Mesures fiscales des régions ressources - André Boisclair et le Parti Québécois attaquent la viabilité et le développement de 5 700 industries manufacturières au coeur du Québec



    CHAUDIERE-APPALACHES, QC, le 15 mars /CNW Telbec/ - Depuis bientôt deux
ans, les industriels des sept régions centrales du Québec se battent pour
obtenir des corrections envers la profonde iniquité engendrée par deux mesures
fiscales contenues dans la Stratégie de développement économique des Régions
Ressources (SDERR), mise en place, en mars 2001, par le gouvernement du Parti
Québécois. Ces deux mesures, qui affectent directement plus de
5 700 industries et leurs centaines de milliers de travailleurs, provoquent
une situation de concurrence déloyale grave qui attaque de plein fouet la
viabilité et le développement des entreprises manufacturières touchées.
    Malgré toutes les lacunes évidentes de ces mesures fiscales, malgré la
reconnaissance par une vaste majorité d'acteurs sociaux et économiques,
incluant le ministère du Développement économique, de l'Innovation et de
l'Exportation du Québec, et enfin malgré, les graves problèmes engendrés par
ces mesures, le Parti Québécois, par la voie de son chef, André Boisclair, a
annoncé, il y a quelques jours, au Saguenay, la prolongation de ces mesures
pour une période de cinq ans. Soit jusqu'en 2015 !?!
    Forte d'une analyse rigoureuse de cette stratégie qui s'est traduite par
la publication, le 24 janvier dernier, d'un document intitulé "Cadre de
réflexion et recommandations pour une fiscalité équitable des sociétés
québécoises", la coalition des Régions Centrales demande des corrections sur
le champ quant aux effets nuisibles de deux mesures fiscales contenues dans la
Stratégie, qui en compte plus de soixante-dix. Sept Conférences régionales des
élus (CRE) de six régions centrales et métropolitaines et plus de quarante
organismes oeuvrant dans le secteur du développement économique ont endossé,
sans réserve, ce document. Les constats chocs sont les suivants :

    
    - Les congés fiscaux (exonérations) sont consentis aux entreprises des
      régions dites ressources sans obligation de leur part : aucune création
      d'emploi, aucun investissement ;

    - Les sommes accordées à travers les deux mesures fiscales ne comportent
      aucune limite. Dans un contexte économique de marché, c'est un avantage
      injustifiable et hautement inéquitable et exagéré ;

    - L'aide financière accordée à travers ces deux mesures fiscales est
      transférée aux donneurs d'ouvrage sous la forme de subventions
      déguisées. Les entreprises bénéficiant de cette aide d'état ont engagé
      une guerre de prix insoutenable sur tout le territoire du Québec ;

    - Les emplois sont non créés mais déplacés des régions centrales et
      métropolitaines vers les régions dites ressources. Au lieu de créer de
      la richesse, ces mesures contribuent à étaler la pauvreté ;

    - En éliminant la notion de régions éloignées pour la remplacer par la
      notion élargie de régions ressources, le gouvernement du Parti
      Québécois de l'époque a créé de graves distorsions dans le marché
      domestique et a contribué à diviser les travailleurs du Québec. Fait
      malheureux et étonnant, il a également contribué à diminuer l'aide
      relative aux vraies régions éloignées au profit d'entreprises des
      régions dites ressources qui n'avaient pas besoin d'aide particulière
      de cette importance.
    

    Cette décision électoraliste attaque de plein fouet le développement et
la viabilité de milliers d'industries manufacturières dont le Québec a tant
besoin et qui évoluent dans une conjoncture mondiale impitoyable et sans
merci. Une décision, vide de toute logique d'affaires, que notre coalition
dénonce, aujourd'hui, sans retenue.




Renseignements :

Renseignements: Philippe Mailloux, président, Association régionale de
développement économique de Chaudière-Appalaches, (418) 571-7952; Source:
Coalition des régions centrales du Québec

Profil de l'entreprise

COALITION DES REGIONS CENTRALES DU QUEBEC

Renseignements sur cet organisme

QUEBEC : ELECTIONS 2007

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.