Manifestation de solidarité tenue devant l'usine Flextronics



    LAVAL, QC, le 27 juin /CNW Telbec/ - Des membres du syndicat des
Teamsters et de la Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec
(FTQ) ont manifesté leur appui, hier après-midi, aux 700 travailleurs de
l'usine Flextronics, à ville Saint-Laurent, qui perdront leur emploi à
l'automne en raison d'une délocalisation des activités de l'entreprise.
    Le président de la FTQ, Michel Arsenault, de même que Alain DeGrandpré,
président du Conseil conjoint 91 du syndicat des Teamsters au Québec, étaient
présents. Ils ont livré de vibrants plaidoyers en faveur du maintien de ces
emplois à Montréal.
    On sait que la direction de Flextronics a annoncé en février dernier la
fermeture de son usine de Montréal en réponse aux demandes de Nortel, son
principal client. Ce dernier exigeait de Flextronics de baisser ses coûts de
production de manière considérable. La compagnie n'a eu d'autres choix que de
transférer sa production au Mexique.
    "Les compétences ne sont tout simplement pas disponibles à l'heure
actuelle au Mexique, s'indigne Serge Bérubé, président de la Section locale
1999 des Teamsters qui représente les 700 employés de Flextronics. Le
savoir-faire des employés de Flextronics est sans égal en Amérique du Nord,
point à la ligne."
    Le syndicat des Teamsters a rencontré la direction de la compagnie il y a
quelques mois, mais celle-ci prétend que ses carnets de commandes sont vides.
    "La direction de l'usine aurait été bien plus avisée d'embaucher des
vendeurs et de faire la promotion de leurs produits il y a un an ou deux. Nous
savons qu'un marché existe non seulement au Québec, mais aussi dans tout le
Canada. Cette mauvaise planification aura un impact épouvantable sur les
travailleurs et travailleuses de l'usine, explique Michel Arsenault, président
de la FTQ."
    Des rumeurs courent voulant que la production de l'usine de ville
St-Laurent pourrait être rapatriée à Montréal.
    "Pourquoi délocaliser pour ensuite ramener la production à Montréal?
Cette stratégie corporative ne fait aucun sens; ça ne prend pas un
baccalauréat en gestion pour voir ça, termine le président de la Section
locale 1999 des Teamsters."




Renseignements :

Renseignements: Stéphane Lacroix, syndicat des Teamsters, (514)
609-5101


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.