Mémoire du RPM au Fonds des médias du Canada - Faire une place de choix au contenu original audiovisuel et interactif



    MONTREAL, le 9 sept. /CNW Telbec/ - Le Regroupement des producteurs
multimédia (RPM) recommande au Fonds des médias du Canada d'ouvrir la porte à
une production soutenue et conséquente de contenu original, audiovisuel et
interactif, sur les nouvelles plateformes, en permettant ainsi aux nouveaux
médias de continuer à se démarquer des médias traditionnels, notamment la
télévision.
    Dans son mémoire, déposé dans le cadre de la consultation de l'industrie
pour l'établissement du Fonds des médias du Canada (FMC), le RPM propose que
chacun des programmes qui concernent les nouveaux médias (les volets
convergent et expérimental) représente un minimum de 10 % du budget annuel du
FMC, dès avril 2010, et qu'ils atteignent respectivement 20 % des fonds
disponibles dans un horizon de trois ans. Ce qui représenterait une trentaine
de millions par volet la première année et environ 60 millions de dollars en
2013-2014.
    "La consommation de contenu audiovisuel sur diverses plateformes est déjà
une réalité qui, en termes statistiques, justifie amplement que le cinquième
des enveloppes du FMC leur soit alloué", de commenter M. Marc Beaudet,
président du RPM
    Pour le volet dit "expérimental", une désignation qui d'ailleurs rebute
quelque peu les producteurs multimédia, le RPM recommande que 95 % des fonds
soit réservé à des producteurs indépendants. Ce volet, créé sur la base de
l'enveloppe du Fonds des nouveaux médias du Canada - FNMC, devrait également
tenir compte d'enjeux culturels liés aux nouveaux médias et inclure de la
sorte de nouvelles réalités d'expression telle la webtélé et toute autre forme
de contenu original audiovisuel et interactif en émergence. "Cette dimension
est très importante, précise Catalina Briceno, administratrice du RPM. Il faut
absolument s'assurer qu'on laisse une place prépondérante à de nouvelles
approches qui souvent ne cadrent pas avec des programmes aux contours trop
rigides."
    D'un autre côté, le RPM souhaite que le volet expérimental du FMC puisse
reconnaître les succès antérieurs de certains promoteurs actifs dans ce
secteur depuis quelques années déjà. "Il faut trouver une formule simple pour
encourager davantage ceux qui ont démontré dans le passé un savoir-faire en
termes de production et de mise en marché", de s'exprimer Guillaume Aniorté,
vice-président du RPM.
    Le RPM s'est également attardé dans son mémoire sur les enjeux concernent
les entités de diffusion admissibles sur les nouvelles plateformes,
lesquelles, par l'entremise des enveloppes de rendement des télédiffuseurs
(ERT), pourront éventuellement décider des projets convergents qui sont
retenus par le FMC. A cet égard, le RPM croit qu'il faut être en mesure de
trouver une alternative aux diffuseurs télévisuels qui exploitent d'autres
plateformes (un site web notamment). Toute autre entité active sur les
nouvelles plateformes pourrait être admissible si, entre autres choses, elle
démontre qu'elle a une vocation et une approche éditoriale liées à la
diffusion de contenu, culturel ou de divertissement, et qu'elle a une portée
minimale en termes de fréquentation et une relative pérennité dans ses
opérations.
    Le RPM recommande par ailleurs que le financement du FMC dans des projets
du volet convergent puisse atteindre 75 % des devis de production. Sans quoi,
il pourrait s'avérer très difficile de combler le manque à gagner de la part
des autres sources de financement généralement actives dans le secteur (Fonds
Bell, Fonds Quebecor, crédits d'impôt, etc.).

    Le Regroupement des producteurs multimédia "(www.rpm-qc.com)", créé en
2000, représente plus de soixante-dix producteurs actifs en production de
contenu audiovisuel et interactif de commande, de convergence ou original sur
les nouvelles plateformes. Le RPM vise notamment à créer un climat propice au
développement et à la croissance de la production multimédia au Québec. En ce
sens, le RPM fait des représentations actives auprès des gouvernements, gère
des ententes collectives avec les syndicats d'artistes et participe à la
réalisation d'études sur les réalités économiques et d'affaires du secteur.




Renseignements :

Renseignements: Gilbert Ouellette, (514) 813-3586, go@radarmedias.com

Profil de l'entreprise

REGROUPEMENT DES PRODUCTEURS MULTIMEDIA (RPM)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.