Manifeste pour un Québec éduqué : Les cégépiens mettent un bémol et demandent à la Commission d'évaluation de l'enseignement collégial de se saisir du dossier

MONTRÉAL, le 3 juin 2011 /CNW Telbec/ - La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) est lasse d'entendre dire que la qualité du diplôme collégial diminue et demande à la Commission d'évaluation de l'enseignement collégial (CEEC) de se saisir du dossier dans le cadre de sa prochaine étude qui devrait être déposée au courant de l'année 2011.

« Je pense que le diplôme d'études collégiales est très bon et que les étudiants d'aujourd'hui sont certes différents, mais tout aussi compétents que leurs prédécesseurs. Mais ce qu'il nous faut, c'est un organisme neutre, comme la CEEC, pour analyser le diplôme collégial et vider la question une bonne fois pour toutes », explique Léo Bureau-Blouin, président de la FECQ.

D'ailleurs, la CEEC, qui est un organisme gouvernemental autonome, analyse les plans stratégiques des collèges depuis 2008 et devrait déposer son rapport cette année. La FECQ suivra de près le dépôt de ce rapport.

Les étudiants mettent un bémol aux propos tenus par le Manifeste

Le manifeste dévoilé aujourd'hui déplore que les étudiants puissent «contester» la note donnée par un enseignant. Pourtant, il s'agit d'un droit important des étudiants qui est reconnu par tous les cégeps du Québec. « Les étudiants ont le droit d'avoir des explications sur leur note et de contester s'ils se sentent lésés. Ça ne veut pas dire qu'ils ont toujours raison, mais ça reste un droit important qui permet de combattre des injustices », ajoute Léo Bureau-Blouin.

L'importance d'arrimer les pratiques pédagogiques aux besoins des étudiants

La première cohorte d'étudiants issue de la réforme a amené les enseignants des cégeps à revoir leurs méthodes d'enseignement, ce que critique le Manifeste paru aujourd'hui. Bien qu'il soit trop tôt pour évaluer l'efficacité de ces ajustements, la FECQ rappelle qu'il est important d'arrimer les pratiques pédagogiques aux besoins changeants des étudiants. Selon une récente recherche de la FECQ, les étudiants de la réforme ont des compétences non pas moins bonnes, mais différentes et sont plus autonomes à bien des égards. La FECQ souligne aussi qu'elle comprend les revendications du Manifeste, mais que l'approche négative de celui-ci n'est pas la meilleure façon de faire. « L'intention du Manifeste est bonne, mais la présentation est maladroite. Ce n'est pas en ayant une approche sensationnaliste qu'on va valoriser les études collégiales », conclut le président de la FECQ.

La Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) représente plus de 60 000 étudiants collégiaux réunis dans 23 associations étudiantes présentes sur l'ensemble du territoire québécois. Depuis 21 ans, elle défend et promeut les droits et intérêts des étudiants des cégeps.

SOURCE FEDERATION ETUDIANTE COLLEGIALE DU QUEBEC (FECQ)

Renseignements :

Charlotte Watson, coordonnatrice aux relations et communications FECQ, cell. : (514) 554-0576, bureau : (514) 396-3320, courriel : crc@fecq.org, twitter : @charlottewats

Profil de l'entreprise

FEDERATION ETUDIANTE COLLEGIALE DU QUEBEC (FECQ)

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.