Manuvie déclare ses résultats de 2010 selon les Normes internationales d'information financière

    <<
    en dollars canadiens,
    sauf indication contraire            TSX/NYSE/PSE: MFC        SEHK: 945
    >>

TORONTO, le 14 avr. /CNW/ - La Société Financière Manuvie ("SFM") a annoncé aujourd'hui qu'elle appliquait pour la première fois les Normes internationales d'information financière ("IFRS"), qui ont remplacé les principes comptables généralement reconnus ("PCGR")(1) du Canada, à compter du 1er janvier 2011. Manuvie préparera son premier jeu d'états financiers selon les IFRS pour le premier trimestre clos le 31 mars 2011 et inclura des informations financières comparatives pour 2010.

Les renseignements suivants sont présentés afin de permettre aux utilisateurs des états financiers de mieux comprendre l'incidence de la première application des IFRS sur les états financiers consolidés comparatifs à jour de 2010 de la SFM. Ces renseignements reflètent les choix en matière de première application et de méthodes comptables faits par la Société et doivent être lus avec la note 2 - Modifications futures de conventions comptables et de la présentation de l'information financière de nos états financiers consolidés de notre rapport annuel de 2010 disponible sur notre site Web à l'adresse www.manuvie.com.

    <<
    ------------------------
    (1) Dans le présent communiqué, les mentions PCGR du Canada renvoient aux
        PCGR du Canada avant l'adoption des IFRS.
    >>

Incidence des IFRS sur les indicateurs clés de performance

Comme il a été mentionné précédemment dans notre rapport de gestion, la première application des IFRS n'a pas eu une incidence importante sur le bénéfice net (résultat net, selon les IFRS) attribué aux actionnaires en 2010, à l'exception d'une charge additionnelle pour dépréciation de l'écart d'acquisition (perte de valeur additionnelle du goodwill, selon les IFRS) au troisième trimestre de 2010.

    <<
    -------------------------------------------------------------------------
    (en millions de $     2010       2010       2010       2010     Exercice
     CA, non audité)       T4         T3         T2         T1        2010
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribué
     (perte nette imputée)
     aux actionnaires
     selon les PCGR du
     Canada               1 794 $     (947)$   (2 378)$    1 140 $    (391)$
    -------------------------------------------------------------------------
    Ajustements nets
     selon les IFRS
     (compte non tenu
     de la perte de
     valeur du goodwill)      2        (11)       (56)        84         19
    -------------------------------------------------------------------------
    Perte de valeur
     additionnelle du
     goodwill selon les
     IFRS                     -     (1 291)         -          -     (1 291)
    -------------------------------------------------------------------------
    Résultat net attribué
     (perte nette
     imputée) aux
     actionnaires selon
     les IFRS             1 796 $   (2 249)$   (2 434)$    1 224 $   (1 663)$
    -------------------------------------------------------------------------
    >>

Comme mentionné dans nos rapports de gestion du troisième et du quatrième trimestre de 2010, l'adoption des IFRS a donné lieu à une perte de valeur totale du goodwill de 3 064 millions de dollars, imputable comme suit :

    <<
    - Assurance - É.-U. (1 461 millions de dollars);
    - Gestion de patrimoine - É.-U. (1 453 millions de dollars);
    - Division canadienne (150 millions de dollars).
    >>

La perte de valeur totale selon les IFRS a été répartie entre le bilan d'ouverture en IFRS au 1er janvier 2010 (734 millions de dollars) et les résultats comparatifs en IFRS (2 330 millions de dollars) du troisième trimestre de 2010 de la Société, compte tenu des faits et circonstances au cours des périodes respectives qui ont donné lieu à la perte de valeur. La perte de valeur selon les IFRS du troisième trimestre a été supérieure de 1291 millions de dollars à celle de 1 039 millions de dollars constatée selon les PCGR du Canada.

La perte de valeur plus élevée selon les IFRS découlait de l'exigence de faire un test de dépréciation du goodwill à l'échelle des unités génératrices de trésorerie, un niveau plus fragmenté que selon les PCGR du Canada. Cette perte de valeur sans effet sur la trésorerie comptabilisée dans notre secteur Services généraux et autres n'a pas d'incidence sur les fonds propres réglementaires puisque le goodwill est exclu de notre ratio du montant minimal permanent requis pour le capital et l'excédent ("MMPRCE").

Compte non tenu de la perte de valeur du goodwill, les autres différences cumulatives dans le résultat selon les IFRS pour 2010 s'élevaient à 19 millions de dollars et sont décrites ci-après à la section "Ajustements du résultat selon les IFRS".

Ajustements du résultat selon les IFRS

Le sommaire des diverses incidences découlant de l'adoption des IFRS sur le résultat net attribué aux actionnaires en 2010 est présenté ci-après :

    <<
    (en millions de       2010       2010       2010       2010     Exercice
     $ CA, non audité)     T4         T3         T2         T1        2010
    -------------------------------------------------------------------------
    Bénéfice net attribué
     (perte nette imputée)
     aux actionnaires
     selon les PCGR du
     Canada               1 794 $     (947)$   (2 378)$    1 140 $     (391)$
    Ajustements des
     placements :
      Différences
       d'évaluation des
       placements            36        135        (37)       (30)       104
      Variations des
       provisions techniques
       liées aux variations
       des placements       (85)      (122)        33         55       (119)
    Ajustements
     actuariels :
      Classement des
       produits et dérivés
       incorporés            80         35        (72)        10         53
    Ajustements de
     consolidation            -        (35)         4         28         (3)
    Ajustements de la
     Société :
      Autres
       ajustements          (17)       (10)         4         85         62
      Différences
       comptables à l'égard
       de l'impôt sur le
       résultat             (24)        (7)         1          4        (26)
      Participations ne
       donnant pas le
       contrôle              (4)         1        (19)         3        (19)
    Ajustements de l'impôt
     sur le résultat sur
     les éléments
     ci-dessus               16         (8)        30        (71)       (33)
    -------------------------------------------------------------------------
    Total des ajustements
     selon les IFRS
     (compte non tenu
     du goodwill)             2 $      (11)$      (56)$       84 $       19 $
    Perte de valeur
     additionnelle du
     goodwill selon les
     IFRS                     -      (1 291)        -          -     (1 291)
    -------------------------------------------------------------------------
    Résultat net attribué
     (perte nette imputée)
     aux actionnaires
     selon les IFRS       1 796 $    (2 249)$  (2 434)$    1 224 $   (1 663)$
    -------------------------------------------------------------------------
    -------------------------------------------------------------------------
    >>

Ajustements des placements

Différences d'évaluation des placements - Il existe des différences d'évaluation entre les PCGR du Canada et les IFRS pour certaines catégories de placements. Selon les PCGR du Canada, les immeubles sont comptabilisés selon une valeur qui tend vers la valeur marchande, les gains et pertes réalisés étant différés et amortis. Selon les IFRS, la Société a choisi d'évaluer les immeubles à la juste valeur, à l'exception de ceux occupés par leur propriétaire qui sont comptabilisés au coût après amortissement. Les actifs liés à l'agriculture et les placements en titres de sociétés fermées sont évalués à la juste valeur selon les IFRS tandis que selon les PCGR du Canada, les actifs liés à l'agriculture sont comptabilisés selon une valeur qui tend vers la valeur marchande et les placements en titres de sociétés fermées sont évalués au coût historique. Selon les IFRS, les pertes de valeur des titres disponibles à la vente sont constatées lorsque les diminutions de la valeur comptable sont importantes ou prolongées, sans égard aux prévisions de recouvrement futur de la valeur comptable. Selon les PCGR du Canada, la prise en compte du recouvrement futur est autorisée, ce qui donne lieu à une perte de valeur additionnelle selon les IFRS. Les obligations liées à la mise hors service d'immobilisations rattachées aux placements dans des actifs pétroliers et gaziers sont évaluées au moyen d'un taux d'actualisation sans risque selon les IFRS comparativement à un taux rajusté en fonction du risque selon les PCGR du Canada. Selon les PCGR du Canada, certains coûts internes engagés pour le montage des prêts octroyés par Banque Manuvie sont inclus à titre d'ajustement de la valeur comptable du prêt et sont passés en résultat sur la durée réelle du prêt ou de la créance hypothécaire. Selon les IFRS, ces coûts internes sont passés en charges lorsqu'ils sont engagés. De plus, certaines relations de couverture selon les PCGR du Canada pourraient ne pas répondre aux conditions requises pour appliquer la comptabilité de couverture selon les IFRS, ou nécessiteront une modification de l'évaluation de l'efficacité ou de la valeur. Enfin, certaines créances hypothécaires de véhicules de titrisation tiers ne sont pas comptabilisées selon les PCGR du Canada, tandis que selon les IFRS, elles sont constatées à titre d'emprunts garantis.

Incidence des variations de la valeur comptable des placements qui soutiennent les provisions techniques - À l'adoption des IFRS et jusqu'à ce que la nouvelle norme IFRS portant sur les contrats d'assurance entre en vigueur, les exigences des PCGR du Canada à l'égard de l'évaluation des passifs d'assurance seront maintenues. En vertu des PCGR du Canada, l'évaluation des passifs d'assurance est fondée sur les flux de trésorerie tirés du passif projeté de même que sur les primes futures estimatives et le revenu de placement net tiré des actifs détenus pour soutenir ces passifs. Des variations de la valeur comptable des actifs soutenant les passifs d'assurance qui ne découlent pas de variations des flux de trésorerie futurs prévus sont compensées par une variation correspondante des passifs d'assurance.

Ajustements actuariels :

Selon les IFRS, la définition de contrats d'assurance englobe les contrats qui ont un important risque d'assurance, tandis que la définition en vertu des PCGR du Canada se fonde sur la forme du contrat. Certains contrats qui ne satisfont pas à l'heure actuelle aux conditions sont évalués comme passifs financiers au coût après amortissement ou à la juste valeur selon les IFRS. De plus, pour les passifs financiers évalués au coût après amortissement, les frais d'acquisition qui n'étaient pas considérés comme des coûts supplémentaires à l'émission des passifs financiers sont passés en charges lorsqu'ils sont engagés en vertu des IFRS. Auparavant, ces frais étaient compris dans la valeur comptable des obligations liées aux titulaires de contrats en vertu des PCGR du Canada.

Certains contrats d'assurance comprennent des dérivés incorporés qui sont présentés séparément dans les autres actifs ou les autres passifs, et sont évalués à la juste valeur selon les IFRS, et les variations de la juste valeur sont portées en résultat.

Ajustements de consolidation :

Certains placements en titres de sociétés fermées et véhicules de financement qui n'étaient pas consolidés pas selon les PCGR du Canada le sont selon les IFRS.

Ajustements de la Société :

Ajustements - Il existe plusieurs autres différences entre les PCGR du Canada et les IFRS à l'égard de l'évaluation de divers actifs et passifs. Selon les IFRS, les placements dans des baux adossés sont évalués comme des contrats de location-acquisition (location-financement, selon les IFRS), le revenu étant comptabilisé selon un taux de rendement constant. Selon les PCGR du Canada, il y a une norme précise pour les baux adossés et le revenu est comptabilisé selon le rendement effectif. De plus, les IFRS exigent l'utilisation de la méthode d'acquisition graduelle des droits pour les attributions fondées sur les actions dont les droits sont acquis par versements tout au long de la période d'acquisition des droits, par opposition à la comptabilisation linéaire appliquée selon les PCGR du Canada. Enfin, selon les IFRS, il y a des différences dans le calcul de la charge au titre des régimes de retraite, y compris les hypothèses relatives au rendement des actifs du régime et au traitement de la liquidation ou de la réduction du régime et le coût des services passés.

Différences comptables à l'égard de l'impôt sur le résultat - Il existe différents seuils pour la comptabilisation de passifs d'impôts incertains qui ont accru le passif d'impôt et la charge d'impôt de la Société selon les IFRS.

Goodwill :

Comme il est mentionné précédemment, le test de dépréciation du goodwill d'une unité génératrice de trésorerie selon les IFRS est réalisé à un niveau plus fragmenté que selon les PCGR du Canada, ce qui a donné lieu à une perte de valeur à la date de transition aux IFRS au 1er janvier 2010 et au troisième trimestre de 2010, et pourrait entraîner une perte de valeur additionnelle dans l'avenir.

L'incidence de l'adoption des IFRS sur les capitaux propres en 2010 s'établissait comme suit :

    <<
    -------------------------------------------------------------------------
    (en millions de      31 déc.   30 sept.   30 juin    31 mars   1er janv.
     $ CA, non audité)    2010       2010       2010       2010       2010
    -------------------------------------------------------------------------
    Capitaux propres
     selon les PCGR du
     Canada              26 714 $   25 923 $   27 713 $   29 238 $   28 827 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Ajustements selon
     les IFRS            (2 471)    (2 503)    (1 242)    (1 273)    (1 436)
    -------------------------------------------------------------------------
    Capitaux propres
     selon les IFRS      24 243 $   23 420 $   26 471 $   27 965 $   27 391 $
    -------------------------------------------------------------------------
    >>

Nous devions préparer un bilan d'ouverture en IFRS au 1er janvier 2010, date de la transition aux IFRS, ce qui constituait le point de départ pour la préparation de notre information financière selon les IFRS. Tout écart entre la valeur comptable des actifs, des passifs et des fonds propres établi selon les PCGR du Canada et les IFRS, au 1er janvier 2010, est reflété dans le solde d'ouverture des résultats non distribués.

Les capitaux propres d'ouverture selon les IFRS au 1er janvier 2010 s'élevaient à 27 391 millions de dollars comparativement à 28 827 millions de dollars selon les PCGR du Canada. La diminution de 1 436 millions de dollars découlait principalement de la perte de valeur du goodwill au moment de la transition aux IFRS susmentionnée, d'ajustements aux placements dans des baux adossés et de certaines différences comptables à l'égard de l'impôt sur le résultat présentées ci-après. Les autres ajustements aux capitaux propres d'ouverture ne sont pas considérés comme importants dans leur ensemble.

Selon les IFRS, les placements dans des baux adossés sont évalués comme des contrats de location-financement, le revenu étant comptabilisé selon un taux de rendement constant. En vertu des PCGR du Canada, il y a une norme comptable précise pour les baux adossés et le revenu a été comptabilisé selon le rendement effectif. La transition aux IFRS a eu comme incidence une diminution de la valeur comptable de ces placements de 472 millions de dollars et leur reclassement de placements en titres de sociétés fermées à autres placements. L'actif d'impôt différé associé de 182 millions de dollars a découlé de la diminution de la valeur comptable de l'actif, ce qui a entraîné une baisse nette des capitaux propres de 290 millions de dollars.

Des différences dans la comptabilisation de l'impôt sur le résultat selon les IFRS, y compris la constitution d'un passif additionnel pour des positions fiscales incertaines attribuable à des différences dans les seuils de constatation selon les IFRS, ont donné lieu à une diminution des capitaux propres d'ouverture de 159 millions de dollars.

Les différences quant aux capitaux propres des autres trimestres de 2010 étaient principalement attribuables au bilan d'ouverture selon les IFRS, aux différences dans le cumul des autres éléments du résultat étendu ainsi qu'aux différences dans le résultat susmentionnées.

Nos indicateurs clés de performance fondés sur les résultats en IFRS pour l'exercice 2010 se présentent comme suit :

    <<
    -------------------------------------------------------------------------
    Indicateurs clés
     de performance       2010       2010       2010       2010     Exercice
     (non audité)          T4         T3         T2         T1        2010
    -------------------------------------------------------------------------
    Résultat de base par
     action ordinaire      1,00 $    (1,28)$    (1,39)$     0,68 $    (0,99)$
    -------------------------------------------------------------------------
    Résultat de base par
     action ordinaire en
     devises constantes(1) 1,01 $    (1,29)$    (1,42)$     0,68 $    s.o.(2)
    -------------------------------------------------------------------------
    Résultat dilué par
     action ordinaire      0,96 $    (1,28)$    (1,39)$     0,66 $    (0,99)$
    -------------------------------------------------------------------------
    Rendement des capitaux
     propres attribuables
     aux porteurs d'actions
     ordinaires(3)
     (annualisé)           32,1 %    (39,4)%    (39,3)%     19,1 %     (7,3)%
    -------------------------------------------------------------------------
    Valeur comptable par
     action ordinaire     12,84 $    12,41 $    14,18 $    15,07 $    12,84 $
    -------------------------------------------------------------------------
    (1) Les devises constantes sont une mesure non conforme aux PCGR. Voir la
        section "Rendement et mesures financières non conformes aux PCGR" ci-
        après.
    (2) L'information en devises constantes pour l'exercice entier n'est pas
        présentée étant donné que les résultats de l'exercice 2009 ne sont
        pas préparés selon les IFRS.
    (3) Le rendement des capitaux propres attribuables aux porteurs d'actions
        ordinaires est une mesure non conforme aux PCGR. Voir la section
        "Rendement et mesures financières non conformes aux PCGR" ci-après.
    >>

Certaines actions privilégiées convertibles et débentures émises par la SFM contiennent des caractéristiques qui permettent au porteur de convertir leurs titres en actions ordinaires dans certaines circonstances. Selon les IFRS, ces instruments financiers doivent être pris en compte dans le calcul du résultat dilué par action, indépendamment de la probabilité de conversion. Selon les PCGR du Canada, la prise en compte ou non de ces instruments dans le calcul du résultat dilué par action est déterminée en fonction de l'expérience et de l'éventualité que ces instruments soient réglés en espèces plutôt qu'en actions. L'incidence de la prise en compte de ces instruments financiers dans le calcul du résultat dilué par action a donné lieu à une réduction de respectivement deux cents et cinq cents pour le premier et le quatrième trimestre de 2010, en comparaison d'un résultat dilué par action pour les mêmes périodes selon les PCGR du Canada.

Incidences prévues de l'adoption des IFRS sur les fonds propres réglementaires

Selon la ligne directrice du Bureau du surintendant des institutions financières à l'égard de la transition vers les IFRS, l'incidence de l'adoption des IFRS sur les fonds propres disponibles est en grande partie intégrée progressivement sur huit trimestres à compter du premier trimestre de 2011. L'incidence sur les fonds propres requis n'est pas assujettie aux règles de l'intégration progressive. L'adoption des IFRS devrait initialement abaisser le ratio du MMPRCE de La Compagnie d'Assurance-Vie Manufacturers ("Manufacturers") d'environ trois points à compter du premier trimestre de 2011 et d'environ six points au cours de la période de transition d'une durée de deux ans se terminant à la fin du quatrième trimestre de 2012. Le ratio du MMPRCE de Manufacturers selon les PCGR au 31 décembre 2010 était de 249 % et devrait s'établir à environ 246 % selon les IFRS au 1er janvier 2011.

Modifications à la présentation de l'information sectorielle

À compter du premier trimestre de 2011, nous n'attribuerons plus les gains et les pertes liés aux placements et au marché à nos secteurs selon la méthode de la fusion d'intérêts communs. Par le passé, ces gains et pertes étaient accumulés dans deux comptes, assurance et gestion de patrimoine, puis répartis au prorata entre les secteurs en fonction de leurs provisions mathématiques respectives. À compter de 2011, parallèlement aux mesures prises pour réduire le risque de taux d'intérêt et le risque lié aux capitaux propres, la Société ne surveille plus les actifs et l'exposition connexe aux risques selon la méthode de la fusion d'intérêts communs, mais surveille plutôt le rendement de chaque unité administrative d'après l'incidence directe des intérêts et du rendement des placements en actions d'une unité administrative particulière. Cette modification doit être appliquée rétroactivement à nos résultats sectoriels pour l'exercice 2010. Elle n'a pas eu d'incidence sur le résultat net consolidé ni sur le bilan consolidé de la Société. Les incidences cumulatives de l'adoption des IFRS et de l'élimination de l'approche regroupée pour l'attribution des résultats de placement pour tout l'exercice 2010 sont présentées sommairement ci-après :

    <<
    -------------------------------------------------------------------------
    Pour l'exercice clos le
    31 décembre 2010                                              Gestion du
    (en millions de $ CA, non                          Assurance  patrimoine
    audité)                           Asie     Canada   - É.-U.     - É.-U.
    -------------------------------------------------------------------------
    Résultat net attribué (perte
     nette imputée) aux
     actionnaires selon les PCGR
     du Canada                         623 $      950 $      (16)$      775 $
    -------------------------------------------------------------------------
    Élimination de l'approche
     regroupée pour l'attribution
     des résultats de placement         71        161       (292)        80
    -------------------------------------------------------------------------
    Ajustements selon les IFRS          18        (26)        10         27
    -------------------------------------------------------------------------
    Résultat net attribué (perte
     nette imputée) aux
     actionnaires selon les IFRS       712 $    1 085 $     (298)$      882 $
    -------------------------------------------------------------------------


    --------------------------------------------------------------
    Pour l'exercice clos le
    31 décembre 2010                          Services
    (en millions de $ CA, non                 généraux
    audité)                      Réassurance  et autres    Total
    --------------------------------------------------------------
    Résultat net attribué (perte
     nette imputée) aux
     actionnaires selon les PCGR
     du Canada                         183 $   (2 906)$     (391)$
    --------------------------------------------------------------
    Élimination de l'approche
     regroupée pour l'attribution
     des résultats de placement         21        (41)         -
    --------------------------------------------------------------
    Ajustements selon les IFRS           -     (1 301)    (1 272)
    --------------------------------------------------------------
    Résultat net attribué (perte
     nette imputée) aux
     actionnaires selon les IFRS       204 $   (4 248)$   (1 663)$
    --------------------------------------------------------------
    >>

Les données statistiques de l'exercice 2010 mises à jour reflétant les modifications susmentionnées sont disponibles sur le site Web de la Financière Manulife à l'adresse www.manuvie.com/rapportstrimestriels.

RENDEMENT ET MESURES NON CONFORMES AUX PCGR

Nous utilisons diverses mesures financières non conformes aux PCGR pour évaluer la performance de la Société dans son ensemble et pour évaluer chacune de ses exploitations. Ces mesures incluent le rendement des capitaux propres attribuables aux porteurs d'actions ordinaires et les indicateurs en devises constantes. Les mesures financières non conformes aux PCGR ne sont pas définies dans les PCGR; on ne peut donc pas les comparer aux mesures semblables utilisées par d'autres émetteurs. Par conséquent, ces mesures ne doivent pas être utilisées seules ou en remplacement d'autres données financières préparées selon les PCGR.

Le rendement des capitaux propres attribuables aux porteurs d'actions ordinaires est une mesure de la rentabilité qui présente le résultat net disponible pour les porteurs d'actions ordinaires exprimé en pourcentage du capital déployé pour enregistrer le résultat. La Société calcule le rendement des capitaux propres à l'aide de la moyenne des capitaux propres attribuables aux porteurs d'actions ordinaires, à l'exclusion du cumul des autres éléments du résultat global sur les titres disponibles à la vente et les couvertures de flux de trésorerie.

    <<
    Rendement des capitaux propres attribuables aux porteurs d'actions
    ordinaires (mis à jour pour l'adoption des IFRS)
    -------------------------------------------------------------------

                                                                   Exercice
    (en millions                Résultats trimestriels              clos en
     de $ CA)             T4 10      T3 10      T2 10      T1 10       2010
    -------------------------------------------------------------------------
    Résultat net
      attribué (perte
      nette imputée)
      aux actionnaires    1 796     (2 249)    (2 434)     1 224     (1 663)
    -------------------------------------------------------------------------
    Dividendes sur
     actions privilégiées   (20)       (19)       (20)       (20)       (79)
    -------------------------------------------------------------------------
    Résultat net
     attribuable (perte
     nette imputable)
     aux actionnaires     1 776     (2 268)    (2 454)     1 204     (1 742)
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde d'ouverture
     du total de l'avoir
     disponible pour les
     porteurs d'actions
     ordinaires          21 998     25 049     26 543     25 969     25 969

    Solde de fermeture
     du total de l'avoir
     disponible pour les
     porteurs d'actions
     ordinaires          22 821     21 998     25 049     26 543     22 821
    -------------------------------------------------------------------------
    Total moyen pondéré
     de l'avoir
     disponible pour
     les porteurs
     d'actions
     ordinaires          22 410     23 523     25 796     26 256     24 497
    -------------------------------------------------------------------------
    Solde d'ouverture
     du cumul des
     autres éléments
     du résultat
     global sur les
     titres disponibles
     à la vente et les
     couvertures de
     flux de trésorerie     584        811        704        641        641

    Solde de clôture du
     cumul des autres
     éléments du résultat
     global sur les
     titres disponibles
     à la vente et les
     couvertures de flux
     de trésorerie          278        584        811        704        278
    -------------------------------------------------------------------------
    Ajustement au titre
     de la moyenne du
     cumul des autres
     éléments du résultat
     global                (431)      (697)      (757)      (672)      (640)
    -------------------------------------------------------------------------
    Total moyen pondéré
     de l'avoir disponible
     pour les porteurs
     d'actions ordinaires,
     déduction faite de
     l'ajustement de la
     moyenne du cumul des
     autres éléments du
     résultat global     21 979     22 826     25 039     25 584     23 857
    -------------------------------------------------------------------------

    Rendement des
     capitaux propres
     fondé sur le total
     moyen pondéré de
     l'avoir disponible
     pour les porteurs
     d'actions
     ordinaires
     (annualisé)           31,4 %    (38,3)%    (38,2)%     18,6 %     (7,1)%

    Rendement des
     capitaux propres
     fondé sur le total
     moyen pondéré de
     l'avoir disponible
     pour les porteurs
     d'actions ordinaires,
     déduction faite de
     l'ajustement de la
     moyenne du cumul des
     autres éléments du
     résultat global
     (annualisé)          32,1 %     (39,4)%    (39,3)%     19,1 %     (7,3)%
    -------------------------------------------------------------------------
    >>

La Société se sert également de mesures du rendement financier préparées en devises constantes, qui excluent l'incidence de la variation des taux de change et qui constituent des mesures non conformes aux PCGR. Les montants présentés pour le trimestre en devises constantes sont calculés, le cas échéant, en fonction des taux de change en vigueur à la date du compte de résultat et du bilan pour le premier trimestre de 2010.

Mise en garde au sujet des déclarations prospectives

Le présent document contient des déclarations prospectives au sens des règles d'exonération des lois provinciales canadiennes sur les valeurs mobilières et de la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis. Les déclarations prospectives du présent document portent notamment sur la diminution du ratio du MMPRCE de Manufacturers à compter de 2011 en raison de l'adoption des IFRS. Les déclarations prospectives du présent document portent aussi notamment sur nos objectifs, nos buts, nos stratégies, nos intentions, nos projets, nos convictions, nos attentes et nos estimations. Elles se caractérisent habituellement par l'emploi de termes tels "pouvoir", "devoir", "probable", "soupçonner", "perspectives", "s'attendre à", "entendre", "estimer", "prévoir", "croire", "projeter", "objectif", "chercher à", "viser", "continuer" ou "s'efforcer" (ou de leur forme négative) et par l'emploi du conditionnel, ainsi que de mots et expressions semblables, et elles peuvent inclure des énoncés relatifs aux résultats futurs possibles ou présumés de la Société. Bien que, selon nous, les prévisions ainsi exprimées soient raisonnables, le lecteur ne devrait pas s'appuyer indûment sur les déclarations prospectives en raison des incertitudes et des risques inhérents qu'elles supposent, ni les interpréter comme une quelconque confirmation des attentes des marchés ou des analystes. Les déclarations prospectives étant fondées sur des hypothèses ou des facteurs importants, y compris les incidences prévues de l'adoption des IFRS susmentionnées, les résultats réels peuvent être très différents des résultats qu'elles expriment explicitement ou implicitement. Parmi les facteurs importants susceptibles d'entraîner un écart notable entre les résultats réels et les attentes exprimées, notons, entre autres, les changements de méthodes comptables; la perte de valeur du goodwill ou des immobilisations incorporelles ou la constitution de provisions pour réduction de valeur des actifs d'impôt différé; l'exactitude des estimations relatives à la morbidité à long terme; le comportement et le décès des titulaires de contrat; et l'exactitude des autres estimations servant à appliquer les méthodes comptables et les méthodes actuarielles utilisées par la Société. Des renseignements supplémentaires à l'égard des facteurs importants susceptibles d'entraîner un écart notable entre les résultats réels et les attentes exprimées ainsi qu'à l'égard des facteurs et hypothèses importants sur lesquels sont fondées les déclarations prospectives sont présentés dans la section intitulée "Facteurs de risque" de notre plus récente notice annuelle, dans les sections intitulées "Gestion du risque" et "Principales conventions comptables et actuarielles" du rapport de gestion figurant dans nos plus récents rapports annuel et intermédiaire, dans la note afférente aux états financiers consolidés intitulée "Gestion des risques" de nos plus récents rapports annuel et intermédiaire et dans d'autres documents que nous avons déposés auprès des organismes de réglementation des valeurs mobilières au Canada et aux États-Unis. Nous ne nous engageons pas à réviser nos déclarations prospectives, sauf si la loi l'exige.

À propos de la Financière Manuvie

La Financière Manuvie, groupe canadien et chef de file des services financiers, exerce ses activités dans 22 pays et territoires. Depuis plus de 120 ans, nos clients ont recours aux solutions solides, fiables, sûres et avant-gardistes qu'offre Manuvie pour prendre leurs décisions financières les plus importantes. Notre réseau international d'employés, d'agents et de partenaires de distribution offre nos produits de protection financière et de gestion de patrimoine à des millions de clients partout dans le monde. Nous proposons des services de gestion d'actifs à nos clients institutionnels du monde entier ainsi que des solutions de réassurance, particulièrement dans le secteur de la rétrocession vie et accident. Au 31 décembre 2010, les fonds gérés par la Financière Manuvie et ses filiales se chiffraient à 477 milliards de dollars (480 milliards de dollars américains), selon les IFRS. La Société exerce ses activités sous le nom de Financière Manuvie au Canada et en Asie, et principalement sous le nom de John Hancock aux États-Unis. La Société Financière Manuvie est inscrite aux Bourses de Toronto (TSX), de New York (NYSE) et des Philippines (PSE) sous le symbole "MFC", et à la Bourse de Hong Kong (SEHK) sous le symbole "945". La Financière Manuvie est présente sur le Web, à l'adresse www.manuvie.com.

SOURCE Financière Manuvie

Renseignements : Communications avec les médias: Anthony Wilson-Smith, (416) 852-8899, anthony_wilson-smith@manuvie.com; Laurie Lupton, (416) 852-7792, laurie_lupton@manuvie.com; Relations avec les investisseurs: Anthony G. Ostler, (416) 926-5471, anthony_ostler@manuvie.com

Profil de l'entreprise

Financière Manuvie

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.