Mouvements de grèves étudiantes - La FAC dénonce l'attitude de certaines directions de cégep



    MONTREAL, le 12 nov. /CNW Telbec/ - Parce que l'actuel mouvement de
contestation des étudiants repose sur des valeurs qu'elle partage entièrement,
la FAC n'hésite pas à donner son appui aux associations qui les représentent :
l'Association pour une solidarité syndicale étudiante (ASSE) et la Fédération
étudiante collégiale du Québec (FECQ). La FAC s'élève devant les manipulations
outrancières de certaines directions de cégep qui n'hésitent pas à menacer les
associations étudiantes du recours à la loi 43 pour empêcher l'expression
démocratique de la volonté de leurs membres. Rappelons que la loi 43, qui a
mis fin à la négociation dans le secteur public en décembre 2005 et qui impose
de lourdes sanctions à celles et ceux qui perturberaient le service habituel,
s'adresse aux salariés et salariées de l'Etat. Les directions de plusieurs
cégeps l'interprètent toutefois comme une obligation qui leur est faite de
sévir contre des étudiantes et étudiants qui gêneraient les activités des
établissements.
    Pour Jean-Claude Drapeau, président de la FAC, "cette attitude est tout
aussi révoltante qu'inconvenante. Manifestement, ces directions interprètent
la loi pour dissuader le mouvement étudiant d'exprimer son mécontentement.
Est-ce qu'on saisit bien ici toute la démesure du geste? Au lieu de menacer et
de précipiter l'affrontement, les directions concernées devraient adopter une
attitude plus responsable et plus respectueuse de la mission de leur cégep.
Depuis quand répression rime-t-il avec éducation?"
    La FAC, qui a endossé publiquement la lutte engagée par le mouvement
étudiant, s'oppose à l'augmentation des droits de scolarité dans les
universités. Selon Jean-Claude Drapeau : "l'augmentation des coûts met
directement en péril l'accessibilité aux études postsecondaires et en
particulier aux études universitaires. Cette façon de refiler la facture aux
étudiantes et étudiants n'est qu'une manifestation supplémentaire du
désengagement de l'Etat qui abdique ses responsabilités en matière de
financement et de maintien de l'accessibilité de l'enseignement supérieur. La
cause que défendent les associations étudiantes intéresse l'ensemble de la
société québécoise." En ce sens, la FAC invite les directions de cégep à faire
preuve d'ouverture. Elle convie également les enseignantes et enseignants
membres de ses syndicats affiliés à agir, comme à leur habitude, dans le
meilleur intérêt de leurs étudiantes et étudiants.

    La Fédération autonome du collégial est une organisation syndicale qui
représente quelque 4 000 enseignantes et enseignants de cégep répartis sur
l'ensemble du territoire québécois. Depuis déjà vingt ans, elle s'emploie,
jour après jour, à défendre les meilleures conditions d'enseignement pour ses
membres, tout en développant une réflexion pédagogique novatrice centrée sur
la réussite des étudiantes et étudiants et sur l'accessibilité aux études
collégiales pour l'ensemble des Québécoises et des Québécois.
(www.lafac.qc.ca)




Renseignements :

Renseignements: Jean-Claude Drapeau, président, (514) 943-0321; Source:
Guy Desmarais, vice-président aux communications, (514) 943-9561

Profil de l'entreprise

FEDERATION AUTONOME DU COLLEGIAL

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.