Montréal, une véritable métropole culturelle - La Coalition "Pour des quartiers culturels à Montréal" propose des moyens concrets



    MONTREAL, le 9 nov. /CNW Telbec/ - Il est urgent, selon la Coalition
"Pour des quartiers culturels à Montréal", de mettre en place des mesures
concrètes pour faire de Montréal une véritable métropole culturelle pour tous.
La Coalition, qui prend de l'ampleur de jour en jour depuis son lancement
vendredi dernier, presse le gouvernement du Québec et la Ville de Montréal de
profiter du Rendez-vous Montréal, métropole culturelle des 12 et 13 novembre
prochains pour prendre des engagements fermes en ce sens. A ce jour, la
Coalition a l'appui d'une cinquantaine d'organismes et d'intervenants
culturels, d'artistes et de Corporations de développement local de tous les
quartiers de Montréal.
    La Coalition soumettra à l'occasion du Rendez-vous des moyens concrets
pour soutenir les artistes. D'une part, elle proposera la création d'un fonds
d'investissement immobilier pour soutenir les projets d'ateliers d'artistes,
ce qui leur permettrait de demeurer dans leur quartier et de se doter de lieux
de travail, de diffusion et de vie adéquats et abordables. Elle proposera
également la mise sur pied d'un fonds de soutien à la médiation culturelle
afin de favoriser la participation citoyenne à des projets artistiques et
culturels en lien avec des artistes professionnels.
    Principal outil de la démocratie culturelle, la médiation culturelle
permet de faire le pont entre les arts, la culture, les artistes et les
citoyens, particulièrement les groupes souvent exclus de la vie culturelle,
les populations économiquement défavorisées et sous-scolarisées, immigrants et
jeunes. Environ 120 entreprises d'économie sociale à mission culturelle sont
nées de la volonté des citoyens et des citoyennes d'intégrer la culture au
développement économique et social et à la qualité de vie de leur quartier.
Parmi elles, de nombreuses entreprises agissent en médiation culturelle. C'est
un travail de proximité essentiel, qui n'est pas pleinement reconnu à l'heure
actuelle, et qu'il faut absolument soutenir. La Coalition souligne que ces
initiatives, portées à bout de bras par des organismes du milieu, reçoivent un
financement ponctuel de la part des organisations de développement local et de
soutien à l'économie sociale mais il faudrait un financement public plus
soutenu, qui pourra servir de levier pour obtenir la participation d'autres
partenaires.
    Monsieur André Paradis, président de la Cité des artistes, corporation
née dans la foulée du Sommet de Montréal en 2001 et ayant pour but de
développer des ateliers résidences intégrant des espaces de diffusion pour les
artistes, a insisté sur l'urgence de mettre en place des outils immobiliers et
financiers adaptés à la réalité des créateurs. "Ca fait des années que l'on
parle d'offrir aux artistes un accès à des espaces abordables et adéquats dans
les quartiers où ils ont choisi de vivre et de créer. C'est maintenant le
temps de passer à l'action. Nous voulons la création d'un fonds de capital
patient permettant la réalisation de projets concrets", a affirmé
monsieur Paradis.
    "Attirant une clientèle qui provient de l'ensemble des quartiers
montréalais, le cinéma Beaubien a un rayonnement bien plus grand que son
quartier. C'est la preuve que des quartiers qui ont une vie culturelle forte
ont impact sur tout Montréal", souligne Mario Fortin, directeur général du
cinéma Beaubien, une entreprise d'économie sociale culturelle de
l'arrondissement Rosemont -La Petite-Patrie.
    Marie-André Thollon, directrice générale et artistique de Créations
Etc.../ festival Vue sur la Relève, un organisme jeunesse national qui fait la
promotion d'artistes de la relève professionnelle au Québec, estime que : "Le
développement culturel local dynamique passe, entre autres, par donner aux
organismes artistiques et aux artistes de Montréal, là où ils sont installés,
accès à des lieux de création, de production et de diffusion adéquats et
abordables afin qu'ils puissent continuer à participer activement au
développement social, économique et culturel de Montréal et de ses
arrondissements."
    Mentionnons que mesdames Louise Hodder, directrice générale de la CDEC
Centre-Sud/Plateau Mont-Royal et Rose Marie Goulet, présidente du comité sur
les Grands projets et l'aménagement du territoire de Culture Montréal,
également porte-parole de la Coalition, ont fait part de leurs attentes par
rapport au Rendez-vous ainsi que les moyens concrets qu'elles proposent pour
soutenir la vie culturelle dans les quartiers montréalais.




Renseignements :

Renseignements: Pierre Morrissette, directeur général du RESO, (514)
346-8164; Tanea Castro, agente de communication CDEC Centre-Sud/Plateau
Mont-Royal, (514) 825-0451

Profil de l'entreprise

CDEC CENTRE-SUD / PLATEAU MONT-ROYAL

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.