Modification arbitraire du calendrier de rétribution : les RSG disent non à l'instruction 9 !

MONTRÉAL, le 28 avril /CNW Telbec/ - Les 13 580 responsables des services de garde en milieu familial (RSG) membres de la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ) entendent faire connaître leur opposition à l'instruction 9 récemment imposée par le ministère de la Famille et des Aînés (MFA).

L'instruction 9 soumet les RSG à un nouveau calendrier de rétribution qui reporte le versement de l'équivalent d'une semaine de revenu et déstabilise leur situation financière. Le MFA ayant décidé de diminuer le nombre de périodes de rémunération, des milliers de femmes se retrouvent aux prises avec un important manque à gagner, alors qu'on exige d'elles qu'elles maintiennent la qualité de leurs services.

Afin d'alléger les effets de cette décision, le MFA soutient que l'octroi d'avances de fonds remboursables constitue une solution acceptable. Les RSG rejettent cette mesure palliative jugée tout aussi temporaire qu'inadéquate. Une mesure qui confirme par ailleurs l'impact financier causé par l'instruction 9, sans compter l'imbroglio administratif engendré par la gestion au cas par cas de milliers de demandes d'avance de fonds.

Pour Sylvie Tonnelier, présidente de la FIPEQ-CSQ, l'instruction 9 témoigne de la volonté du gouvernement de poursuivre son programme de coupes déguisées dans les services de garde. « Des coupes qui se font sur le dos des RSG et qui ont des impacts concrets sur les parents québécois, alors que le dernier budget libéral faisait de ces mêmes services une priorité ».

Malgré la signature d'une première entente collective historique le 12 avril dernier, les RSG demeurent sur le qui-vive face à un gouvernement qui s'est montré très peu coopératif tout au long du processus de négociation. Sylvie Tonnelier constate que « ce gouvernement n'a jamais digéré que des milliers de RSG s'unissent pour défendre leurs droits et se dotent d'une première entente collective ».

Alors que les décrets se succèdent depuis des années, cette dernière se questionne sur la stratégie adoptée par le ministère : « le MFA tente-t-il maintenant de récupérer certains des gains obtenus par les RSG par le biais de mesures administratives détournées ? »

La FIPEQ-CSQ est d'avis que d'autres instructions aux effets délétères sont à prévoir et c'est pourquoi elle entend dénoncer dès aujourd'hui les pratiques et l'attitude du MFA dans le dossier de l'instruction 9 en procédant à une remise massive de demandes d'avance de fonds.

Durant la matinée, les RSG délivreront des milliers de formulaires individuels aux bureaux de la ministre Yolande James à Montréal et à Québec ainsi qu'au bureau de la ministre Courchesne à Laval. D'autres actions symboliques sont prévues à Sept-Îles et à Longueuil.

Profils de la CSQ et de la FIPEQ-CSQ

La CSQ représente près de 180 000 membres, dont près de 100 000 font partie du personnel de l'éducation. Elle est l'organisation syndicale la plus importante en éducation au Québec. La CSQ est également présente dans les secteurs de la santé et des services sociaux, des services de garde, du municipal, des loisirs, de la culture, du communautaire et des communications.

La FIPEQ-CSQ, qui compte désormais plus de 13 580 membres et rassemble la majorité des RSG de la province, constitue un acteur incontournable dans le domaine des services de garde en milieu familial depuis 1997.

SOURCE FEDERATION DES INTERVENANTES EN PETITE ENFANCE DU QUEBEC (FIPEQ-CSQ)

Renseignements :

Simon Lavigne, conseiller FIPEQ-CSQ, 514-260-4718


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.