Marchés mondiaux CIBC: La qualité des emplois est à la hausse malgré un ralentissement du marché du travail



    TORONTO, le 16 juill. /CNW/ - Banque CIBC (CM aux bourses de Toronto et
de New York) - Marchés mondiaux CIBC constate que le nombre d'employés à temps
plein dans les secteurs bien rémunérés est en progression constante partout au
pays malgré un recul très marqué du nombre global de nouveaux emplois.
    La croissance de l'emploi dans des secteurs tels que les mines, la
distribution des produits agricoles, les services Internet et la fabrication
de boissons, de produits du tabac, ainsi que de produits électroniques et
d'impression est en hausse de 6 % par rapport à l'an dernier. Ce facteur
contribue à une tendance générale à la hausse au chapitre de la qualité des
emplois et des revenus personnels malgré une dégradation des conditions
ailleurs sur le marché du travail, ainsi que le souligne Benjamin Tal,
économiste principal, Marchés mondiaux CIBC, dans son dernier rapport sur
l'indice de la qualité de l'emploi.
    M. Tal remarque en même temps que le nombre d'emplois dans les secteurs
mal rémunérés comme ceux de la réparation et de l'entretien, du vêtement et
des accessoires vestimentaires, a également augmenté, mais de moins de 1 %
pendant la dernière année, aucune augmentation n'étant survenue pendant les
six derniers mois.
    L'indice, qui évalue la qualité des emplois au moyen de facteurs tels que
le nombre des emplois à temps partiel et celui des emplois à temps plein, la
rémunération et les emplois autonomes dans 100 groupes industriels, a terminé
le mois de juin à son niveau le plus élevé en 18 mois et a progressé de 2,4 %
depuis le début de l'année.
    M. Tal souligne aussi que la qualité des emplois progresse alors que le
nombre d'emplois à temps partiel augmente plus rapidement que celui des offres
d'emploi à temps plein, et qu'un ralentissement marqué du marché du travail
s'est produit au cours des trois derniers mois. En moyenne, l'économie crée à
peine 7 500 emplois par mois comparativement à environ 40 000 il y a un an.
    Pourtant, M. Tal déclare que "en dépit de ce sombre tableau, le salaire
hebdomadaire moyen affiche une augmentation étonnante de 4,3 % sur une base
annuelle. C'est presque le double du taux d'inflation." Cette hausse, selon
lui, résulte de la position de négociation des personnes qui occupent des
postes à temps plein hautement spécialisés.
    Le rapport souligne également que, parmi les provinces canadiennes, la
Saskatchewan a devancé l'Alberta pour arriver en tête pour ce qui est de la
qualité des emplois. "Cette amélioration est attribuable à des gains solides
dans les secteurs de l'agriculture, de l'extraction de l'énergie ainsi que de
l'exploration minière et de la mise en valeur de mines, où les bénéfices nets
peuvent se situer de 50 % à 125 % au-dessus de la moyenne des industries",
explique M. Tal.
    Après avoir perdu du terrain pendant la deuxième moitié de 2007, "la
qualité de l'emploi en Ontario s'est améliorée de 4,7 % depuis le début de
l'année", ajoute M. Tal. "Cette tendance semble illogique compte tenu des
difficultés rencontrées par le secteur manufacturier dans cette province. Mais
en y regardant de plus près, on remarque que nombre des emplois perdus l'année
dernière dans ce secteur étaient des emplois mal rémunérés dans les industries
du bois, du vêtement et du textile notamment. Autrement dit, toutes les
industries manufacturières ne sont pas équivalentes, et le fait que des pertes
d'emplois soient prédominantes dans les industries à faible rémunération est,
en fait, un facteur positif pour notre indice de qualité."
    L'indice de la qualité des emplois au Canada est actuellement à son plus
haut niveau depuis décembre 2006, et M. Tal s'attend à ce qu'il demeure élevé.
En conséquence, les pressions salariales vont se poursuivre, dit-il, et ce,
malgré l'affaiblissement du marché du travail. Il ajoute que cette tendance
constituera une nouvelle raison pour la Banque du Canada d'envisager une
hausse de ses taux l'an prochain.
    Vous pouvez consulter la version intégrale de ce rapport de Marchés
mondiaux CIBC à :
    http://research.cibcwm.com/economic_public/download/eqi-cda-20080716.pdf.

    Marchés mondiaux CIBC, division des services bancaires de gros et des
services aux entreprises de la Banque CIBC, offre un éventail de produits de
crédit et de produits des marchés financiers intégrés, de services bancaires
d'investissement et de services de banque d'affaires à ses clients sur les
principaux marchés des capitaux en Amérique du Nord et ailleurs dans le monde.
Nous proposons également des solutions novatrices et des services consultatifs
dans un vaste éventail de secteurs et nous fournissons des études de premier
ordre à notre clientèle d'investisseurs constituée de sociétés, de
gouvernements et d'institutions.




Renseignements :

Renseignements: veuillez communiquer avec Benjamin Tal, économiste
principal, Marchés mondiaux CIBC, au (416) 956-3698, benjamin.tal@cibc.ca, ou
avec Tom Wallis, Communications et affaires publiques, au (416) 980-4048,
kevin.dove@cibc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.