Mission au Japon de la vice-première ministre - Condition féminine et diversification des échanges commerciaux : enjeux d'intérêt pour le Québec

QUÉBEC, le 8 mars 2017 /CNW Telbec/ - En cette Journée internationale des femmes, la vice-première ministre, ministre responsable des Petites et Moyennes Entreprises, de l'Allègement réglementaire et du Développement économique régional et ministre responsable de la Condition féminine, Mme Lise Thériault, a profité de sa mission au Japon pour rencontrer des femmes d'affaires japonaises et promouvoir l'expertise québécoise en matière de condition féminine.

Femmes en affaires et égalité

Accompagnée de la déléguée générale du Québec à Tokyo, Mme Claire Deronzier, la vice-première ministre Thériault a eu l'occasion de discuter avec une dizaine de femmes japonaises réunies lors d'un petit-déjeuner. Issues principalement du réseau des femmes d'affaires et de grandes entreprises du Japon, elles ont pu échanger leurs points de vue sur leurs préoccupations et les meilleures pratiques en condition féminine. Soulignons qu'il s'agit d'une priorité du gouvernement dirigé par le premier ministre Shinzo Abe, qui s'est engagé à promouvoir le rôle des femmes dans la société et dans l'économie japonaises.

La vice-première ministre s'est par la suite entretenue avec la directrice générale du Bureau for Gender Equality, responsable de la condition féminine au Japon, Mme Keiko Takegawa. Ce fut l'occasion pour Mme Thériault de souligner l'adoption  au Québec de la Loi sur la gouvernance des sociétés d'État qui prévoit la parité dans l'ensemble des conseils d'administration. Elle a aussi cité comme exemple le développement du réseau de centres de la petite enfance, qui a entraîné l'augmentation du nombre de femmes sur le marché du travail au Québec, ce que le gouvernement cherche à faire actuellement au Japon.

Québec-Japon, une relation importante, intelligente et électrisante

Hier, 7 mars, le vice-ministre des Affaires étrangères du gouvernement japonais, M. Shunsuke Takei, a reçu Mme Thériault dans le cadre d'un entretien. Les grandes priorités internationales du Québec, dont l'électrification des transports et la lutte contre les changements climatiques ont été présentées par la vice-première ministre, en souhaitant qu'il y ait davantage de collaboration dans ces secteurs d'activité. Mme Thériault a réitéré à M. Takei l'importance du Japon pour son action dans la région Asie-Pacifique. Elle a pu également rappeler l'importance pour le Québec des accords de libre-échange, notamment avec un pays comme le Japon.  


Lors d'un déjeuner organisé aujourd'hui par la Chambre de commerce du Canada au Japon (CCCJ), la vice-première ministre a prononcé une conférence sur le thème « Le Québec et le Japon, une relation intelligente et électrisante ». Cet événement rassemblait une soixantaine de dirigeants d'entreprises et de partenaires économiques du Québec au Japon.

En plus des grandes priorités du gouvernement québécois, Mme Thériault a mis l'accent sur l'importance de la diversification des échanges commerciaux, notamment en misant sur des secteurs clés de l'économie du Québec comme l'électrification des transports, l'expertise internationale de nos entreprises en technologie de l'information et en divertissement de même qu'en recherche et développement sur l'intelligence artificielle.

Citation :

« Mon programme de mission en cette journée du 8 mars a été des plus enrichissants à plusieurs titres. Je tiens à saluer les femmes d'affaires japonaises avec qui j'ai eu le privilège de discuter. Nos échanges m'ont permis d'en apprendre davantage sur les défis de société qu'elles rencontrent qui, à bien des égards, ressemblent aux nôtres. Je tiens également à remercier les gens d'affaires de leur accueil lors du déjeuner-conférence à la Chambre de commerce du Canada au Japon. Comme j'ai pu le souligner, le Québec est reconnaissant de l'ouverture du Japon au talent québécois, qu'il s'exprime sur le plan culturel, sur celui de la recherche ou sur celui des affaires. »

Lise Thériault, vice-première ministre, ministre responsable des Petites et Moyennes Entreprises, de l'Allègement réglementaire et du Développement économique régional, et ministre responsable de la Condition féminine

Liens connexes :

Pour en savoir plus sur les activités du ministère des Relations internationales et de la Francophonie et de ses 28 représentations dans 15 pays, suivez-nous dans les médias sociaux :

- Facebook : https://www.facebook.com/MRIQuebec

- Twitter :  https://twitter.com/MRIF_Quebec 

 

SOURCE Cabinet de la ministre des Relations internationales et de la Francophonie

Renseignements : Source : Karl W. Sasseville, Directeur des communications et attaché de presse, Cabinet de la vice-première ministre, ministre responsable des Petites et Moyennes Entreprises, de l'Allègement réglementaire et du Développement économique régional, ministre responsable de la Condition féminine, Tél. : 418 691-5650; Information : Serge Labrecque, Conseiller en communication, Direction des communications et des affaires publiques, Ministère des Relations internationales et de la Francophonie, Tél. : 418 649-2400, poste 57161


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.