Message des travailleurs de l'industrie forestière à Lawrence Cannon - "Un gouvernement conservateur insensible et des travailleurs laissés à eux-mêmes", Dave Coles, président du SCEP



    GATINEAU, QC, le 9 oct. /CNW Telbec/ - Des membres et des dirigeants du
Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier (SCEP) se
déplaceront, ce matin, afin de former un comité d'accueil à l'occasion d'une
visite du ministre conservateur Lawrence Cannon, à l'usine Papier Masson de
Gatineau.
    Les membres du SCEP veulent ainsi rappeler que "le gouvernement
minoritaire de Stephen Harper n'a absolument rien fait pour aider nos membres
et les communautés qui ont été frappées de plein fouet depuis 2 ans par la
crise forestière", a commenté M. Coles. "Au contraire, tout ce que M. Harper
dit, depuis le début de la campagne électorale, c'est que l'économie et les
emplois au Canada vont bien! Qu'ils viennent le dire aux gens en région et il
verra que ça ne va pas bien du tout", a dénoncé M. Coles.

    Aucun soutien significatif

    Le SCEP réclame en vain, depuis des mois et des mois, des mesures
concrètes et musclées afin de venir en aide aux travailleurs et à l'industrie.
"Ce sont des régions entières qui sont affectées par les pertes d'emplois et
l'exode des travailleurs et travailleuses mais pour le gouvernement de
Lawrence Cannon, ça ne semble pas important. Et leur plate-forme dévoilée
mardi n'est pas plus rassurante à cet égard. La seule aide que le gouvernement
a promise, c'est lors du dernier budget avec un programme nettement
insuffisant d'un peu plus de 200 millions de dollars pour le Québec, c'est un
non sens", a pour sa part déclaré Renaud Gagné, vice-président du SCEP-Québec.

    La région de l'Outaouais n'est pas épargnée

    Selon M. Gagné "pour un ministre du gouvernement conservateur dont le
comté est particulièrement touché par la crise forestière et d'autant plus
qu'il est le ministre responsable du Québec, c'est incompréhensible". Dans les
papetières, les scieries et les opérations forestières, la seule région de
l'Outaouais a perdu au-delà de 1000 emplois syndiqués au SCEP au cours des
deux dernières années. M. Gagné se demande dans ce contexte "comment le
gouvernement du ministre Cannon peut nous dire qu'il n'y a pas de problème et
qu'ils en font assez?".

    La population canadienne appui la mise en place de programmes d'aide à
    l'industrie

    Dans un sondage réalisé pour le compte du SCEP, rendu publique mardi
dernier, 60% de la population canadienne est d'accord ou plutôt d'accord avec
de l'aide des gouvernements fédéral et provinciaux afin de contrer les
fermetures et les pertes d'emplois. "Au Québec, cet appui grimpe à près de
74%. Le message est assez clair il me semble. Ce n'est pas en saupoudrant des
sommes d'argent nettement insuffisantes qu'un gouvernement conservateur va
arriver à faire la différence. Et le pire, c'est que l'on a pas encore vécu
toutes les répercussions de la crise financière américaine sur notre
économie", a indiqué M. Coles.

    Une série d'actions s'impose

    Pour les dirigeants syndicaux, il est clair qu'une série de mesures
doivent être prises dont notamment :

    
    - De meilleurs programmes d'aide aux travailleurs âgés afin de permettre
      à ceux qui le peuvent de prendre leur retraite plus tôt;
    - La prolongation des prestations d'assurance-emploi assorties de
      formation professionnelle dans toutes les régions touchées;
    - Une aide pour stabiliser notre système financier afin que les
      forestières puissent bénéficier de tout le crédit dont elles ont
      besoin;
    - Des programmes de recherche et développement et d'aide à l'implantation
      pour les entreprises de deuxième et troisième transformation;
    - Un sommet pan-canadien sur la crise forestière avec tous les
      intervenants concernés.
    

    "Le laisser-faire du gouvernement conservateur est désolant. Alors qu'ils
auraient eu l'occasion de corriger le tir avec leur plate-forme rendue
publique cette semaine, c'est la même attitude passive qui est reprise. Ils
ont rien de neuf à offrir aux 300 000 canadiens et canadiennes dont les
emplois sont directement liés à l'industrie forestière", ont déploré les
dirigeants Coles et Gagné.




Renseignements :

Renseignements: Michelle Walsh, directrice des communications, SCEP,
(613) 230-5200, poste 222; Marie-Andrée L'Heureux, représentante nationale,
SCEP, (514) 916-7373

Profil de l'entreprise

Syndicat canadien des communications, de l'énergie et du papier

Renseignements sur cet organisme

ELECTIONS FEDERALES 2008

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.