MISE AU POINT CONCERNANT LA POSITION DU CONSEIL SUPERIEUR DE L'EDUCATION SUR LES PROJETS PEDAGOGIQUES PARTICULIERS



    QUEBEC, le 12 nov. /CNW Telbec/ - Depuis quelques semaines, certains
médias reprennent une information erronée concernant la position du Conseil
supérieur de l'éducation sur les projets pédagogiques particuliers. C'est à
l'occasion du lancement du Bulletin des écoles secondaires du Québec, publié
dans le magazine L'Actualité, que l'information à l'effet que le Conseil
supérieur de l'éducation avait recommandé aux commissions scolaires d'abolir
les programmes pédagogiques particuliers a commencé à circuler. Le Conseil
supérieur de l'éducation désire donc faire la mise au point suivante.
    Tout d'abord, le Conseil supérieur de l'éducation n'a jamais recommandé
l'abolition des projets pédagogiques particuliers. Au contraire, dans l'avis
Les projets pédagogiques particuliers au secondaire : diversifier en toute
équité, qu'il a rendu public en avril 2007, par voie de communiqué de presse,
le Conseil constatait que ces projets étaient éminemment porteurs et qu'il
était important de s'assurer que le plus grand nombre de jeunes y ait accès.
D'ailleurs, le Conseil supérieur de l'éducation recommandait entre autres aux
commissions scolaires, aux conseils d'établissement, aux directions d'école et
aux équipes-écoles de rendre ces projets accessibles à tous les élèves qui le
désirent en renonçant aux pratiques de sélection des élèves sur la seule base
des performances scolaires et de miser sur des critères plus inclusifs,
notamment la motivation et l'engagement de l'élève dans son projet d'étude.
    Le Conseil considère que les projets pédagogiques particuliers favorisent
la motivation et la persévérance scolaire et donnent la possibilité à certains
élèves de s'initier à de nouveaux champs d'intérêt. Ils ont des effets
positifs : la reconnaissance et la promotion de champs d'intérêt dans divers
domaines de formation, un plus grand nombre d'élèves intéressés et stimulés,
des équipes enseignantes motivées et mobilisées, des parents plus intéressés
et davantage satisfaits de l'école secondaire, des commissions scolaires et
des écoles plus dynamiques. Toutefois, le Conseil est préoccupé par les
conséquences négatives de la sélection sur la seule base des résultats
scolaires, notamment parce qu'elle empêche l'accès de plusieurs à des projets
pédagogiques stimulants comme en art, en sport ou en informatique.
    En terminant, le Conseil supérieur de l'éducation rappelle qu'une école
riche de sa diversité et ouverte à tous devrait offrir un accès aux projets
pédagogiques particuliers au plus grand nombre d'élèves qui ont l'intérêt et
les aptitudes pour en bénéficier.
    Vous pouvez consulter l'avis Les projets pédagogiques particuliers au
secondaire : diversifier en toute équité et ses versions abrégées (en français
et en anglais) à l'adresse
    http://www.cse.gouv.qc.ca/FR/Publications_main/index.html.
    -%SU: EDU
    -%RE: 1,37




Renseignements :

Renseignements: Mme Johanne Méthot, Responsable des communications,
Conseil supérieur de l'éducation, (418) 643-8253, (418) 571-1359


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.