Modification à la Charte des droits et libertés de la personne : La Fédération des femmes du Québec salue l'adoption de la loi et réclame d'autres modifications



    MONTREAL, le 10 juin /CNW Telbec/ - La Fédération des femmes du Québec
(FFQ) salue l'adoption de la modification de la Charte des droits et libertés
de la personne. "Nous recevons toujours positivement toute initiative destinée
au renforcement du droit des femmes à l'égalité. Car, malgré les progrès
accomplis, de graves inégalités persistent à l'égard des femmes dans les
sphères politique, économique, sociale et culturelle", de déclarer Michèle
Asselin, présidente de la Fédération des femmes du Québec.
    Cependant, cette égalité de droit doit déboucher sur une égalité dans les
faits. Le gouvernement du Québec doit donc assurer à toutes les Québécoises
une protection effective de leur droit à l'égalité. C'est pourquoi, la FFQ
continue de réclamer d'autres modifications à la Charte des droits et libertés
du Québec telle que renforcer les droits économiques et sociaux en leur
assurant une prépondérance sur toute autre législation. Rappelons
qu'actuellement, seuls les articles 1 à 38 de la Charte sont justiciables et
ont préséance sur les autres lois.
    De plus, en vertu de l'article 52 de la Charte, les droits économiques et
sociaux sont, quant à eux, exclus de cette règle de préséance. Il s'agit
notamment du droit à l'instruction gratuite, du droit à la protection pour les
enfants, du droit à l'information, du droit au maintien et à l'essor de la vie
culturelle des minorités ethniques, du droit à des mesures sociales assurant
un niveau de vie décent, du droit à des conditions de travail justes et
raisonnables, et du droit à la protection contre l'exploitation pour les
personnes âgées et handicapées. Ajoutons aussi à ces droits essentiels le
droit au logement, à un revenu décent, le droit à un meilleur accès à la
santé, qui, soutenus par différentes mesures et programmes, permettraient de
sortir de nombreuses femmes de la pauvreté. Par exemple, les femmes
nouvellement arrivées au Québec ont besoin d'une multitude de protections et
de mesures destinées à faciliter non seulement leur intégration dite
culturelle, mais aussi, leur intégration économique.
    Finalement, la FFQ profite de l'occasion pour rappeler l'importance de
mettre en place un Fonds de soutien judiciaire pour l'ensemble des droits des
femmes. Ce fonds permettrait d'assurer la disponibilité de recours effectifs
et utiles destinés aux femmes victimes de discrimination et à soutenir des
causes types afin de lutter contre les discriminations énumérées dans la
Charte. La mise en oeuvre d'un tel fonds serait un moyen d'autant plus utile
que les femmes ont moins accès à la justice, qu'elles sont majoritairement
plus pauvres et plus susceptibles d'être isolées alors qu'elles sont souvent
les victimes de discriminations multiples.




Renseignements :

Renseignements: Linda Lévesque ou Stéfany Ranger, LCOM Communication,
bureau (514) 393-3178, 1-877-393-3178, cellulaire (514) 242-8909; Source:
Fédération des femmes du Québec, www.ffq.qc.ca

Profil de l'entreprise

Fédération des femmes du Québec

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.