Mettons fin aux salaires de crève-faim!



    OTTAWA, le 30 nov. /CNW Telbec/ - Un groupe de Commissionnaires et leurs
alliés ont tenu une manifestation ce matin devant le siège du Corps des
Commissionnaires afin de protester contre les salaires de crève-faim qui leur
sont versés. Membres de l'Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC),
les Commissionnaires offrent des services de sécurité dans les immeubles de
Santé Canada à Ottawa. Même s'ils ne gagnent en moyenne que 12,25 $ l'heure,
l'employeur leur demande néanmoins d'accepter une réduction de salaire.
    "L'employeur va vraiment trop loin, a déclaré Bob Legault, président de
la section locale 70113 de l'AFPC. Nous essayons depuis 18 mois de négocier
une première convention collective et le Corps affirme obstinément que nos
salaires doivent être réduits. C'est un non-sens", a-t-il ajouté.
    Le 2 novembre 2007, les Commissionnaires se sont prononcés en faveur de
mesures de grève et leurs pressions s'accentuent depuis. Le Corps veut imposer
une structure salariale à deux paliers qui réduira encore davantage le salaire
versé aux nouveaux employés.
    Selon le vice-président exécutif de l'AFPC pour la région de la capitale
nationale, Ed Cashman, le Corps tente une fois de plus de recourir à ses
stratégies antisyndicales. "Chaque fois qu'un groupe de Commissionnaires joint
les rangs de l'AFPC, le Corps fait tout en son pouvoir pour l'empêcher de
négocier une convention collective", a dit Cashman.
    "A chaque fois, le Corps a échoué dans ses tentatives, et je suis
persuadé que les Commissionnaires d'Ottawa réussiront à négocier une
convention collective dont ils sont fiers." L'AFPC compte plus d'une dizaine
de sections locales représentant les Commissionnaires dans toutes les régions
au Canada.
    Depuis le début des négociations en juin 2006, le Corps refuse
constamment de discuter des salaires et tente de les réduire. Le gouvernement
de l'Ontario a nommé un agent de conciliation pour faciliter les négociations,
mais en vain : les représentants du Corps ont continué de demander que les
Commissionnaires acceptent une baisse de salaire.
    Récemment, le Corps a cherché à obtenir une décision de la Commission des
relations de travail de l'Ontario selon laquelle le vote de grève tenu en
novembre était illégal. La Commission a rejeté la demande.




Renseignements :

Renseignements: Ed Cashman, vice-président exécutif de l'AFPC, RCN,
(613) 297-1924; Bob Legault, président, section locale 70113, AFPC, (613)
293-6592; Alain Cossette, Communications AFPC, (613) 293-9210


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.