Mittal Canada Contrecoeur Ouest - La santé sécurité des travailleurs, ce n'est pas une loterie



    MONTREAL, le 11 juin /CNW Telbec/ - Les 327 Métallos chez Mittal Canada
Contrecoeur Ouest dénoncent la nouvelle approche patronale basée sur un tirage
pour régler les problèmes de santé sécurité. La compagnie vient d'introduire
un système de tirage pour l'attribution de prix aux travailleurs des usines
qui ont atteint ou dépassé les objectifs de la compagnie en santé sécurité
pour un trimestre. "Nous avons affaire à une manoeuvre déjà utilisée dans
d'autres compagnies pour tenter de régler les problèmes d'accidents de travail
mais qui a l'effet pervers d'encourager les gens à ne pas déclarer des
accidents mineurs, ce qui pourrait avoir des répercussions éventuelles
positives pour la compagnie en abaissant ses coûts à la Commission de la santé
et de la sécurité du travail (CSST). Après avoir contacté l'employeur, nous
avons demandé à ce que la compagnie s'assoit avec le syndicat pour négocier un
véritable programme de prévention des accidents basé sur une mobilisation
collective", a déclaré Frank Beaudin, permanent du Syndicat des Métallos
(FTQ).
    "De plus, ce n'est pas la totalité des travailleurs de l'usine qui ont
accès au tirage mais plutôt ceux qui font partie d'un département qui a
atteint ou dépassé les objectifs de l'entreprise. Nous avons aussi appris
qu'un dirigeant d'une autre installation de Mittal au Québec a récemment
laissé entendre que l'usine ne se qualifierait pas pour des investissements si
elle n'atteignait pas les objectifs au niveau des accidents de travail. Nous
dénonçons toute cette approche car elle pourrait avoir l'effet d'introduire
une compétition malsaine entre les travailleurs en ouvrant la porte à une
pression interne entre les travailleurs pour s'assurer que leur département
fasse parti des départements éligibles", a poursuivi le permanent syndical.
    Le président de la section locale 6951, Dominic Lemieux a enchaîné en
indiquant que les travailleurs sont également en colère de voir la compagnie
faire une différence entre les travailleurs de l'aciérie et ceux du laminoir.
"Nous sommes tous dans le même bateau, dit-il. Nous sommes confrontés aux
mêmes problèmes. Nous faisons partie du même syndicat. Nous sommes solidaires.
Jamais nous n'accepterons qu'une compagnie traite une partie de nos membres
comme des citoyens de seconde classe".
    C'est pourquoi que chaque travailleur du département éligible de
l'aciérie qui gagnera un de ces prix a décidé de le remettre au club social du
syndicat local afin qu'il y ait un partage équitable qui serve les intérêts de
tous les membres. "La compagnie tente de nous diviser. Nous lui avions demandé
de revoir sa décision et de consulter le syndicat mais ce fut un refus
catégorique. Les travailleurs ont alors décidé d'agir autrement. C'est par le
travail d'équipe des travailleurs du laminoir et de l'aciérie que nous allons
être en mesure d'atteindre des objectifs en santé sécurité", a conclu Dominic
Lemieux.




Renseignements :

Renseignements: Frank Beaudin, Syndicat des Métallos (FTQ), (450)
359-4441; Dominic Lemieux, Syndicat des Métallos, section locale 6951, (450)
587-1179


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.