Manifestation pour l'interdiction des clauses orphelin dans les régimes de retraite - Une loi pour des retraites sans orphelin !

MONTRÉAL, le 4 avril 2016 /CNW Telbec/ - La FTQ, le comité des jeunes de la FTQ et le Syndicat des Métallos pressent le gouvernement de mettre en œuvre une résolution votée lors du dernier congrès du Parti libéral du Québec (PLQ) interdisant les clauses orphelin (clauses de disparité de traitement) dans les régimes de retraite. Des centaines de militants syndicaux, jeunes et moins jeunes, manifestent cet après-midi pour demander au gouvernement de faire ce que lui demande le PLQ. La marche partira de la Place du Canada vers 14 h 15 pour se rendre jusqu'aux bureaux du premier ministre Philippe Couillard sur l'avenue McGill College (angle de la rue Sherbrooke Ouest).

Depuis 2001, il est interdit dans la Loi sur les normes du travail d'accorder un salaire inférieur aux travailleuses et travailleurs embauchés après la signature d'une convention collective. Le PLQ lui-même a estimé en congrès en juin 2015 que de telles clauses, qu'on appelle « orphelin », devraient également être interdites pour les régimes de retraite. « Pour une fois qu'on est d'accord avec le Parti libéral, on aimerait bien qu'ils aillent de l'avant avec leur résolution. Ça fermerait la porte une fois pour toutes à une discrimination inacceptable envers les jeunes travailleurs », fait valoir le secrétaire général de la FTQ, Serge Cadieux.

Dans plusieurs milieux de travail du secteur privé, les employeurs tentent de mettre la hache dans les régimes de retraite en proposant un régime moins avantageux pour les nouveaux. «Nos membres chez Ciment Lafarge à Saint-Constant se battent contre ça depuis deux mois maintenant. C'est immoral comme proposition, ça devrait être interdit de créer deux catégories de travail. Une loi permettrait de rendre ce genre de négociations plus équitable », explique le directeur des Métallos, Alain Croteau.

Le président du comité des jeunes de la FTQ, Maxime Sabourin, juge urgent que le gouvernement protège les futurs travailleurs, qui ne sont même pas encore embauchés au moment où se décide leur sort en négociation collective. « Si le premier ministre est vraiment le porteur des dossiers jeunesse et qu'il a vraiment à cœur l'équité intergénérationnelle, il a une belle occasion de le démontrer. La résolution votée par ses membres en congrès est excellente. Il doit y donner suite », conclut Maxime Sabourin.

La FTQ, la plus grande centrale syndicale au Québec, représente plus de 600 000 travailleurs et travailleuses.

Le comité des jeunes a pour mandat de conseiller la FTQ sur les questions touchant la jeunesse, notamment en matière de promotion du syndicalisme, de la formation syndicale, d'information, de recrutement, de santé et de sécurité et des conditions de vie des jeunes.

Le Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, est le plus important syndicat du secteur privé au Québec. Il regroupe plus de 60 000 travailleurs et travailleuses de tous les secteurs économiques. 

 

SOURCE FTQ

Renseignements : Clairandrée Cauchy, 514 774-4001, ccauchy@metallos.ca ; Isabelle Gareau, 514 953-0142, igareau@ftq.qc.ca

RELATED LINKS
http://www.metallos.org/

FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.