Monique F. Leroux invite les gouvernements à privilégier des mesures temporaires et structurantes à long terme pour faire face à la crise financière et relancer l'économie



    MONTREAL, le 21 janv. /CNW Telbec/ - Prenant la parole aujourd'hui devant
les membres de l'Association des MBA du Québec, Mme Monique F. Leroux,
présidente et chef de la direction du Mouvement des caisses Desjardins, a
exposé les mesures qu'elle préconise pour permettre au Québec et au Canada de
traverser la crise actuelle et relancer leur économie.
    "Nous devrons veiller à poser les gestes nécessaires pour assurer la
stabilité du système financier. Nous devrons aussi mettre en oeuvre une série
de mesures temporaires pour stimuler l'économie. Nous devrons adopter une
perspective de long terme et nous assurer que nos interventions ont des effets
structurants. Nous devons privilégier une approche de concertation pour faire
face à la crise", a résumé en substance Mme Leroux.
    Elle a d'abord salué les gestes déjà posés par les gouvernements et les
banques centrales de la planète pour leurs interventions énergiques des
derniers mois. Cela dit, s'il est une prérogative incontestable des
gouvernements, c'est bien celle de rétablir la confiance et s'assurer la
stabilité du système financier. "Il m'apparaît en effet essentiel qu'au
moindre signe de blocage ou de dérapage, ils n'hésitent pas à poser les gestes
requis pour stabiliser le fonctionnement du système financier".
    Pour stimuler dès maintenant l'économie, Mme Leroux croit que des mesures
temporaires doivent rapidement être mises en place. A cet égard, elle a
identifié une série d'éléments, à commencer par des investissements dans les
infrastructures qui, à son avis, permettront de grands pas dans la bonne
direction. "En plus de créer de l'emploi, ces grands projets doteront le pays
d'infrastructures modernes qui faciliteront la poursuite des affaires et la
fluidité des échanges économiques", a-t-elle déclaré.
    Dans la même foulée, Mme Leroux estime que les gouvernements ne doivent
pas négliger les investissements qui, en plus de stimuler l'activité
économique, répondront à une demande et des besoins déjà bien présents. "C'est
le cas notamment pour la construction de logements sociaux, la modernisation
d'équipements pour la santé, l'amélioration des systèmes de transport en
commun ou d'autres projets ayant un impact positif en matière de protection de
l'environnement".
    L'aide directe aux personnes touchées par la crise, par l'élargissement
de l'accès au programme d'assurance-emploi et la collaboration
fédérale-provinciale en matière d'offre de programmes de formation, sont aussi
au nombre de ses propositions.
    Poursuivant sur sa lancée, elle a une fois de plus exprimé l'importance
qu'elle accorde à l'appui aux entreprises dans le contexte actuel. A cet
égard, elle a d'ailleurs salué l'injection de capitaux, dans les coffres de la
Société générale de financement et de la Banque de développement du Canada,
pour l'offre de crédit aux entreprises, du financement ou des garanties
d'emprunt.
    Rappelant que les entreprises peuvent compter sur plusieurs fonds
fiscalisés de capital de risque, comme Capital régional et coopératif
Desjardins ou encore le Fonds de solidarité de la FTQ, elle estime néanmoins
que : "Divers accommodements et des assouplissements à leur plafond
d'investissement pourraient en décupler l'utilité en ce contexte
particulièrement difficile. Ces fonds pourraient ainsi contribuer encore plus
activement à la diversification de l'économie des régions".
    Selon elle, les mesures spéciales qui seront mises en place doivent non
seulement avoir pour effet de stimuler l'économie à court terme, mais avoir
aussi un effet structurant à plus long terme. "Elles doivent faire partie
d'une vision et d'une stratégie globales qui viseront à la fois
l'accroissement de la productivité et de la capacité concurrentielle du Québec
et du Canada. Elles devront permettre d'améliorer la qualité de la
main-d'oeuvre ainsi que la capacité de production des entreprises".
    Pour l'ensemble des mesures proposées, Mme Leroux est persuadée que les
gouvernements doivent éviter les dépenses récurrentes et travailler ensemble.
C'est un appel à la concertation qu'elle a lancé aux dirigeants politiques.
"Le message livré à nos dirigeants politiques a été l'occasion pour moi de
rappeler l'importance de privilégier une approche de concertation et une forme
de leadership inclusif. Nous devons tous faire front commun pour affronter les
difficultés auxquelles nous aurons à faire face dans les mois à venir".
    Et le mouvement qu'elle dirige, a-t-elle assuré, poursuivra son travail
sur le terrain afin de contribuer à la relance de l'économie. "Desjardins
entend pour sa part travailler en concertation avec les différents partenaires
gouvernementaux et privés. Nos caisses et nos centres financiers aux
entreprises ont développé, au fil des ans, une expertise et un réseau de
contacts capables d'aider les entrepreneurs à mener à bien leurs projets",
a-t-elle conclu.

    A propos de Desjardins

    Plus important groupe financier coopératif au Canada, avec un actif
global de 150 milliards de dollars au 30 septembre 2008, le Mouvement des
caisses Desjardins regroupe un réseau de caisses, credit unions et centres
financiers aux entreprises au Québec et en Ontario, de même qu'une vingtaine
de sociétés filiales en assurances de personnes et de dommages, en valeurs
mobilières, en capital de risque et en gestion d'actifs, dont plusieurs sont
actives à l'échelle du pays. S'appuyant sur la compétence de ses 40 000
employés et l'engagement de plus de 6 500 dirigeants élus, Desjardins met à la
disposition de ses 5,8 millions de membres et ses clients, particuliers et
entreprises, une gamme complète de produits et services financiers. Son réseau
de distribution physique est complété par des modes d'accès virtuel à la fine
pointe de la technologie. Pour en savoir plus, consultez le site
www.desjardins.com.




Renseignements :

Renseignements: (à l'intention des journalistes uniquement): Nathalie
Genest, Conseillère Information et Relations de presse, (514) 281-7275,
1-866-866-7000, poste 7275, nathalie.genest@desjardins.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.