Marchés mondiaux CIBC abaisse ses cibles pour les titres pétroliers et le TSX en raison du ralentissement de la croissance mondiale et des pressions à la vente



    TORONTO, le 10 sept. /CNW/ - Banque CIBC (CM aux bourses de Toronto et de
New York) - L'économie mondiale peut ralentir, mais elle devrait demeurer
au-dessus des niveaux qui ont déclenché les récessions précédentes dans le
secteur des marchandises, selon un nouveau rapport de Marchés mondiaux CIBC.
    "L'Europe étant en récession et les économies du Japon et des Etats-Unis
étant sur la corde raide, la perspective de croissance mondiale est plus
faible qu'elle ne l'a été depuis des années. Cependant, elle est loin d'être
aussi sombre que ne le laissent croire les titres du secteur des ressources
qui sont en dégringolade", souligne Jeff Rubin, économiste en chef et stratège
en chef, Marchés mondiaux CIBC, dans son dernier rapport sur les perspectives
stratégiques des portefeuilles canadiens.
    "Nos propres prévisions de 3,7 % de croissance du PIB mondial pour cette
année et de 3,9 % pour l'an prochain impliquent un rendement plus solide que
les hausses de 2 % à 2,5 % qui ont déclenché les deux dernières récessions
dans le secteur des marchandises en 1998 et en 2001", affirme M. Rubin. "Comme
ce fut le cas pendant la récession de 2001, la Chine a été peu touchée par la
récession aux Etats-Unis, et les autres géants émergents comme la Russie,
l'Inde et le Brésil ne devraient pas l'être non plus."
    Cependant, les perspectives de croissance mondiale sombres et les
pressions à la vente sur les marchés sont suffisamment importantes pour que M.
Rubin adopte une position prudente quant à son portefeuille-titres modèle. Il
a revu à la baisse sa cible de fin d'exercice pour l'indice composé TSX, la
faisant passer de 14 300 à 13 000 et réduit sa cible pour 2009 de 15 250 à
14 000. "Nos cibles impliquent un rendement total annuel légèrement négatif
pour le TSX cette année, mais un rendement plus habituel pour l'an prochain."
    M. Rubin conserve la "pondération selon l'indice" par rapport à
l'exposition des marchés financiers en général, mais il réduit de 2,5 points
de pourcentage sa position de "surpondération" en ce qui concerne les titres
du secteur de l'énergie. Ce changement "reconnaît que les prix du pétrole sont
susceptibles de faire traîner nos cibles précédentes encore pour un an ou
deux" dans le contexte d'une croissance mondiale plus faible. "La majeure
partie du récent déclin dans les prix du pétrole devrait se renverser dans les
six prochains mois, mais nous abaissons notre cible de 2009 pour le brut à 130
$ US le baril, alors qu'elle était de 150 $ US." Pour cette année, nous avons
également revu à la baisse la cible du prix du pétrole, la faisant passer de
125 $ US le baril à 115 $ US.
    M. Rubin a également abaissé ses cibles en ce qui concerne le gaz naturel
à une moyenne de 9 $ US/million BTU pour cette année et à 10 $ US pour 2009,
alors qu'elles étaient respectivement de 11 $ US et de 13 $ US. La nouvelle
cible reflète une hausse de 8 % de la production intérieure des Etats-Unis.
    La pondération retirée du secteur de l'énergie est allée au secteur
financier, ce qui porte le portefeuille de M. Rubin à une pleine pondération
du marché dans ce secteur. "Le système financier mondial doit encore affronter
des vents contraires, mais certaines des craintes les plus profondes sont
graduellement apaisées." Les mesures de raffermissement de la confiance prises
par le Trésor (américain) consistant à soutenir Freddie et Fannie à bref délai
aideront les joueurs canadiens avec l'actif des prêts hypothécaires aux
Etats-Unis. Les résultats des banques canadiennes pour le troisième trimestre
ont en général été suffisamment encourageants pour leur permettre de faire des
progrès subséquents dans l'établissement de dettes à long terme et de
capital-actions privilégié largement souhaités", a expliqué M. Rubin.
    La possibilité que l'inflation aux Etats-Unis soit un problème plus
important que ce qu'on croit généralement pourrait obliger la Réserve fédérale
américaine à être plus agressive que les autres banques centrales dans les
prochains mois, selon M. Rubin. "Cela suscite des risques appréciables pour
les marchés des instruments à taux fixe." Résultat : le portefeuille modèle
conserve deux points de "sous-pondération" dans les obligations, annulés par
une position "surpondérée" en espèces.
    Il y a un mois, M. Rubin a adopté une position neutre pour les métaux de
base, citant les risques associés à ces titres dans une économie mondiale en
ralentissement. Par contre, il conserve la "surpondération" pour la potasse et
les produits d'engrais. "Les aliments constituent une marchandise essentielle
sans égard aux perspectives de croissance. Les évaluations semblent réduire le
prix de la potasse bien en deçà des niveaux actuels dans la foulée de la
récente correction", a-t-il déclaré.
    M. Rubin ajoute que les producteurs d'or, ainsi que le lingot, devraient
également profiter d'un relâchement partiel de la récente surévaluation du
billet vert. Par conséquent, il conserve la "surpondération" dans ce secteur
également.

    Vous pouvez consulter le rapport intégral de Marchés mondiaux CIBC à   
l'adresse : http://research.cibcwm.com/economic_public/download/pssep08.pdf

    Marchés mondiaux CIBC, division des services bancaires de gros et des
services aux entreprises de la Banque CIBC, offre un éventail de produits de
crédit et de produits des marchés financiers intégrés, de services bancaires
d'investissement et de services de banque d'affaires à ses clients sur les
principaux marchés des capitaux en Amérique du Nord et ailleurs dans le monde.
Nous proposons également des solutions novatrices et des services consultatifs
dans un vaste éventail de secteurs et nous fournissons des études de premier
ordre à notre clientèle d'investisseurs constituée de sociétés, de
gouvernements et d'institutions.




Renseignements :

Renseignements: Jeff Rubin, économiste en chef et stratège en chef,
Marchés mondiaux CIBC, au (416) 594-7357, jeff.rubin@cibc.ca, ou avec Tom
Wallis, Communications et affaires publiques CIBC, au (416) 980-4048,
tom.wallis@cibc.ca


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.