Mise en place de la Campagne internationale action climat à Montréal - La société civile internationale se prépare pour Copenhague



    MONTREAL, le 22 juin /CNW Telbec/ - Grâce à un appui initial de 300 000 $
du gouvernement du Québec et d'une aide au démarrage de Montréal
International, un nouvel organisme international de lutte aux changements
climatiques voit le jour et installe son secrétariat à Montréal.
    La Campagne internationale action climat ou CIAC regroupe une vingtaine
d'organisations parmi les plus importantes de la société civile
internationale, dont Oxfam, WWF, le Conseil mondial des églises, Union of
Concerned Scientists, Equiterre, 350, Avaaz, Greenpeace, Global Humanitarian
Forum, Global Call to Action against Poverty et le Pew Environment Group. Ce
nouvel organisme entend mobiliser la société civile et les opinions publiques
nationales pour une entente internationale ambitieuse, ferme et juste lors de
la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques de Copenhague,
qui doit avoir lieu du 7 au 18 décembre 2009. La CIAC prônera les
transformations profondes et rapides qui sont nécessaires pour éviter les
pires impacts de la crise climatique. Une série d'actions publiques seront
également menées par la CIAC au cours des prochains mois afin de mobiliser un
grand nombre de citoyens aux quatre coins de la planète.
    "Je remercie le gouvernement du Québec et sa ministre de l'Environnement
qui dès le départ ont cru et ont soutenu ce projet dès décembre 2007, à Bali",
affirme Steven Guilbeault, trésorier-fondateur de la CIAC et cofondateur
d'Equiterre. "La réponse de la société civile internationale montre que le
gouvernement du Québec et Montréal International ont eu raison de nous
soutenir. Maintenant, la vision d'un monde plus respectueux de
l'environnement, plus juste et plus prospère se déploie depuis Montréal, au
moyen du Secrétariat international de la CIAC. Ce n'est pas rien. Au Québec,
la société civile et son gouvernement agissent. Il en va de même avec la
société civile de partout au pays. Or, cette question complexe du
réchauffement climatique demande une action concertée de la communauté
internationale. Nous entendons bien démontrer qu'ici comme ailleurs, la
population veut assumer pleinement ses responsabilités et agir."
    Les montants accordés à la CIAC par le gouvernement du Québec à Bali ont
depuis fait boule de neige. La mobilisation de la société civile
internationale est telle que la CIAC dispose maintenant de plusieurs millions
de dollars pour mener campagne sur la scène internationale.
    "Le gouvernement du Québec est fier d'être l'un des premiers partenaires
à s'être associé à cette initiative, qui s'inscrit dans les mesures que le
gouvernement met en place pour sensibiliser la population à l'importance
d'agir pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre", lance la ministre
du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs, Mme Line Beauchamp.
"Le fait que le secrétariat international de l'organisation soit situé à
Montréal démontre, une fois de plus, la solide volonté du gouvernement et de
la société civile québécoise d'être des acteurs de premier plan en ce qui
concerne les changements climatiques, tant au Québec que sur la scène
internationale".
    La CIAC a commencé depuis quelque temps à se faire entendre sur la scène
internationale. Ainsi, au Japon, elle a appuyé la société civile nationale
lors des consultations du gouvernement japonais sur les nouveaux objectifs
japonais de réduction des gaz à effet de serre ou GES. Plus récemment à Bonn,
à l'occasion des rencontres internationales de préparation pour Copenhague,
500 personnes se sont réunies à l'invitation de la CIAC et ont formé sur la
pelouse d'un parc un point d'exclamation géant avec les mots "YES YOU CAN"
afin de réclamer une entente internationale sur les changements climatiques
plus ferme, plus juste et très ambitieuse.
    "La ville de Montréal est fière d'accueillir le siège du CIAC", déclare
Alan de Sousa, responsable du développement durable et de l'environnement au
comité exécutif de la Ville de Montréal. "La décision de ce nouvel organisme
de s'installer chez nous vient consolider la position de leadership que
Montréal est en train d'établir au niveau environnemental à l'échelle
internationale."
    "Montréal International se réjouit que la Campagne internationale action
climat ait décidé d'établir son secrétariat à Montréal", déclare André
Gamache, président-directeur général de Montréal International. "La CIAC
rejoint ainsi les quelque 70 organisations internationales déjà implantées en
sol montréalais et vient renforcer la notoriété et l'influence de notre région
dans le secteur environnemental, tout en contribuant au rayonnement
international de la métropole".
    Les plus récentes études scientifiques indiquent que le rythme actuel des
changements climatiques excède tous les scénarios catastrophes établis par le
Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC). Nous ne
disposons plus que d'une courte période de temps pour éviter le pire et fonder
une économie plus verte, plus prospère et plus juste. Cette nouvelle
organisation répétera et amplifiera désormais ces messages, et ce, depuis
Montréal.




Renseignements :

Renseignements: Jocelyn Desjardins, CIAC, (514) 604-6273; Dave Leclerc,
MDDEP, (418) 521-3911; Eveline Trudel-Fugère, Equiterre, (514) 605-2000;
Darren Becker, Ville de Montréal, (514) 772-0122; Benoit Lefèvre, Montréal
International, (514) 987-9323

Profil de l'entreprise

CAMPAGNE INTERNATIONALE ACTION CLIMAT

Renseignements sur cet organisme

Nouvelles - Environnement

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.