Mémoire de la CSQ sur les niveaux de l'immigration - Pour une croissance balisée et prudente de l'immigration

QUÉBEC, le 13 sept. 2011 /CNW Telbec/ - « Depuis que le gouvernement québécois mène des consultations sur les niveaux d'immigration, la CSQ a toujours favorisé une croissance balisée et prudente de l'immigration, estimant que la société québécoise et particulièrement le gouvernement devaient développer les politiques nécessaires pour améliorer notre capacité d'intégration sociale et économique et de rétention des personnes immigrantes », indique Sylvie Simoneau, 2vice-présidente de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ).

Les femmes immigrantes : les oubliées de l'immigration

La CSQ déplore que les documents de consultation sur la planification de l'immigration au Québec pour la période 2012-2015 accordent très peu de place aux femmes immigrantes alors que l'on sait, selon l'Institut de la statistique du Québec, qu'elles ont un taux de chômage plus élevé que les immigrants. Le ministère de l'Immigration et des Communautés culturelles (MICC) accorde peu d'attention à l'analyse différenciée selon les sexes en ce qui concerne les statistiques et la compréhension de la réalité des femmes immigrantes. En conséquence, la spécificité de celles-ci est occultée et les mesures proposées ne permettent pas de corriger les obstacles vécus par ces femmes.

La francisation : un élément d'intégration sociale et économique

Pour la CSQ, la maîtrise du français devrait être au cœur de la stratégie d'immigration. En ce sens, la question du français, langue de travail, est au centre de ses préoccupations et de son action syndicale lorsqu'il s'agit d'intégration en emploi. « Pour nous, s'il est important de recruter des personnes immigrantes francophones, il faut aussi adopter des mesures efficaces pour assurer un bon apprentissage du français à toutes les personnes immigrantes », ajoute Mme Simoneau.

En ce sens, la CSQ est extrêmement préoccupée par la sortie récente des rapports de l'Office québécois de la langue française (OQLF) au sujet de l'évolution de la situation linguistique au Québec, entre autres, par les statistiques indiquant que d'ici 20 ans, les francophones se retrouveront en minorité par rapport aux anglophones et aux allophones sur l'île de Montréal. « Voilà des données qui devraient guider les interventions gouvernementales en matière d'immigration », affirme la 2vice-présidente.

L'immigration n'est pas une panacée aux problèmes de main-d'œuvre

« Il nous semble que c'est faire porter un lourd fardeau à l'immigration que de lui confier la tâche de pourvoir à notre supposée pénurie de main-d'œuvre, d'autant plus que les organismes qui œuvrent à l'intégration en emploi ne bénéficient pas de largesses budgétaires », ajoute Sylvie Simoneau.

Pour la CSQ, ce n'est pas à l'immigration de combler les lacunes liées aux carences en formation professionnelle et technique du Québec. Le MELS a une responsabilité énorme en la matière. À peine 19 % des jeunes de moins de 20 ans entreprennent des études en formation professionnelle. En formation technique, le nombre d'inscriptions ne cesse de diminuer depuis 10 ans, passant de 87 500 en 2000-2001 à 77 000 en 2008-2009. À cela, il faut ajouter que le nombre d'inscriptions en formation continue au collégial a diminué de 66 % depuis 1991, passant de 80 738 inscriptions à 27 788. La principale raison à cette diminution est le mode de financement de ce secteur de l'éducation pourtant névralgique pour relever le défi d'une main-d'œuvre qualifiée. (Réf. : CENTRALE DES SYNDICATS DU QUÉBEC [2011]. Cinq grands défis pour améliorer l'adéquation entre la formation et l'emploi, Québec, printemps.)

La CSQ est d'accord avec les niveaux d'immigration proposés

« En ce qui concerne les niveaux d'immigration, la CSQ appuie l'intention gouvernementale de stabiliser le volume des admissions pendant la période 2012-2015, de manière à ce qu'en fin de période, soit en 2015, la moyenne annuelle des admissions s'établisse à 50 000 personnes. Nous rappelons aussi que nous avons toujours plaidé pour que le Québec puisse obtenir la compétence exclusive sur l'ensemble de son immigration », conclut la représentante de la CSQ.

La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) a présenté son mémoire Pour une croissance de l'immigration balisée, prudente et respectueuse des droits de la personne aux membres de la Commission des relations avec les citoyens dans le cadre des consultations générales et des auditions publiques sur le document de consultation intitulé La planification de l'immigration au Québec pour la période 2012-2015. Vous pouvez retrouver le mémoire de la CSQ sur son site web au www.csq.qc.net.

Voici les principales recommandations de la CSQ :

Recommandations

La CSQ recommande au gouvernement :

  1. De porter une attention particulière à la situation des femmes immigrantes, et ce, sous l'angle de l'analyse différenciée selon les sexes ;
  2. De placer la maîtrise du français au cœur de sa stratégie d'immigration ;
  3. De définir des critères qui permettraient de mieux évaluer les connaissances en français des personnes immigrantes ;
  4. D'évaluer l'impact de l'immigration sur la dynamique démolinguistique du Québec ;
  5. De renforcer les investissements en francisation ;
  6. D'étendre la Charte de la langue française aux entreprises de dix employés et plus et que la loi prévoie des comités locaux de francisation et des ressources financières adéquates ;
  7. D'améliorer l'accès à l'égalité en emploi dans les services publics ;
  8. D'accorder au ministère de l'Immigration et des Communautés culturelles les crédits nécessaires à la poursuite de ses objectifs en matière d'immigration

Profil de la CSQ

La CSQ représente plus de 180 000 membres, dont plus de 100 000 font partie du personnel de l'éducation. Elle est l'organisation syndicale la plus importante en éducation au Québec. La CSQ est également présente dans les secteurs de la santé et des services sociaux, des services de garde, du municipal, des loisirs, de la culture, du communautaire et des communications.

SOURCE CSQ

Renseignements :

Marjolaine Perreault
Attachée de presse, CSQ
Cellulaire : 514 235-5082
Courriel : perreault.marjolaine@csq.qc.net
Twitter : @csq_centrale


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.