Mise à jour économique et financière fédérale - Le Conseil du patronat du Québec préoccupé par le report du retour à l'équilibre budgétaire

MONTRÉAL, le 8 nov. 2011 /CNW Telbec/ - Le Conseil du patronat du Québec accueille avec inquiétude le report annoncé aujourd'hui par le ministre fédéral des Finances, M. Jim Flaherty, du calendrier de retour à l'équilibre budgétaire, initialement prévu pour 2014-2015. Face à une situation économique mondiale qui s'avère présentement des plus incertaines et à une possible récession au Canada, le Conseil du patronat invite le gouvernement fédéral à resserrer le contrôle de la croissance de ses dépenses afin d'éviter un laisser-aller budgétaire menant à des déficits chroniques et à une augmentation de la dette publique à long terme.

« Il faut souligner les efforts du ministre des Finances et du gouvernement fédéral pour gérer rigoureusement les finances publiques du pays au cours des dernières années, malgré la grande volatilité des marchés à l'échelle mondiale, afin d'offrir une fiscalité concurrentielle aux entreprises pour favoriser les investissements et créer davantage de richesse. Toutefois, la situation financière actuelle du gouvernement appelle à des gestes audacieux de la part du ministre afin qu'il dispose d'une marge de manœuvre suffisante pour agir rapidement en cas de ralentissement économique », a indiqué le président du Conseil du patronat du Québec, M. Yves-Thomas Dorval.

Comme il l'a souligné dans son mémoire présenté dans le cadre des consultations prébudgétaires du Comité permanent des finances de la Chambre des communes il y a quelques semaines, le Conseil du patronat invite le gouvernement fédéral à faire preuve de la plus grande prudence sur le plan budgétaire et à assurer un contrôle serré de la croissance de ses dépenses de fonctionnement afin de maintenir le cap sur son échéancier de retour à l'équilibre budgétaire au plus tard en 2014-2015. Avec les prévisions économiques revues à la baisse pour les prochains mois et une diminution appréhendée de ses revenus, le gouvernement fédéral n'aura d'autre choix, selon le Conseil du patronat, de faire des choix difficiles en matière budgétaire pour éviter à long terme le retour des déficits budgétaires chroniques à Ottawa.

Hausse moins élevée que prévu des taux de cotisation à l'assurance-emploi : les employeurs pourront reprendre leur souffle

Le Conseil du patronat accueille par ailleurs avec soulagement l'annonce du ministre de limiter à 0,07 $ pour les employeurs et à 0,05 $ pour les travailleurs par tranche de 100 $ de gains assurables la hausse des taux de cotisation à l'assurance-emploi pour 2012. Bien que le Conseil du patronat aurait préféré un gel de ces taux, cette décision s'avère moins pire que le scénario initial annoncé l'an dernier, qui prévoyait des hausses deux fois plus élevées (0,14 $ pour les employeurs et 0,10 $ pour les travailleurs). Dans les circonstances, il s'agit par ailleurs d'une bonne nouvelle pour les employeurs du Québec, qui verront leur fardeau en taxes sur la masse salariale s'alourdir en 2012 avec la hausse des taux de cotisation au Régime québécois d'assurance parentale et à la Régie des rentes du Québec.

Le Conseil du patronat invite toutefois le gouvernement fédéral à poursuivre la réflexion lancée avec le lancement cet automne par le ministre des Finances d'une consultation sur les taux de cotisation à l'assurance-emploi pour revoir certaines dispositions du programme (notamment la portion des coûts défrayée respectivement par les employeurs et les travailleurs, de même de la possibilité que le gouvernement fédéral recommence à faire sa part quant au financement du régime) et le moderniser afin qu'il réponde mieux aux besoins actuels du marché du travail.

Enfin, le Conseil du patronat est satisfait de la prolongation temporaire jusqu'en octobre 2012 d'une bonification du Programme de travail partagé. Cette mesure aura un effet positif pour les employeurs en leur permettant de maintenir en emploi davantage de travailleurs qualifiés lors de restructurations.


Regroupant plusieurs des plus grandes entreprises du Québec, le Conseil du patronat du Québec réunit également la vaste majorité des associations patronales sectorielles, en faisant ainsi la seule confédération patronale du Québec.

SOURCE CONSEIL DU PATRONAT DU QUEBEC

Renseignements :

Renseignements et entrevues :
Patrick Lemieux
Conseiller - Communications
Cell. : 438 886 9804

Profil de l'entreprise

CONSEIL DU PATRONAT DU QUEBEC

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.