
ces femmes et de tous ces hommes pour que leur décès ne soit pas en vain, mais
nous aide à améliorer encore plus la santé et la sécurité au travail."
    C'est ce qu'a déclaré aujourd'hui, en conférence de presse, le
vice-président de la CSN, Roger Valois, alors qu'il a invité les organisations
et syndicats affiliés à la centrale à poser un geste pour souligner le 28
avril, Journée internationale de commémoration des personnes tuées ou blessées
au travail.
    D'un lieu de travail à l'autre, ces actions militantes pour nous
sensibiliser à la fin tragique que connaissent toutes ces personnes peuvent
prendre différentes formes : distribution publique d'une affichette,
organisation d'un événement médiatique et de visibilité (érection de panneaux,
pose de croix, cortège funéraire, etc.), manifestations, rencontres avec des
politiciens, etc.

    Décès au Québec et dans le monde

    Au Québec, l'an dernier, 206 personnes sont décédées à la suite d'un
accident du travail ou d'une maladie professionnelle, selon des statistiques
de la Commission de la santé et de la sécurité du travail (CSST).
    Les maladies reliées à l'amiante (81), les accidents de transport (42),
les chutes (17) et les contacts avec des objets ou de l'équipement (30)
figurent parmi les principales causes de décès. Un nouveau phénomène
inquiétant prend de l'ampleur : les morts à cause des voies de fait et actes
violents. La CSST en recense quatre en 2006, trois de plus qu'en 2005. Les
secteurs comme la construction (39), les mines, les carrières et les puits de
pétrole (32), l'administration publique (14), les commerces (13), l'industrie
forestière et les scieries (7) comptent encore parmi les plus meurtriers.
    Au chapitre des accidents du travail, signalons que, selon la CSST, les
machines causent une douzaine de milliers d'accidents de travail par année au
Québec.

    Dans le monde : plus de deux millions de décès

    Selon des données fournies par la Confédération syndicale internationale
(CSI), dont fait partie la CSN, chaque année, plus de deux millions de femmes
et d'hommes perdent la vie des suites d'accidents du travail. Plus de
1,2 million de femmes et d'hommes sont blessés et plus de 160 millions sont
malades chaque année à cause d'un travail ou d'un lieu de travail peu sûr,
malsain ou insoutenable. On estime à 270 millions le nombre d'accidents qui se
produisent bon an mal an.

    Revendications

    La CSN n'oublie pas toutes ces personnes décédées ou accidentées en
raison du travail et souhaite que leur souvenir nous aide à améliorer la santé
et la sécurité du travail. Entre autres, la centrale syndicale revendique que
la CSST augmente son nombre d'inspecteurs, qui est d'environ 300. De plus,
elle demande que la Loi sur la santé et la sécurité du travail, adoptée en
1979, soit appliquée dans son ensemble à tous les secteurs d'activité, en
particulier les chapitres concernant la formation d'un comité paritaire et la
nomination d'un représentant à la prévention.

    Données 2005 et 2004

    En 2005, 223 personnes sont décédées à la suite d'un accident du travail
ou d'une maladie professionnelle. En 2004, on en comptait 176.

    Origine du 28 avril

    En 1989, sous l'impulsion du mouvement syndical, le gouvernement du
Canada a adopté le projet de loi C-223 proclamant le 28 avril "Jour de deuil
national". En 1996, le 28 avril, une délégation syndicale internationale,
Global Unions, a allumé une bougie aux Nations unies pour commémorer la
mémoire des travailleurs décédés ou malades à cause de leur travail. Puis, en
2004, la Confédération internationale des syndicats libres (CISL),
organisation fondatrice de la CSI avec la Confédération mondiale du travail, a
proclamé le 28 avril Journée internationale de commémoration des personnes
tuées ou blessées au travail. On voulait ainsi faire de cette journée un
travail d'éducation quant aux dangers sur les lieux de travail et sur
l'importance de faire la promotion des lieux de travail sécuritaires.
Finalement, en 2005, des démarches ont été entreprises pour demander à
l'Assemblée nationale des Nations unies d'adopter la date du 28 avril. Depuis,
la CSN invite ses syndicats et ses organisations affiliés à souligner cette
journée.
    Un mort au travail, c'est un mort de trop ! Un accidenté au travail,
c'est un accidenté de trop ! Le 28 avril, ne les oublions pas !

    La prévention, on la prend à coeur !

    La Confédération des syndicats nationaux (CSN) compte plus de
300 000 travailleuses et travailleurs de tous les types de milieux de travail,
tant dans le secteur privé que dans le secteur public.

    Le nombre de décès par région en 2006

    Abitibi-Témiscamingue          12
    Bas Saint-Laurent              7
    Chaudière-Appalaches           24
    Côte-Nord                      5
    Estrie                         15
    Gaspésie-Iles de la Madeleine  5
    Lanaudière                     16
    Laurentides                    13
    Laval                          9
    Longueuil                      13
    Mauricie et Centre du Québec   11
    Montréal                       23
    Outaouais                      4
    Québec                         12
    Saguenay-Lac Saint-Jean        11
    Saint-Jean sur Richelieu       5
    Valleyfield                    8
    Yamaska                        13
    __________________________
    Total : 206




Renseignements :

Renseignements: Michel Crête, CSN-Information, (514) 598-2454, (514)
703-0775; Source: Confédération des syndicats nationaux CSN)


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.