Mesures d'atténuation de la congestion : Le taxi collectif : Grand oublié du transport collectif

MONTRÉAL, le 1er sept. 2011 /CNW Telbec/ - « Le taxi collectif doit cesser d'être le grand oublié du transport collectif et être reconnu comme un partenaire dans la mise en place de solutions novatrices pour lutter contre la congestion routière sévère à Montréal », a plaidé la chef de l'Opposition officielle et chef de Vision Montréal, Louise Harel, déplorant le désintérêt de l'administration Tremblay à l'égard de l'industrie du taxi.

« La Société de transport de Montréal (STM) ainsi que l'Agence métropolitaine de transport (AMT) détiennent toutes deux, en vertu de leur loi constituante, le pouvoir réglementaire de conclure avec les titulaires de permis et leurs représentants des ententes de service de transport collectif par taxi », a-t-elle indiqué.

« Il faut une volonté politique claire et du leadership de la part du maire Tremblay et de son comité exécutif pour donner à la direction de la STM le mandat de conclure avec les associations de service, regroupées au sein de la section montréalaise du Comité provincial de concertation et de développement de l'industrie du taxi une offre adéquate et complémentaire de taxi collectif », a déclaré madame Harel, en faisant connaître l'intention de l'Opposition officielle d'introduire cette question si nécessaire lors du prochain conseil municipal.

Une place à part entière pour le taxi collectif
« De nombreuses grandes villes dans le monde ainsi que certaines villes au Québec font déjà une large place aux déplacements par taxi collectif. Dans l'ouest de l'île de Montréal, la STM compte dix services de taxi collectif qui expérimentent plusieurs formules (sur arrêt, à parcours, sur appel) », a-t-elle indiqué.

Rappelons que les élus membres de la Commission municipale sur l'industrie du taxi à Montréal avaient recommandé, dans un rapport unanime rendu public en mars dernier, de faire une plus large place au taxi collectif.

Un réseau de voies réservées qui profite aux taxis
« Le développement annoncé par le ministre des Transports du Québec de 40 kilomètres de voies réservées, qui s'ajoutent au 83 kilomètres déjà existants, profite aussi aux déplacements par taxi, améliore leur efficacité et les rend compétitifs vis-à-vis de l'automobile personnelle. »

« Nous réclamons une offre de taxi collectif comme solution complémentaire, synchronisée, flexible, fiable et  abordable, qui s'ajoute à la série de mesures annoncées la semaine dernière par le ministre Sam Hammad, a expliqué Louise Harel. Il est temps que les 10 000 chauffeurs et les 4 500 titulaires de permis cessent d'être les parents pauvres du transport des personnes à Montréal », a conclu la chef de l'Opposition officielle.

SOURCE VILLE DE MONTREAL - CABINET DE LA CHEF DE L'OPPOSITION OFFICIELLE

Renseignements :

Marie-Hélène d'Entremont
Attachée de presse
Cabinet de la chef de l'Opposition officielle
mh.dentremont-sauve@ville.montreal.qc.ca
Bureau : 514-872-2934
Cell. : 514-247-0446

Profil de l'entreprise

VILLE DE MONTREAL - CABINET DE LA CHEF DE L'OPPOSITION OFFICIELLE

Renseignements sur cet organisme

COMMUNIQUES MONTREAL

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.