Maxime Rémillard, président et chef de la direction - La télévision généraliste pour affirmer notre culture



    MONTREAL, le 19 mai /CNW Telbec/ - Il y a un an, la reprise de TQS
représentait un investissement majeur et un risque important parce que
l'entreprise était en faillite technique. Il fallait regarder la réalité en
face et admettre que le modèle en place était révolu. Nous avons dû prendre
des décisions difficiles qui nous ont valu une tempête dans les médias bien
que plusieurs experts partageaient alors notre analyse.
    Au cours de la dernière année, tous les médias d'information ont traversé
une période difficile qui a remis en question leur audience et leurs modèles
d'affaires.
    Dans un monde où l'information est accessible en tout temps sur Internet
et les chaînes de nouvelles continues, TQS a choisi de miser sur la
participation des citoyens québécois à l'identification et à la communication
des nouvelles qui les concernent.
    TQS a décidé de prioriser le divertissement sous toutes ses formes parce
que la télévision constitue, malgré la multiplication des plateformes de
diffusion, le véhicule privilégié pour produire et financer du contenu de
qualité.
    Bien que l'auditoire soit aujourd'hui plus fragmenté, les grands
rendez-vous télévisuels sont importants pour notre vie collective, qu'ils
soient culturels, sportifs, sociaux ou politiques. Et ces grands rendez-vous
sont principalement offerts par les télévisions généralistes.
    TQS investit plus de 30 millions de dollars par année en développement et
acquisition de productions originales québécoises et canadiennes qui
contribuent au rayonnement de notre culture. En plus de nos 200 employés, ces
investissements assurent des emplois à près d'un millier d'artistes et
d'artisans qui mettent à profit leur créativité, leur talent et leur énergie
dans la réalisation de productions variées auxquelles le public s'identifie.
    Nous investissons dans notre programmation sur une base continue malgré
un contexte économique difficile et nous augmentons nos parts de marché auprès
de notre auditoire cible. TQS demeure la troisième chaîne de télévision
généraliste au Québec, attirant plus de 2,4 millions de téléspectateurs à
chaque semaine.

    Rééquilibrer les règles du jeu

    Les règles actuelles de financement favorisent largement les chaînes
spécialisées et pénalisent lourdement les télévisions généralistes privées qui
ont pourtant des obligations plus coûteuses à assumer. Les chaînes
spécialisées touchent des revenus garantis provenant d'une partie des tarifs
payés par les abonnés au câble ou au satellite, et ce, indépendamment de
l'intérêt que suscitent certaines chaînes auprès des consommateurs. Et elles
touchent aussi des revenus publicitaires.
    Les télédiffuseurs publics ont aussi accès à deux sources de revenus
puisqu'ils reçoivent, à chaque année, des subventions majeures en plus d'avoir
accès aux revenus publicitaires. Seules les télédiffuseurs généralistes privés
n'ont accès qu'à une seule source de revenu : la vente de publicité.
    La marge bénéficiaire des généralistes privées a fondu de 14,5 % à 0 %
entre 2003 et 2008, tandis que celle des chaînes spécialisées a grimpé de 12,6
% à 23,6 % au cours de la même période. Pour les chaînes spécialisées du
Québec, ces droits de distribution leur rapportent plus de 250 millions $ par
année.
    Pourtant, ce sont les chaînes généralistes qui investissent le plus en
programmation et production originale, soit 30% de plus que l'ensemble des
chaînes spécialisées.
    Pour offrir aux citoyens une télévision de qualité, diffusée par une
industrie dynamique, composée de télédiffuseurs qui rivalisent par leur
créativité et leur talent, il faut mettre fin aux distorsions réglementaires
aujourd'hui injustifiées et aux privilèges qui en résultent.
    L'industrie de la télévision est en révolution mais elle demeure un
moteur essentiel pour la culture et la vitalité de notre pays. La production
de contenu original est la pierre angulaire de l'avenir de notre industrie et
du maintien de notre identité nationale.
    Le moment est venu de rééquilibrer les règles du jeu et d'établir un
nouveau partage des revenus de distribution entre tous les diffuseurs de
contenu afin de préserver un minimum de rentabilité, de favoriser une saine
concurrence et de prévenir une concentration excessive des médias, au bénéfice
de la collectivité québécoise et canadienne. Les télédiffuseurs généralistes
ont aussi besoin de mesures ciblées pour favoriser leur présence dans toutes
les régions qu'ils desservent.




Renseignements :

Renseignements: Daniel Granger, ACJ Communication, (514) 840-7990

Profil de l'entreprise

TQS INC.

Renseignements sur cet organisme

Actualités - Médias

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.