Manifestation de locataires et de sans-abri devant la rencontre des premiers ministres sur la crise



    OTTAWA, le 16 janv. /CNW Telbec/ - "Pas question de nous oublier dans
votre plan de lutte contre la crise". C'est ce message que des locataires et
des sans-abri ont livré au premier ministre du Canada, Stephen Harper, en
manifestant devant la rencontre fédérale-provinciale-territoriale des premiers
ministres qui se déroulait aujourd'hui, à Ottawa. Les manifestantes et les
manifestants ont exigé que le plan de lutte qui devrait être présenté dans le
budget fédéral du 27 janvier comprenne des investissements massifs dans le
domaine du logement social. La manifestation était organisée par le Front
d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU), un regroupement québécois
de 130 organismes.
    Le FRAPRU considère que les investissements en logement social
permettraient de répondre au manque de logements à bas loyer. Ils seraient en
même temps créateurs de beaucoup d'emplois dans la construction où 44 000
emplois ont été perdus en décembre 2008, dont 18 500 au Québec, de même que
dans l'industrie manufacturière ou encore celle de la forêt.
    L'organisme précise que, selon le dernier Rapport sur le marché locatif
publié en décembre par la Société canadienne d'hypothèques et de logement,
presque toutes les provinces canadiennes, dont le Québec, font face à une
rareté grandissante de logements locatifs, en particulier pour les ménages à
revenu modeste. Sur les 34 principaux centres urbains du Canada, 26 sont
frappés par cette pénurie, dont les six du Québec. Le FRAPRU ajoute que le
recensement canadien de 2006 dénombre 1 546 985 ménages locataires qui
consacrent plus que la norme de 30 % de leur revenu au loyer, dont 697 405 qui
y engloutissent plus de 50 %. Au Québec, ces chiffres sont respectivement de
448 840 et de 203 085. Enfin, le gouvernement canadien reconnaît lui-même que
le problème de l'itinérance touche entre 150 000 et 300 000 personnes au
Canada.
    Le FRAPRU rappelle que la possibilité qu'Ottawa investisse dans le
secteur du logement a été invoquée par le gouvernement Harper lui-même dans sa
consultation pré-budgétaire en ligne. Toutefois, cette possibilité est
totalement disparue dans les interventions que le ministre des Finances, Jim
Flaherty, a faites lors de sa récente tournée pré-budgétaire. Ce sont les
baisses d'impôt qui prenaient plutôt toute la place.
    Pour sa part, le FRAPRU réclame que le gouvernement fédéral investisse au
moins 2 milliards $ par année en logement. Il souhaite que cet argent soit
investi directement dans des programmes de logement social ou, à tout le
moins, dans des programmes suffisamment souples pour que les provinces et les
territoires qui le veulent puissent utiliser les argents fédéraux à cette fin.




Renseignements :

Renseignements: François Saillant, (514) 919-2843; François Roy, (613)
277-6507 (cellulaire)

Profil de l'entreprise

Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU)

Renseignements sur cet organisme

BUDGET FEDERAL 2009

Renseignements sur cet organisme


FORFAITS PERSONNALISÉS

Jetez un coup d’œil sur nos forfaits personnalisés ou créez le vôtre selon vos besoins de communication particuliers.

Commencez dès aujourd'hui .

ADHÉSION À CNW

Remplissez un formulaire d'adhésion à CNW ou communiquez avec nous au 1-877-269-7890.

RENSEIGNEZ-VOUS SUR LES SERVICES DE CNW

Demandez plus d'informations sur les produits et services de CNW ou communiquez avec nous au 1‑877-269-7890.