Ministère de l'Économie - Philippe Couillard ne ferme pas la porte à la destitution de Jacques Daoust

QUÉBEC, le 2 déc. 2015 /CNW Telbec/ - À la suite des réponses laconiques des ministres des Finances et de l'Économie quant à l'absence d'un plan stratégique pour Investissement Québec mardi, le chef de la Coalition Avenir Québec et député de L'Assomption, François Legault, a demandé au premier ministre si Jacques Daoust allait toujours être en poste à la rentrée parlementaire de février 2016. Philippe Couillard a répondu en gardant la porte ouverte au remplacement de son ministre de l'Économie.

Pour M. Legault, rien ne justifie le fait que le bras financier du gouvernement n'a pas de plan stratégique depuis deux ans. Pourtant, le premier ministre défend l'indéfendable pour Investissement Québec, alors que la mise à jour économique de son gouvernement prédit des temps difficiles pour le Québec.

« Dans sa mise à jour économique, le ministre des Finances prévoit, pour tout le reste du mandat libéral, que le Québec aura une croissance économique qui va varier de 1,5 à 1,7 % seulement. Je peux vous dire qu'avec une croissance de seulement 1,7 %, c'est impossible de bien financer les programmes sociaux et de réduire le fardeau fiscal des citoyens. La solution pour renverser la situation, c'est d'augmenter les investissements des entreprises et le principal outil du gouvernement pour y arriver, c'est Investissement Québec. Le premier ministre doit augmenter ses interventions de façon drastique. Pour faire cela, ça prend un plan ambitieux chez Investissement Québec », a déclaré François Legault, en indiquant du même souffle que le dernier plan stratégique remonte à la période 2011-2013.

Le chef de la CAQ s'est dit surpris des déclarations du ministre de l'Économie tenues mardi, qui a avoué au Salon bleu qu'il a refusé le plan proposé par l'actuel président d'Investissement Québec.

« Le nouveau président est en poste depuis un an. Or, le ministre de l'Économie a avoué qu'il lui a demandé de retourner à la planche à dessin. Pendant qu'il y a une mésentente entre le président d'Investissement Québec et le ministre de l'Économie, notre principal outil économique n'a toujours pas de plan stratégique. Pour le premier ministre, c'est normal qu'après 19 mois au pouvoir, le principal bras économique du gouvernement n'ait toujours pas de plan stratégique. Pas de plan, pas de résultats! », a déploré François Legault.

Cette situation inquiétante n'étant qu'une parmi tant d'autres, M. Legault a demandé au premier ministre Couillard s'il comptait envoyer les membres de son trio économique sur les banquettes arrières. « On savait que l'économie n'était pas la tasse de thé du premier ministre. Maintenant on sait qu'il est passif. On a un enjeu important au Québec : notre croissance économique n'est pas assez forte. La solution se trouve en grande partie chez Investissement Québec, mais le ministre de l'Économie et le nouveau président ne s'entendent pas sur un plan stratégique. C'est une année de perdu pour les Québécois. Est-ce que le premier ministre peut nous dire si le ministre de l'Économie sera toujours en poste à la rentrée parlementaire en 2016 même s'il n'a pas été capable de produire un plan stratégique pour Investissement Québec? » a tenté de savoir François Legault.

 

SOURCE Aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec

Renseignements : Guillaume Simard-Leduc, Attaché de presse, Chef de la Coalition Avenir Québec, 581-888-3946, gsleduc@assnat.qc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.