Mesures essentielles pour préserver la vitalité du cheptel d'orignaux dans la réserve faunique de Matane



    QUEBEC, le 6 mai /CNW Telbec/ - Compte tenu d'un déséquilibre entre la
population d'orignaux et la capacité de support de son habitat (la densité
d'orignaux est la plus élevée au Québec avec 47,6 bêtes/ 10 km2),
l'augmentation de la récolte par la chasse sportive fut identifiée comme une
solution pour rétablir l'équilibre et assurer l'exploitation durable de la
ressource dans la réserve faunique de Matane.
    Dans cette optique, le ministère des Ressources naturelles et de la Faune
(MRNF) demandait de réduire la population d'orignaux de manière à atteindre
une densité de 30 orignaux/10km2. C'est lors d'une séance d'information
publique tenue à Matane le 28 mars 2008, en présence des membres de la
direction régionale du MNRF et du conseil d'administration local (CAL) de la
réserve faunique de Matane, que la Sépaq annonçait un train de mesures visant
à préserver la vitalité du cheptel d'orignaux de la réserve faunique de
Matane.
    Les objectifs de prélèvement pour atteindre les recommandations du
ministère s'établissaient comme suit : en 2008, prélèvement de 250 mâles et de
400 femelles, en 2009 : 300 mâles et 500 femelles et en 2010, 350 mâles et 600
femelles. Ce niveau de prélèvement demeurera en vigueur jusqu'à ce que les
effets escomptés puissent être observés sur le cheptel. Les quotas de chasse
ont été fixés conjointement par le MNRF, la Sépaq et le CAL de la réserve
faunique et sont orientés davantage vers un prélèvement significatif de
femelles, moyen retenu pour diminuer la densité d'orignaux vers la cible
projetée. Concrètement, quatre considérations ont guidé le développement du
plan d'action de la Sépaq : l'atteinte des objectifs sur la population
d'orignaux, l'accessibilité au territoire, les intérêts des chasseurs sportifs
et les demandes provenant du milieu régional. Et, contrairement à certaines
rumeurs véhiculées, il n'y aura aucun changement quant à la longueur des
saisons de chasse.
    Rappelons que ces mesures, qui firent consensus auprès des différentes
instances, auront des retombées économiques fort importantes dans la région.
La Sépaq a d'ailleurs réalisé des investissements supplémentaires d'un
demi-million de dollars pour la construction et la rénovation
d'infrastructures pour les besoins des chasseurs. De plus, la création d'un
"Fonds orignal" de 100 000 $ financé entièrement par la Sépaq servira au suivi
de la dynamique de la population d'orignaux dans la réserve et à la
problématique de son habitat. Un inventaire aérien de la population sera
réalisé d'ici 2015 à même ce fonds pour vérifier l'atteinte de l'objectif de
densité visé.
    -%SU: SPT
    -%RE: 35




Renseignements :

Renseignements: Jean-Charles Morin, Vice-président exploitation faunique
et touristique, (418) 686-4875, morin.jeancharles@sepaq.com; Source: Daniel
Leboeuf, Directeur des communications et des relations publiques, (418)
686-4875, leboeuf.daniel@sepaq.com


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.