Moins de programmes et de services pour les enfants ontariens



    TORONTO, le 24 mars /CNW/ - Puisque les Sociétés de l'aide à l'enfance
peinent à offrir les services de protection et de prévention nécessaires pour
aider les jeunes et les familles dans le besoin, les enfants et les
adolescents ontariens risquent d'être laissés à eux-mêmes.
    Dès le 1er avril les agences ayant le mandat de protéger les enfants et
de leur offrir des conditions de vies adéquates commenceront la nouvelle année
fiscale avec un déficit budgétaire estimé à plus de 60 millions $, incluant le
déficit de 23 millions $ pour l'année finissant le 31 mars 2008.
    Les enfants et les adolescents servis par les Sociétés ontariennes de
l'aide à l'enfance seront affectés par la crise de financement qui entraînera
la fermeture des programmes et des services visant à protéger les enfants et à
aider leurs familles.
    "Sans financement juste et adéquat, les enfants risquent d'être en
danger", affirme Dennis Nolan, président du conseil d'administration de
l'Association ontarienne des Sociétés de l'aide à l'enfance (AOSAE). Les
agences qui ont la responsabilité législative et professionnelle de protéger
les enfants peuvent se retrouver dans l'incapacité de le faire en raison de
problèmes financiers."
    Des programmes et des services qui aident les enfants, les adolescents et
leurs familles à travers l'Ontario risquent d'être éliminés à cause d'un
manque de financement. Parmi ces programmes et ces services on retrouve :

    
    -  Les services de protection: les compressions budgétaires auront comme
       impact la réduction du personnel capable de répondre et enquêter les
       allégations d'abus et de négligence infligée aux enfants. La réduction
       du nombre d'employés travaillant auprès les enfants signifie aussi
       moins de temps passé avec chaque enfant et jeune.

    -  Les services à la parenté: sans le financement nécessaire pour aider
       la parenté et les amis de la famille à prendre soin de leurs proches
       ou des enfants de leurs amis, les enfants risquent d'être placés dans
       des foyers ou des familles d'accueil.

    -  Les services d'adoption: sans subventions visant à soutenir les
       parents adoptifs, les enfants plus âgés ainsi que les enfants et
       adolescents ayant des besoins particuliers risquent de demeurer dans
       des foyers ou des familles d'accueil plutôt que d'être adoptés.

    -  Adolescence: les services offerts aux jeunes placés sous tutelle qui
       s'apprêtent à vivre par eux-mêmes risquent d'être coupés, de même que
       le soutien financier aux jeunes désirant poursuivre leur éducation
       post-secondaire. Ces mesures mettent en danger la réussite de ces
       jeunes et leur habileté à contribuer à la société.

    -  Soutien familial: sans les services et le soutien destinés aux
       interventions en temps de crise au sein de familles avec des enfants
       et des adolescents ayant des besoins particuliers, plus d'enfants
       risquent d'avoir recours aux soins offerts par les agences. Une des
       ces agences devra fermer un programme de soutien à domicile pour
       intervention en temps de crise ayant desservi 61 familles l'an
       dernier.

    -  Soutien aux communautés: les programmes de partenariat avec les
       services communautaires ayant pour but de soutenir les familles et
       d'éviter le placement d'enfants dans des foyers ou des familles
       d'accueil risquent d'être coupés. Il se peut aussi que les agences
       soient incapables de fournir des programmes de soutien à domicile, de
       soutien de fin de semaine ou de soutien parental ainsi que de fournir
       le financement et le personnel nécessaires pour aider à éliminer la
       violence familiale.

    -  Les services à l'enfance: les programmes récréatifs pour les enfants
       et les adolescents risquent d'être éliminés. Une des agences devra
       éliminer un programme de camping, privant ainsi 200 enfants de cette
       activité cette année.
    

    Les changements récents apportés aux services offerts par les Sociétés
ontariennes de l'aide à l'enfance incluent une approche personnalisée avec les
familles ainsi que des placements en milieu familial plus stable, plus
chaleureux et de plus longue durée pour les enfants et les adolescents. Grâce
à ces modifications, on s'attend à moins d'enfants placés sous la tutelle des
agences et à ce que les enfants changent moins souvent de foyer ou de famille
d'accueil. Les restrictions budgétaires nuiront grandement au développement de
ces services.
    Le gouvernement a soutenu le développement et l'implantation de ces
modifications en passant les amendements à la loi en novembre 2006. Afin de
continuer à améliorer la vie des enfants et des adolescents, les nouveaux
programmes requièrent du financement stable.
    "La situation financière à laquelle font face plusieurs agences rendra la
protection, les soins ainsi que l'aide aux enfants, adolescents et familles de
l'Ontario extrêmement difficile", s'inquiète Jeanette Lewis, directrice
exécutive, AOSAE.
    Les programmes destinés aux adolescents ayant des besoins élevés ainsi
que l'aide destinée aux enfants et jeunes autochtones, francophones ou vivant
dans les communautés éloignées dans le nord de l'Ontario sont habituellement
sous financés. Ce manque de financement empêche les agences d'offrir les
services de base.

    Les Sociétés ontariennes de l'aide à l'enfance cherchent à fournir des
services d'aide à l'enfance pleinement financés et efficaces afin d'améliorer
le bien-être, la santé et la sécurité des enfants, des adolescents et des
familles de l'Ontario. Les Sociétés ontariennes de l'aide à l'enfance
protègent les enfants contre les mauvais traitements (incluant la négligence),
font la promotion de leur bien-être au sein de leur famille ainsi que de leur
communauté et leurs offrent un endroit sécuritaire et chaleureux où grandir.





Renseignements :

Renseignements: Marcelo Gomez-Wiuckstern, Directeur des communications,
L'Association ontarienne des Sociétés de l'aide à l'enfance, (416) 987-9648,
www.oacas.org

Profil de l'entreprise

Association ontarienne des Sociétés de l'aide à l'enfance

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.