Mise à jour - Les normes révisées de Santé Canada sur le mercure dans le poisson assurent une meilleure protection et reflètent les conseils du Guide alimentaire canadien



    OTTAWA, le 28 mars /CNW Telbec/ - Santé Canada a procédé à un examen des
données scientifiques sur le mercure dans le poisson et prendra de nouvelles
mesures pour protéger les Canadiens tout en les encourageant à suivre les
conseils du nouveau Guide alimentaire sur la consommation de poisson.
    Les normes de Santé Canada sur la concentration de mercure dans le
poisson étaient déjà parmi les plus rigoureuses et préventives au monde. Les
nouvelles normes ciblent certaines espèces de poissons prédateurs qui semblent
contenir une concentration plus élevée de mercure en raison de leur taille, de
leur espérance de vie et de leur régime alimentaire. Ces poissons, auparavant
exemptés des normes de Santé Canada, seront désormais assujettis à une norme
1,0 partie de mercure par million. Cette nouvelle norme s'appliquera aux
espèces suivantes : thon, requin, espadon, escolar, voilier et hoplostète
orange, frais ou congelés. D'autres poissons, comme le thon en conserve,
demeureront assujettis à la norme de 0,5 partie par million.
    La mise à jour de Santé Canada tient compte de la nouvelle norme, insiste
sur les bienfaits nutritionnels de la consommation de poisson et réitère les
conseils du Guide alimentaire canadien. Quant aux gros poissons prédateurs
soumis à la nouvelle norme, on peut en consommer jusqu'à 150 grammes par
semaine. Toutefois, les femmes enceintes ou qui prévoient le devenir et celles
qui allaitent doivent limiter leur consommation à 150 grammes par mois ou
moins. Les enfants de 5 à 11 ans peuvent en consommer jusqu'à 125 grammes par
mois et les enfants de 1 à 4 ans doivent limiter leur consommation à
75 grammes par mois ou moins.
    L'examen de Santé Canada confirme le besoin d'offrir des conseils à
certains groupes de Canadiens sur la consommation de thon blanc en conserve.
Un avis a été publié à ce sujet en février 2007 et s'adresse aux femmes
enceintes ou qui prévoient le devenir, aux mères qui allaitent et aux enfants.
On peut consulter cet avis dans le site 
(http://www.hc-sc.gc.ca/ahc-asc/media/advisories-avis/2007/2007_14_f.html) de
Santé Canada.
    Ces changements résultent d'un examen minutieux des données scientifiques
les plus récentes sur la consommation de poisson et le mercure. Les chercheurs
ont évalué les risques sanitaires de l'exposition au mercure dans le poisson
commercial, chez les Canadiens de tous âges, par rapport aux avantages de
consommer du poisson. A ce jour, il s'agit de l'évaluation nationale la plus
complète sur le mercure dans le poisson. On peut la consulter dans le site Web
de Santé Canada.
    Les produits de la mer sont un élément important d'un régime alimentaire
sain et équilibré et la plupart des Canadiens n'ont pas à s'inquiéter de la
présence de mercure dans le poisson. Les types de poisson qui se vendent au
Canada ont changé au fil des ans et la science évolue en fonction des
nouvelles données disponibles. En conséquence et d'après les données les plus
récentes sur la concentration de mercure dans le poisson qui se vend au
détail, Santé Canada modifie ses normes et conseils afin d'aider les Canadiens
à incorporer, en toute confiance, les bons types et les bonnes quantités de
poisson dans leur régime alimentaire.
    Le Guide alimentaire canadien recommande aux Canadiens de consommer au
moins deux portions de 75 grammes de poisson par semaine. Il les encourage à
choisir du poisson riche en acide gras oméga-3 comme le saumon, le hareng, les
sardines, l'omble, le maquereau et la truite arc-en-ciel. Ces poissons
semblent contenir peu de mercure.
    De concert avec ses partenaires et les intervenants, Santé Canada entend
mettre au point une stratégie visant à renseigner les Canadiens au sujet du
mercure dans le poisson. Cette stratégie explorera la meilleure façon de bien
renseigner les Canadiens pour leur permettre de faire des choix éclairés quant
à leur consommation de poisson.

    Santé Canada s'appuie sur les données scientifiques les plus récentes
pour établir des normes et règlements nationaux sur la salubrité des aliments.
Le Ministère examine régulièrement les nouvelles données disponibles pour
s'assurer que ses politiques, normes et règlements sont à jour et protègent
efficacement la santé des Canadiens.

    Les documents suivants contiennent de plus amples renseignements à ce
sujet :

    Conseils et avis révisés de Santé Canada
(http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/securit/chem-chim/mercur/cons-adv-etud_f.html)
    Questions et réponses sur le mercure dans le poisson
(www.hc-sc.gc.ca/fn-an/securit/chem-chim/mercur/merc_fish_qa-poisson_qr_f.html
)
    Documents évaluation du risque à la santé humaine
(www.hc-sc.gc.ca/fn-an/securit/chem-chim/mercur/merc_fish_poisson_f.html) et
gestion du risque
(www.hc-sc.gc.ca/fn-an/securit/chem-chim/mercur/risk-risque_strat_f.html)
révisés par Santé Canada
    Précédente mise à jour sur le mercure dans le thon blanc en conserve
(http://www.hc-sc.gc.ca/ahc-asc/media/advisories-avis/2007/2007_14_f.html)

    Also available in English




Renseignements :

Renseignements: aux médias: Paul Duchesne, Santé Canada, (613) 954-4807;
Renseignements au public: (613) 957-2991, 1-866-225-0709


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.