Menace d'une autre décote de l'UQAM par Moody's - LE FIASCO LIBERAL PREND DE L'AMPLEUR



    MONTREAL, le 23 sept. /CNW Telbec/ - Le député de Richelieu et
porte-parole du Parti Québécois pour le Conseil du trésor, Sylvain Simard, la
députée de Taillon et porte-parole en matière d'enseignement supérieur, Marie
Malavoy, le député de Sainte-Marie-Saint-Jacques, Martin Lemay, et le député
de Jonquière, Sylvain Gaudreault, estiment que le gouvernement Charest et la
ministre de l'Education, Michelle Courchesne, sont directement responsables de
la nouvelle menace de décote financière qui plane au-dessus de l'UQAM depuis
le début du mois de septembre.
    "La ministre Courchesne a promis en juin dernier de régler la situation
financière de l'UQAM pour la rentrée universitaire. Or, rien n'est encore
réglé et faute d'un plan de redressement, Moody's a modifié la perspective sur
la cote de crédit de l'université, la faisant passer de stable à négative.
Alors que la ministre s'est empressée de travailler à un projet de loi
anti-Fournier qui empêchera dorénavant le gouvernement d'ignorer les gestes
financiers des universités, l'UQAM attend encore du gouvernement les sommes
essentielles à sa survie", a dénoncé Sylvain Simard.
    "Jean-Marc Fournier a ignoré tous les signaux qui lui auraient pourtant
permis de limiter les dégâts dans le dossier de l'îlot Voyageur. Cette
négligence se chiffre en centaines de millions de dollars. Doit-on comprendre
que la ministre Courchesne suit la même logique que son prédécesseur et
qu'elle entend ignorer, à son tour, l'avertissement qui lui est lancé par
Moody's? Ca saute aux yeux : les libéraux cumulent les pertes financières et
ça finira par nous coûter très cher si rien n'est fait", a ajouté le député de
Richelieu.

    La facture aux étudiants?

    De son côté, la députée de Taillon estime que par son laisser-faire,
Michelle Courchesne est en train de causer un tort irréparable à l'UQAM. "La
ministre Courchesne laisse traîner une situation intenable qui entache la
réputation de l'UQAM. Cette année, l'université enregistre déjà une baisse
d'admissions de plus de 1000 étudiants, attribuable directement au fiasco
libéral qui a terni son image", a fait savoir Marie Malavoy.
    "Le Vérificateur général a clairement démontré la responsabilité du
ministre Fournier dans ce dossier mais, en ce moment, les seuls qui paient
pour ce fiasco libéral ce sont les étudiants et les employés de l'UQAM. Que va
faire Michelle Courchesne pour remédier au désastre qu'elle a toléré?", a
conclu Marie Malavoy.
    -%SU: EDU
    -%RE: 40




Renseignements :

Renseignements: Eric Gamache, Attaché de presse, Aile parlementaire du
Parti Québécois, (418) 644-9318


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.