Ministère de l'Immigration et des Communautés culturelles - Le gouvernement doit rappeler le personnel occasionnel mis à pied et combler les postes vacants



    QUEBEC, le 22 oct. /CNW Telbec/ - Le Syndicat de la fonction publique du
Québec (SFPQ) dénonce avec vigueur les coupures d'effectifs que subit
actuellement le ministère de l'Immigration et des Communautés culturelles
(MICC) et demande au gouvernement de rappeler le personnel occasionnel
récemment mis à pied et de combler les postes vacants. Selon le Syndicat, il
en va de la capacité de ce ministère à rendre les services qui constituent le
coeur de sa mission, soit : la promotion de l'immigration au Québec, la
sélection des personnes immigrantes et leur intégration linguistique, sociale
et économique au sein de la société québécoise.
    Le SFPQ précise que la vague de mise à pied qui déferle actuellement sur
le MICC privera le ministère de plus d'une trentaine d'employés occasionnels,
qui ont vu leurs contrats écourtés ou non renouvelés. A cela, il faut ajouter
les 22 départs à la retraite et la dizaine d'absences prolongées non
remplacées depuis le début de l'année. Par ailleurs, notons également que
depuis l'imposition d'un gel complet de l'embauche par le Conseil du trésor,
en octobre 2006, le MICC est dans l'impossibilité de combler une cinquantaine
de postes devenus vacants au fil des mois.
    Par ailleurs, le Syndicat souligne que le ministère ne s'est pas contenté
de supprimer de nombreux postes, il a également réduit le nombre d'heures
travaillées par plusieurs employés occasionnels. Ainsi, les 24 occasionnels
oeuvrant auprès du secteur "Intégration" ont vu leur horaire hebdomadaire de
travail passé de 35 heures / semaine à 28 heures / semaine, soit l'équivalent
d'une coupure de près de 5 postes supplémentaires.
    Quoi qu'en dise la ministre Yolande James, le Syndicat maintient que
cette situation affecte inévitablement les services rendus à la population. A
titre d'exemple, soulignons la diminution du nombre d'heures d'accueil des
nouveaux arrivants effectuées à l'aéroport Trudeau, et la diminution du nombre
d'heures possibles pour obtenir un rendez-vous auprès d'une représentante ou
d'un représentant de la Direction régionale de Laval, des Laurentides et de
Lanaudière du ministère.
    De l'avis du président général du SFPQ, Michel Sawyer, le gouvernement
Charest doit cesser de tenter de faire croire à la population que les coupures
de postes dans la fonction publique n'affectent pas la qualité et
l'accessibilité des services offerts à la population. "Il est évident qu'en
bout de course, moins de fonctionnaires signifie moins de services pour la
population. A cet égard, le gouvernement doit revoir ses positions et donner
au Québec les moyens de faire face aux défis qui le confrontent", a conclu
M. Sawyer.




Renseignements :

Renseignements: Stéphane Caron, Responsable des relations avec les
médias, (418) 623-2424, poste 338, Cell.: (418) 564-4150


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.