Mettons fin à sept des mythes les plus communs concernant le don d'organes

TORONTO, le 24 avril 2017 /CNW/ - À l'occasion de la Semaine nationale de sensibilisation au don d'organes et de tissus (du 23 au 29 avril 2017), le Réseau Trillium pour le don de vie (RTDV) détruit certains mythes au sujet des dons d'organes et de tissus et encourage les Ontariens à enregistrer leur consentement au don.

L'inscription au don d'organes a le pouvoir de sauver des vies et apporte de l'espoir à plus de 1500 personnes qui attendent aujourd'hui une transplantation salvatrice en Ontario. En effet, une personne meurt tous les trois jours parce qu'elle n'a pas reçu à temps la transplantation d'organe dont elle avait besoin. Cependant, vous pouvez y faire quelque chose. Avec un plus grand nombre de donneurs inscrits, nous pourrions prévenir le décès de personnes qui se trouvent sur la liste d'attente.

Pour éliminer les barrières et promouvoir l'inscription au don, le RTDV brise sept des mythes les plus communs qui existent au sujet des dons d'organes et de tissus.

MYTHE : Il suffit d'avoir une carte de don signée pour être un donneur.

RÉALITÉ : Étant donné que la carte de donneur n'était pas le moyen idéal d'inscrire le consentement d'un donneur, le RTDV a commencé à enregistrer le consentement dans une base de données du ministère de la Santé et des Soins de longue durée. Ainsi, il est possible de faire connaître les volontés d'une personne à ses proches au moment opportun. Inscrivez-vous à www.soyezundonneur.ca

MYTHE : Je suis trop vieux ou trop vieille, personne ne voudra de mes organes ou de mes tissus.

RÉALITÉ : À lui seul, l'âge n'empêche personne de devenir un donneur. Au Canada, le donneur d'organes le plus âgé avait plus de 90 ans, et le donneur de tissus le plus âgé était centenaire. Il existe toujours des chances de devenir donneur. L'âge ne devrait dissuader personne de s'inscrire.

MYTHE : Je ne peux pas être donneur parce que j'ai une maladie grave.

RÉALITÉ : Tous les donneurs potentiels sont évalués au moment de leur décès pour déterminer s'ils répondent à certains critères médicaux. On examine notamment leurs antécédents médicaux et l'on effectue une analyse sérologique. Il est préférable de ne pas vous exclure vous-même, car il est toujours possible de sauver des vies ou d'améliorer la qualité de vie d'autres personnes en faisant un don d'organes ou de tissus.

MYTHE : Ma religion ne permet pas le don d'organes.

RÉALITÉ : Toutes les grandes religions appuient les dons d'organes et de tissus, ou respectent le choix de la personne. Cependant, pour connaître avec certitude la position de votre groupe confessionnel à ce sujet, consultez votre chef religieux.

MYTHE : Le don d'organes retardera ou modifiera le déroulement de mes funérailles.

RÉALITÉ : Les dons d'organes et de tissus ne retarderont et ne dérangeront nullement le déroulement de vos funérailles. L'analyse de conformité aux exigences médicales et le prélèvement d'organes se font généralement dans les 24 à 36 heures suivant le décès de la personne. Tout de suite après, la famille peut tenir les funérailles comme prévu, y compris des obsèques à cercueil ouvert, l'enterrement, la crémation, etc.

MYTHE : La famille doit payer des frais associés au don d'organes.

RÉALITÉ : Le don ne coûte absolument rien à la famille, puisque les organes et les tissus prélevés sont offerts en don. En Ontario, les coûts associés aux dons et aux transplantations d'organes et de tissus sont à la charge du ministère de la Santé et des Soins de longue durée.

MYTHE : Je ne peux pas donner de sang, alors je ne peux pas être donneur d'organes.

RÉALITÉ : Les règlements concernant le don de sang sont différents de ceux qui concernent les dons d'organes et de tissus. Même si vous ne pouvez pas donner de sang, vous pouvez devenir donneur d'organes et de tissus.

Inscrivez-vous dès aujourd'hui à www.soyezundonneur.ca, ou renseignez-vous sur les mythes ci-dessus et trouvez des réponses à d'autres questions à l'adresse http://www.giftoflife.on.ca/fr/faq.htm.

Le saviez-vous?

  • La Semaine nationale de sensibilisation au don d'organes et de tissus célèbre son 20e anniversaire. Pour souligner ce jalon important, certains lieux d'intérêt comme la Tour CN, l'hôtel de ville de Toronto et l'enseigne tridimensionnelle Toronto seront illuminés en vert afin de sensibiliser la population aux dons d'organes et de tissus.
  • Selon une étude Ipsos, jusqu'à 1,8 million d'Ontariens croient à tort qu'ils sont inscrits au don d'organes et de tissus. La carte de donneur en carton est tombée en désuétude lorsque le Réseau Trillium pour le don de vie a adopté la méthode du registre. Vérifiez votre inscription ou enregistrez votre consentement à www.soyezundonneur.ca.

Le Réseau Trillium pour le don de vie est un organisme sans but lucratif du gouvernement de l'Ontario qui est chargé de planifier, de promouvoir, de coordonner et d'appuyer les activités relatives au don d'organes et de tissus destinés à la transplantation en Ontario ainsi que d'améliorer le système afin de sauver encore plus de vies.

SOURCE Le Réseau Trillium pour le don de vie

Renseignements : Jennifer Long, coordonnatrice des relations avec les médias, 416 619-2327, Cell. : 647 526-6941, jlong@giftoflife.on.ca

LIENS CONNEXES
http://www.giftoflife.on.ca

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.