Manoeuvres antidémocratiques pour forcer la fusion du dernier Hôpital francophone de l'Ouest-de-l'île avec le McGill University Health Center (MUHC)



    MONTREAL, le 26 fév. /CNW Telbec/ - La Coalition pour l'Hôpital
francophone de Lachine et le Mouvement Montréal français (MMF) dénoncent les
manoeuvres antidémocratiques récentes de l'administration intérimaire de
l'Hôpital de Lachine pour tenter d'amener les médecins et les employés à
accepter une fusion forcée avec le MUHC.
    En effet, l'administration cherche à contourner le Conseil des médecins,
dentistes et pharmaciens (CMDP) et son président, le Dr Paul Saba, en
convoquant à seulement 48 heures d'avis une assemblée pendant laquelle se
tiendra un vote capital, et cela, sans aucune possibilité de vote pour les
intervenants qui ne peuvent s'y présenter.
    L'administration tente par cette manoeuvre d'éluder les résolutions
adoptées le 25 septembre 2007, en assemblée générale des médecins, qui
exigeaient un conseil d'administration autonome, un CMDP distinct et autonome
ainsi qu'un DSP et un directeur général pour l'Hôpital de Lachine. Pour la
coalition, un vote est l'aboutissement d'un processus démocratique sérieux qui
nécessite la plus grande participation et, de toute évidence, un préavis de
48 heures n'est rien d'autre qu'une manoeuvre antidémocratique pour imposer de
force la fusion du dernier hôpital francophone de l'Ouest de l'Ile de Montréal
avec le MUHC.
    De plus, les employés de l'Hôpital de Lachine ont été invités à une
rencontre d'information où leurs représentants syndicaux n'avaient pas droit
de parole. Pire encore, on y interdisait les questions sur les conventions
collectives et sur le statut linguistique du dernier hôpital francophone de
l'Ouest-de-l'Ile. Pour le président de la Coalition, Michel Pilon, "ce fut ni
plus ni moins qu'une opération de tordage de bras : on a laissé entendre aux
employés que si la fusion était rejetée, ils risquaient de perdre leurs
emplois".
    Rappelons qu'en juin dernier, en réponse à une pétition pour maintenir la
mission du Centre hospitalier de Lachine, l'Assemblée nationale du Québec a
adopté une motion visant à reconnaître "son statut unique dans
l'Ouest-de-l'Ile de Montréal, en particulier pour les francophones, en y
maintenant des services hospitaliers et spécialisés". Le ministre de la Santé
et des Services sociaux, Philippe Couillard, avait évoqué la participation de
l'Hôpital de Lachine au Réseau universitaire intégré de santé (RUIS) de
l'Université McGill en partenariat avec le MUHC. Mais le MUHC a plutôt proposé
une fusion pure et simple : l'Hôpital de Lachine n'aurait plus de conseil
d'administration propre ni d'accréditation syndicale distincte. Ce qui
équivaut à l'assimilation de l'Hôpital de Lachine et, à long terme, à sa
disparition comme unique institution hospitalière francophone de
l'Ouest-de-l'Ile de Montréal.
    L'ensemble des intervenants de l'Hôpital de Lachine s'est opposé à la
fusion et a appuyé la Coalition, soit le CMDP de l'Hôpital de Lachine, le
Syndicat des professionnel(le)s en soins de santé unis (PSSU), le Syndicat
québécois des employé(e)s de service (SQEES, section locale 298, FTQ), le
Syndicat des employés auxiliaires et de soutien (SCFP, FTQ), ainsi que
l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services
sociaux (APTS). La coalition a reçu l'appui du corps médical de l'Hôpital de
Lachine, du Conseil pour la protection des malades (CPM) et de la Fédération
interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ).
    Le président du MMF, Mario Beaulieu, considère que "l'intransigeance de
McGill est inacceptable, car un compromis pour préserver le statut
linguistique du dernier hôpital francophone de l'Ouest-de-l'Ile est facilement
réalisable". Michel Pilon, président de la Coalition, précise que "l'Hôpital
St. Mary, l'Hôpital juif de Montréal, l'Hôpital Santa Cabrini ainsi que
l'Hôpital chinois de Montréal ont tous leur autonomie, pourquoi l'Hôpital de
Lachine, le seul hôpital francophone de l'ouest de Montréal ne pourrait-il pas
acquérir ce même statut unique? Plutôt que d'aller à contre-courant,
l'administration intérimaire de l'Hôpital de Lachine devrait négocier avec
McGill. Monsieur, le Ministre Couillard devrait respecter la volonté de
l'Assemblée nationale au lieu de tenter d'implanter une fusion forcée".




Renseignements :

Renseignements: Michel Pilon, porte-parole de la Coalition pour
l'Hôpital francophone de Lachine, (514) 244-7788,
coalitionhopitallachine@hotmail.com; Mario Beaulieu, Mouvement Montréal
français, (514) 839-4140, (514) 835-6319, www.montrealfrancais.org

Profil de l'entreprise

Mouvement Montréal français

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.