Metrolinx lance des discussions sur les centres de mobilité et la mobilité douce



    TORONTO, le 25 mars /CNW/ - Si vous avez des idées pour créer un meilleur
réseau de transport dans la région du grand Toronto et de Hamilton, Metrolinx
veut les connaître. Metrolinx a publié aujourd'hui deux livres verts portant
sur les centres de mobilité et la mobilité douce.
    Ces deux livres verts ont été affichés sur une page de consultation du
site http://www.gtta.com/fr/home.htm. Le personnel de Metrolinx rencontrera de
nombreux organismes intéressés pour recueillir plus de données afin d'élaborer
un plan global de transport régional complet.
    "En publiant ces documents, nous visons à susciter les discussions dans
la collectivité sur de nombreuses idées et politiques possibles visant à
améliorer les transports dans notre région, a déclaré Rob MacIsaac, président
de Metrolinx. Nous voulons que les gens nous disent ce qui fonctionnera et ce
qui ne fonctionnera pas, selon eux. Nous ne voulons pas faire d'erreur."
    Le deuxième livre vert présente des concepts et soulève des questions
relativement aux centres de mobilité, principaux points d'intersection entre
les divers modes de transport.
    "Pour améliorer les déplacements des gens, la clé est de faciliter les
liens entre la marche, le vélo, l'automobile et les transports en commun, a
précisé M. MacIsaac. Ces centres de mobilité favorisent souvent l'aménagement
de secteurs d'emploi et résidentiels dynamiques, en plus d'attirer diverses
installations à proximité, comme des établissements de divertissement, des
boutiques et des services familiaux. Cette intégration de l'aménagement du
territoire et des transports, qui peut être mutuellement bénéfique, devrait
être encouragée."
    Dans le document de travail portant sur les centres de mobilité, on
demande aux lecteurs d'imaginer ce que pourraient être ces importantes
installations en proposant divers concepts comme des aires de remise
sécuritaires pour les vélos aménagées dans des passages recouverts menant aux
quais du métro, des réseaux de petits autobus que les usagers pourraient
prendre depuis leur quartier de domicile pour se rendre directement aux gares
du Réseau GO et à des marchés urbains situés auprès des arrêts de train à
haute vitesse du Réseau GO.
    Le troisième livre vert traite de la mobilité douce, c'est-à-dire des
déplacements à propulsion humaine comme la marche et le cyclisme.
    "Nous avons banni la marche et le cyclisme de nombreux secteurs de notre
région, ce qui a eu des répercussions négatives. Notre environnement et notre
santé en ont souffert parce que nous ne pouvons même plus nous passer de notre
voiture pour aller nous acheter un café. D'autres villes situées dans des
climats froids ont beaucoup mieux réussi à encourager les gens à marcher ou à
prendre le vélo et les ont aidés à le faire. Nous cherchons des moyens de
faire en sorte que le transport actif devienne beaucoup plus important dans
nos déplacements", a déclaré M. MacIsaac.
    Parmi les idées novatrices présentées dans le livre vert pour favoriser
la mobilité douce, notons les "régimes routiers" - le rétrécissement des rues
actuelles au profit de pistes cyclables et de trottoirs - dans des secteurs
très achalandés par les piétons, des espaces de stationnement de type
"parc-o-vélo" aux stations de métro et des kiosques libre-service de location
de vélos aux stations de métro (pour les passagers qui ont besoin d'un vélo
aux deux extrémités de leur parcours).
    "Nous sommes ouverts à toutes les idées qui permettront d'améliorer le
réseau de transport, à tous les niveaux", a conclu M. MacIsaac.
    La publication de ces livres verts est un important jalon dans
l'élaboration d'un plan de transport régional par Metrolinx. Au cours des
prochains mois, Metrolinx publiera quatre autres documents qui traiteront de
la gestion de la demande de déplacements, le transport des biens et services,
les routes et autoroutes ainsi que le transport en commun. D'après la
rétroaction du public et des intervenants, ces documents formeront la base
d'une série de recommandations stratégiques connexes appelées "Livres blancs"
que le conseil d'administration de Metrolinx devra examiner.
    Les politiques sur les transports formulées et approuvées par le conseil
d'administration de Metrolinx seront présentées dans l'ébauche du plan de
transport régional. Ce dernier sera publié à la fin du printemps; le public
pourra alors émettre ses commentaires jusqu'au début de l'automne 2008. La
version finale du plan de transport régional sera publiée à l'automne 2008. Il
s'agira d'une stratégie globale visant la mise en oeuvre d'un réseau de
transport coordonné dans la zone urbaine comprenant les villes de Hamilton et
de Toronto ainsi que les municipalités régionales de Peel, Durham, Halton et
York.

    Metrolinx est un organisme public de la province de l'Ontario qui exerce
ses activités dans le cadre législatif de la Loi de 2006 sur la Régie des
transports du grand Toronto et du Plan de croissance provincial.





Renseignements :

Renseignements: Fran Agnew, attachée de direction du président de
Metrolinx, (416) 874-5902; Jacquie Menezes, agente principale, Relations
publiques et relations avec les médias, (416) 874-5923

Profil de l'entreprise

Metrolinx

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.